Salon du Livre 2014 : derrière les livres

La semaine dernière se tenait, à Porte de Versailles, le plus gros rendez-vous littéraire français : le Salon du Livre ! Il s’est déroulé du jeudi 20 mars au soir au lundi 24. Et j’y étais le samedi et le dimanche. Mais du côté des exposants. Rebelle éditions, Master Ingénierie éditoriale et communication et enfin Reed Expo ! C’est parti pour le résumé de ces journées en agent triple !

L'entrée sous la pluie

L’entrée sous la pluie

 

Déjà, pour ceux qui ne savent pas, je suis étudiante. En édition. Et communication. Mon master porte le doux nom d’Ingénierie éditoriale et communication (une inconnue de moins dans le premier paragraphe de cet article, une !). Mes profs ont la très bonne idée de proposer en projets tuteurés l’organisation du stand de notre master au Salon du livre (et celui de la journée portes ouvertes de la fac, mais ça on s’en fout un peu). J’ai également eu la brillante idée de ne pas postuler à ce projet tuteuré (mais qu’est-ce-que je fais là alors ?). Au contraire, avec ma bande de joyeuses camarades, nous avons décidé de créer un e-reportage sur notre fabuleuse formation (aucune ironie dans cette phrase, non). Et parce que du coup, ce serait idiot de pas en profiter puisque je vous en parle, voilà le lien de la chaîne Youtube du-dit reportage.

On a choisi de présenter notre master à travers des vidéos. Et, parce qu’on est des réalisatrices badass et qu’on a des super idées, on a décidé d’en faire une sur le Salon du livre où notre master préféré, comme je l’ai déjà dit, possède un stand. Les aléas du destin ont fait qu’une mes camarades de projet tut’ effectue son stage chez Reed Expo, l’entreprise qui organise le salon du livre (et une deuxième inconnue qui s’envole !). Une aubaine pour notre sujet de reportage : « Elodie, chargée de com au Salon du livre » ça le fait un peu plus que des plans cheap du stand de notre master (désolée les copines qui s’en occupent !). Bref, on a pris notre caméra et notre courage à deux mains (et sans trépied -on fait avec les moyens du bord-) pour suivre notre amie au travers les méandres de l’organisation du salon.

On l’a pas suivi toute la journée (et heureusement), ce que je peux vous dire, c’est que c’est un boulot monstre et que perso je l’aurai pas fait (surtout pour un salaire de stagiaire, et pis aussi parce que la com’, c’est pas mon dada, mais osef). Toujours à courir partout, le téléphone collé à l’oreille, même pas le temps de manger, il faut superviser tel ou tel évènement, rencontrer les cosplayers, les bloggeurs, et faire des actus sur les réseaux sociaux… Voilà ce à quoi ressemble un job de chargée de communication au salon. Bon, et sinon elle est pas venue en cours la semaine suivante parce qu’elle avait choppé la crêve. RIP Elo.

Reed expo

Les fabuleuses aventures d’Elodie au salon du livre : rencontre avec les éditeurs

Ensuite, le stand de mon master. Comme j’étais sur place et que le stand de Rebelle était juste à côté, j’ai passé pas mal de temps avec les filles qui s’en occupaient. Au final, je pense pas que ce fut une opération très fructueuse. Le fait est que les autres stands de formations étaient à l’opposé du salon. Du coup, on se sentait un peu seul et on voyait pas trop le rapport avec les voisins. Il y a bien eu quelques étudiants, en mal d’info sur la filière mais ils étaient noyés dans les gens venus draguer/tenir la jambe/poser des questions bizarres aux filles. A chaque fois que je revenais leur faire un petit coucou, elles avaient toujours une nouvelle anecdote sur un visiteur chelou à me raconter (quand j’y assistais pas en direct live). Mais bon, dans un sens, ça leur faisait aussi passer le temps plus vite (elles avaient pas grand chose à faire sur le stand pour s’occuper…). Donc bon, l’année prochaine, si vous êtes sur le salon, pensez à aller papoter avec l’équipe du stand du master IEC, ça leur fera plaisir (et qui sait, vous pourrez peut être trouver votre vocation) !

les étudiantes du master

En plus, elles ont des gâteaux !

