Paris Games Week – 1er novembre

En ce long week-end, nous avons aussi été faire un petit tour du côté de la Paris Games Week accompagné pour l’occasion, de notre ami zozorien Valentin (nous sommes liés par les peluches Zozor de feu Site du Zéro, ceci explique cela). La PGW, comme on l’appelle sur l’oiseau bleu, c’est un rendez-vous incontournable pour les technophiles et accros aux jeux vidéos. Tous les grands du secteur ont leur méga stand où ils proposent de jouer en exclu sur les nouveautés de leur cru. Et tout ça, ça se passe au parc des expos Porte de Versailles, en même temps que le salon du Chocolat, pour la modique somme de 9 euros (tarif réduit et prévente).

PGW

Dans notre vie avec le Chou et Valentin, on a fait pas mal de conventions, et pas que des toutes petites à Yseure dans le trou du luc du monde en Auvergne. On est tous des habitués de la Japan Expo. Et bin avec la PGW, on a complétement revu nos jugements de valeur. La Japan Expo, le samedi, à 15h, c’est rien par rapport à l’affluence qu’il y avait ce vendredi 1er novembre. Sérieusement. On failli mourir étouffé dans la foule au croisement entre le stand Asus et le stand je-sais-plus-quoi. Arg.

Autre fait marquant : c’est le seul endroit de la terre où il y a la queue aux toilettes des mecs mais pas des filles. J’avais l’impression de prendre une revanche sur le monde entier en doublant la file de gars avant d’entrer dans mes cabinets, comme une fleur. YEAH.

On a adopté des techniques poussées de ninjutsu et genjutsu pour se déplacer à travers la foule (en mode sneack). On a élaboré une stratégie : passer par l’extérieur pour atteindre les différents halls. Mais on a oublié de prendre des grandes respirations d’air plus ou moins frais la première fois, avant de sortir. Parce que dehors, c’était un énorme nuage de fumée de cigarettes. Et on a encore perdu des vies après asphyxie totale.

On a quand même trouvé notre petit coin de bonheur : le hall des enfants. Là, il y avait moins de monde et on a même pu accéder à des jeux. Ainsi, Karachou a testé Wonderbook, un jeu vidéo de réalité augmentée avec des Dinosaures et grâce à elle, on a gagné des cartes Invizimals (YEAH). Nos autres petites trouvailles sympathiques à suivre : Lone Wolf et Type : Rider. Vous pouvez voir les démonstrations dans la vidéo qui suit.

Dans le gros hall HL de-la-mort, on s’est direct mis en quête de trouver le stand Coca Cola pour avoir une canette gratuite. Valentin est tombé sur la seule du lot à avoir été agitée. Fail. On est resté coït devant le stand Nintendo (Pokémon !) et devant le stand Bethesda (2h30 d’attente pour tester la version online de TES !). On a aussi été coincé devant le stand Asus, on s’est arrêté reprendre nos souffles 2 min devant un écran HD d’une partie de FPS avec des textures trop belles mais dont on a pas réussi à savoir le nom.

En résumé, il y avait vraiment trop de monde. Mais c’est relativement sympa quand on peut approcher les jeux et les tester. Le truc appréciable aussi, c’est que c’est relativement peu commercial (tout est relatif), les ventes de jeux sont pas mises en avant, je sais même pas si on pouvait en acheter en fait. Ce qui est mis en avant c’est le spectaculaire avec des stands de ouf et les démonstrations et tests des jeux. On est ressorti de ce salon avec 4 vies en moins mais 8 niveaux en plus !

Report by Kinoko

Publicités

2 réflexions sur “Paris Games Week – 1er novembre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s