Chronique 8 : Iluvendanlesvoiles

Titre de l’article non contractuel.

Iluvendan
T1. Rencontre avec Gaeria
T2. Le crépuscule du cristal

Iluvendan1 Iluvendan2

Fantasy

Auteurs : Nicolas Debandt & Marc-Antoine Fardin
Éditeur : Editions de l’Homme Sans Nom
Date de parution : avril 2011 et mai 2012
http://editions-hsn.fr/

Quatrième de couverture : « Iluvendan. Une cité où la magie et la technologie se côtoient et s’entremêlent. Le Iolthän, étrange cristal noir, source d’énergie mystérieuse, assure la prospérité de la cité, fait voler ses aéronefs, offre le confort à ses habitants. Trois adolescents, les jumeaux Feäsil et Klaod et la séduisante Imenel, vont enfin pouvoir découvrir cette cité, car c’est là qu’ils mèneront leurs études. Les heures de cours, les rencontres avec les enseignants, les doutes personnels, cela aurait déjà de quoi largement remplir les journées : mais voilà qu’ils découvrent des rumeurs parlant d’une pénurie de Iolthän, d’une guerre imminente face au pays voisin ! Et comment résister à l’appel de l’aventure lorsqu’on est jeune ? Les trois héros vont décider d’enquêter. Manipulés par certains, aidés par d’autres, ils devront faire face à des forces qui les dépassent, mais feront tout pour faire éclater la vérité !. »

________

Tout d’abord, je préviens, j’ai moyennement aimé cette série donc la chronique qui va suivre ne va pas être que élogieuse. C’est mon avis et je comprends qu’on ne puisse pas être d’accord. Le mieux de toute façon, c’est toujours de lire le livre pour se forger sa propre opinion ^^.

Enfin bref, Iluvendan, ça commence bien pourtant, la couverture est sublime, les éditions HSN sont sympas, les auteurs aussi (enfin, j’en ai rencontré qu’un seul mais je ne doute pas que le deuxième le soit aussi). Ma sœur a acheté le premier tome à la Japan Expo 2012 où elle l’a fait dédicacer. Bref, j’avais des attentes, alors forcément c’est plus facile d’être déçue après. Déjà, vous le lirez dans toutes les chroniques sur le sujet : le steampunk est beaucoup mis en avant alors que ça n’en est pas. Enfin pas véritablement. On nous dépend un monde fantasy où quelques éléments sont un peu steam mais pas de quoi fouetter un chat, donc si vous êtes un adepte du genre, c’est pas avec ce titre que votre vie va changer.

Donc bref, revenons à l’univers développé. On se retrouve dans un monde où se recoupe tellement de références et d’éléments fantastiques que c’est un peu le dawa (excusez l’expression). On retrouve de la magie (normal) qui constitue l’essence du monde (c’est original) et qui se symbolise (plus ou moins) par des pierres de couleurs. Bon jusque-là il y a rien de bien nouveau, mais ça continue. Il y a plusieurs cités magiques (cinq en tout) qui ont chacune leur couleur de pierre magique. Il y a une cité centrale : Iluvendan qui contrôle finalement un peu tout et qui est la clé de l’univers. Dans ce monde, on retrouve les classes habituelles (marchants, paysans, artisans, magiciens, druides, guerriers, assassins, etc) mais avec un peu d’industries aussi (ah voui, on avait dit steampunk). Il y a aussi les Universités. L’élite des adolescents peut intégrer une des cinq grandes universités qui va lui enseigner soit : la magie, le combat, le druidisme, l’ingénierie ou bien le cirque. Le problème dans tout ça, c’est que le Monsieur à la tête d’Iluvendan et bien, c’est un méchant. Et il menace l’équilibre du monde en utilisant les pierres magiques (iolthan au fait). Si vous avez bien suivi, z’avez pas besoin de cette remarque supplémentaire car comme je l’ai déjà dit, le monde repose sur le iolthan donc plus de iolthan = plus de monde. Je résume hein, parce que c’est un peu plus complexe dans les bouquins. Il va donc incomber aux héros de sauver l’avenir de Gaeria (le nom du monde, faut suivre).

Et donc, parlons-en, de nos héros. Il y a pas mal de personnages, tous plus ou moins développé de la même manière (que ce soit les enfants comme les adultes). Ce qui fait que perso, j’ai accroché à aucun d’entre eux. Du coup, l’histoire en a pâti vu que la vie des personnages ne m’intéressait pas. Et donc, je ne m’attarderai pas sur ce point ^^.

Au niveau de l’écriture, on retrouve un style pas simple, mais en même temps qui se lit bien. Il y a quand même quelques lourdeurs. Parfois ça m’a fait un peu l’impression de faire un étalage de jolis mots pour en mettre plein la vue. Et puis, ça part dans la philosophie et moi je suis larguée. Je reprends le train en route deux trois paragraphes plus tard et généralement les élans philosophiques se sont calmés et mon cerveau retrouve son fonctionnement normal.

Le truc c’est que ça brasse tellement de choses qu’au final, j’ai juste eu l’impression que tout ça ne tenait pas debout. Les bases ne sont pas suffisamment solides et finalement c’est un étalage d’éléments du genre. Bon, ça va un peu plus loin que ça quand même, avec des bonnes idées par ci par là. J’ai sans cesse vu des références (les Arcombres = Marchombres, ça c’était gros quand même). Les cinq héros qui ont chacun un élément (eau, terre, feu et air, libère les forces de l’univers-yyy-eeers ! -WITCH-). La relation entre les frères jumeaux, FAUT ARRETER LA TELEPATHIE ! Dans un sens, je me dis qu’au moins, il y a l’excuse de l’univers fantastique et magique mais j’en ai vraiment marre de ce cliché quand même. Les morts et leurs contextes, les relations enfants/parents, la résistance, le caractère des personnages : tout est un peu stéréotypé. Et en même temps pas entièrement. Ça prend un peu de partout mais en développant certains aspects différemment ou d’un nouvel angle. Des fois c’est bien, des fois c’est carrément WTF. Malheureusement, c’est pas assez bien construit pour se détacher du reste. En tout cas, pour moi, ça l’était pas.

En bref, Iluvendan c’est une série qui a du potentiel mais qui ne l’exploite pas assez et au final, le rendu semble plutôt médiocre. Pourtant on sent bien le travail des auteurs derrière les pages, c’est pourquoi, je trouve qu’elle mérite quand même d’être lue (et achetée, soutenons les maisons d’édition de l’imaginaire !).

Chronique par Kinoko

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s