L’expo Concept cars du Festival automobile international

Vivre à Paris (ou en banlieue), c’est aussi l’occasion pour nous ignares des campagnes de pouvoir assister aux manifestations fashion de la capitale mondiale de la mode (oui soyons un peu chauvins). Alors ni une, ni deux, on a vétu nos plus beaux atours pour participer à la fashion week. Enfin, comme on ne se refait pas non plus, ce ne sont pas des mannequins mais des voitures (à défaut de tracteurs) qui nous en ont fait voir de toutes les couleurs et de toutes les formes avec l’exposition Concept Cars de la fashion week de l’automobile. Cette expo s’est tenue du 29 janvier au 2 février à l’Hôtel des Invalides.

affiche concept cars

Sachant que le billet d’entrée est quand même de 6 euros (tarif réduit, 9 tarif plein) on s’attendait à voir quelque chose de plus grand, avec plus de voitures. La tente géante comprenait une vingtaine de concept-cars et quelques autres voitures. Au final, on était un peu déçu, car (notez que je n’utilise pas « parce que ») on pensait y trouver des concepts plus futuristes, plus fifous, plus science-fictionesques. On a peut-être trop regardé le cinquième élément. Quoiqu’il en soit, certaines voitures étaient assez banales, comme l’évolution logique de ce qu’il se fait actuellement. Des voitures qu’on pourrait acheter chez le concessionnaire de notre village l’année prochaine ou celle qui suit. Bon, c’était peut-être le but aussi de l’expo, nous on avait des images de bolides volants dans nos têtes, la réalité nous a vite fait tristement retomber sur terre.

Cependant, certaines voitures nous ont quand même vendu du rêve, il y a par exemple l’Opel Monza Concept, avec sa porte latérale qui ouvre toute la voiture en même temps (je ne suis pas sûre d’être totalement claire…). La Peugeot Onyx était également très surprenante avec ses différents matériaux (vous m’excuserez, je suis une grosse bille en vocabulaire voiture) elle est faîte avec du cuivre, qui au départ rutilant, s’oxyde avec le temps pour donner cette teinte verdâtre et cet aspect usé. La Renault Twin’Z est toute choupette et originale tandis que l’Initiale nous enchante avec ses phares et lumières violets.

En bref, une expo assez sympa mais sûrement plus intéressante pour les amateurs de voitures que pour les touristes en mal de science-fiction car cela reste assez cher pour le contenu (on y a passé moins d’une heure).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

par Kinoko

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s