Chronique 2 : Bal de givrés à New York

Titre non contractuel

Attention je n’ai pas particulièrement aimé ce livre. Je risque donc de troller un peu.
Vous voilà prévenus.

Bal de givre à New York

Fantastique Jeunesse

Auteur : Fabrice Colin
Éditeur : Albin Michel
Date de parution : janvier 2011


Quatrième de couverture : Anna Claramond ne se souvient plus de rien.
Seul son nom lui est familier. La ville autour d’elle est blanche, belle, irréelle. Presque malgré elle, la jeune fille accepte les assiduités du beau Wynter, l’héritier d’une puissante dynastie. Bal de rêve et cadeaux somptueux se succèdent avec lui mais Anna sent que quelque chose ne va pas. Qu’elle est en danger. De plus, des indices et des messages sont semés à son attention par l’insaisissable Masque, un fugitif recherché.
Qui est son ennemi, qui est son ami ? Anna sait qu’elle doit se souvenir. Mais que lui réservera sa mémoire une fois retrouvée ?

 _________

Première petite remarque, je n’aime pas beaucoup le titre, j’aurais juste  préféré « bal de givre » , ça donne une dimension plus poétique et ça évite de situer trop le roman surtout que comme ça, c’est plus en adéquation avec l’histoire en elle-même. Pourquoi rajouter New York derrière ? hum la question reste entière.

Mais bref,  j’dis ça, j’dis rien.

Bon alors c’est sur les conseils d’une amie que je me suis intéressée à ce roman, l’histoire avait l’air plutôt originale et fraîche (on notera le jeu de mot avec le titre ahah). Mais alors j’ai été comment dire, très désappointée (et si il y a une chose que je n’aime pas, c’est être désappointé).

J’ai pas aimé. Genre, je me suis ennuyée du début à la fin. Nan mais j’exagère (à peine), parce que faut quand même avouer que c’est joliment écrit.

J’ai trouvé l’histoire prévisible, on commence à comprendre ce qui se passe dès la moitié du livre, mais l’héroïne, Anna, elle, elle comprend rien, et elle est trop longue à la détente, c’est frustrant. J’aime pas quand les personnages, et surtout les héros sont passifs. Ça m’énerve et j’ai envie de leur taper dessus en leur criant de se bouger un peu les fesses.

Cela dit, le roman est plutôt bien fait dans le sens où l’auteur sait exactement où il veut nous emmener et du coup tous les éléments se recoupent à un moment donné. Sauf qu’entre temps et bah c’est trop n’importe quoi, y’a pas de contexte, ça oscille, alors t’as beau te dire que oué, c’est voulu cette atmosphère de « je sais pas où on est mais on y est, et tient si je rajoutais un manchot qui fait voler des objets ? Oué ça va être bien. » et ben ça colle pas quand même. La héroïne est amnésique, okay. Sauf qu’elle se pose pas du tout de questions. Nan c’est cool. C’est vrai quoi, quand t’es amnésique tu cherche pas du tout à savoir ce qui manque à ta mémoire, normal quoi. Bref, ça m’énerve quand les personnages ont pas des réactions « normales » alors y’a normale et normale, hein, je peux comprendre qu’ils aient leur propre façon de voir les choses, au contraire ça les rend plus intéressants, mais là en l’occurrence, c’est pas le cas.

Ils sont plats et insipides, presque des stéréotypés. Y’a rien qui ressort d’eux. Alors du coup on sympathise pas. C’est dommage parce que les personnages secondaires, pour le coup, eux avaient l’air plutôt pas mal, mais pas assez développés du coup. Et certains d’entre eux ont l’air important mais paf d’un coup ils disparaissent sans avoir fait avancer l’histoire. C’est un peu du gaspillage, je trouve que ce côté-là a été mal exploité. Bon ceci dit on se rend bien compte que tout ça c’est fait un peu exprès quand même pour instaurer une part de mystère. Sauf qu’à un moment tu te dis, « nan, en fait je m’ennuie, ça me gave, là. » (à la page, genre 20 ?). Nan je me suis vite ennuyée du manque de profondeur et des réactions cataloguées de Anna et puis si encore l’histoire d’amour était jolie. Mais même ça, ça m’a pas emballé …. Enfin, c’est plus complexe que ça et c’est pas non plus vraiment une histoire d’amour, mais bon, ça n’empêche que ça nous fait toujours pas accrocher.

L’atmosphère se veut onirique et pourtant d »un côté c’est hyper terre à terre. Du coup, on s’envole pas. C’est froid, c’est glacé, c’est morbide, c’est malsain, presque. Et puis dans les 2 premières parties, tout va trop vite .Là encore on se rend bien compte que c’est fait exprès mais bon, même si on comprend le but on est pas obligé d’en apprécier le voyage pour autant. On a l’impression d’être baladé sur une autoroute tellement c’est rapide, plat et ennuyant, et qu’on regarde défiler l’histoire par la fenêtre sans qu’elle nous concerne vraiment, en s’endormant et se réveillant périodiquement pour se rendre compte qu’on sait plus où on est ni où on va. Et puis y’a pas de chauffage dans la voiture et il fait froid.
Bon la troisième partie m’a moins dérangé, parce qu’Anna se bouge enfin, ça a juste confirmé ce que je pensais depuis pas mal de temps déjà.

Par ailleurs, j’ai trouvé que même en arrivant à la fin du bouquin, il y avait des choses qui restaient floues et inexpliquées, genre pas cohérentes. J’ai aussi trouvé que tout au long du livre il y avait des éléments assez intéressants mais pas du tout exploités (j’ai déjà évoqué les personnages secondaires, je pense au Masque et à Iris par exemple), il y avait beaucoup de potentiel dans certaines idées, mais qui n’ont pas abouties, dommage.

En somme, je pense que j’ai vraiment pas accroché à l’ambiance et que j’ai pas été touchée par l’histoire. C’est dommage mais bon, hein, c’est le jeu aussi, on peut pas tout aimer ^^’

Chronique de Karasu

Publicités

2 réflexions sur “Chronique 2 : Bal de givrés à New York

  1. Pingback: Tag – Liebster Award, Le Retour | Plumes de lune

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s