 

Et enfin, the last but not the least : Rebelle éditions ! Comme vous le savez (ou pas), je suis bénévole chez cette petite maison d’édition et j’essaye de ne louper aucune occasion pour les voir. Je suis donc passé faire coucou lors du salon. Bon là, ça s’est avéré un peu chaud cacao, parce que le stand était totalement assailli !

et ça c'est que sur un côté de l'allée

et ça c’est que sur un côté de l’allée

Du coup, bin j’ai posé mes valises et j’ai prêté main-forte ! Il y avait vraiment beaucoup de monde, surtout le samedi, c’est génial pour Rebelle et les auteurs ! Bon un peu moins pour les autres stands qui, du coup, étaient bloqués par les files d’attentes sur le notre. Faut dire que Sophie Jomain et Julie Arden ont rameuté les troupes ! Enfin, bref, journée de folie : on vend les livres, on les étiquette, on donne des goodies, on parle aux lecteurs, on conseille, on fait des nouvelles connaissances et on revoit les anciennes ! J’adore les salons,  à chaque fois, c’est quelque chose d’incroyable, on rencontre de nouveaux auteurs, de nouveaux lecteurs, pleins de gens super intéressants ! Au final, j’étais complétement crevée mais très heureuse !

le stand

Il y a du monde sur le stand !

J’ai pas ramené grand chose de ce salon (à part, encore une fois, des jolis souvenirs). Je reviens avec le guide des exposants (OMG toutes ces adresses de contact dans l’édition, une petite mine d’or !) et le tome 1 d’Angela de Julia M. Tean (merci Astrid !)

Le Salon du livre, c’est un rendez-vous un peu particulier, que j’ai pas apprécié des masses l’année dernière (en simple visiteuse), trop cher (enfin je dis ça mais je paye rien, étudiant représent’), trop de monde, pas assez de temps, … Je le conseille pas pour les personnes qui souhaitent se balader, trouver des conseils, papoter tranquillement avec les auteurs. Tournez-vous plutôt vers des petits salons, dans l’imaginaire il y en a pleins des gigas cools comme Zone-Franche (ce week end !) ou les Imaginales !

Report par Kinoko

Publicités

8 réflexions sur “Salon du Livre 2014 : derrière les livres

  1. Ahhh mais ton master m’intéresse, je ne connais pas du tout, tu fais ça où ?
    Ta petite synthèse finale résume totalement ce que j’en ai pensé en tant que visiteuse (professionnelle certes, mais encore dénuée de stand). J’ai vraiment hâte d’être de l’autre côté de la barrière !

    • Coucou !
      Mon master il est à l’université de Cergy-Pontoise, au bout du RER A ^^, si tu veux voir le site internet, voilà l’adresse : http://www.masteriec.fr/
      Tu y étais en professionnelle de quoi ? =3 Tu fais des études ?
      Oui, c’est quelque chose d’autre d’être côté stand et c’est fichtrement cool !

      • Je suis stagiaire en communication pour une maison d’édition. :)
        D’accord, merci, je vais aller y jeter un oeil. Et oui, je suis en M1 com’ à la Sorbonne mais je cherche un M2 (qui n’existe pas dans ma fac), alors dès que j’entends parler d’un truc, je saute dessus !

      • Oh cool ! Tu es chez quelle maison ?? (et voui, je suis curieuse ^^) du coup pour le salon, tu avais des missions ?
        Mon master est plutôt pas mal parce qu’il se fait en apprentissage, et pis que il y a la com et l’édition en même temps, donc c’est un atout. Les candidatures pour le M2 vont jusqu’au 5 mai ;) (comment je leur fait trop de la pub XD)
        See you’ !

      • Coucouu ! Je passe les épreuves d’admission à ton master mardi :) Peux-tu me dire un peu comment ça se passe ? Le niveau est-il fou, vais-je sortir en me claquant la tête sur la porte et en maudissant le jour de ma naissance ? ^^ Je pense que le niveau doit être assez bon, et j’ai peur :( Merci d’avance pour tes réponses, bises :)

      • J’avais écrit un super long commentaire et juste avant de l’envoyer j’ai appuyé sur un endroit de la page et il a disparu. SUPER.
        Du coup, là je le fais sur Word comme ça je suis sûre de pas perdre mes blablatages en baladant ma souris n’importe où (sacré WordPress).
        Bref, oui, le niveau de la promo est assez élevé. Non, tu ne vas pas sortir des tests en te claquant la tête sur les murs (enfin, je ne pense pas ^^).
        Il y a donc un test d’anglais (je ne l’ai pas passé, ayant mon TOEIC avec suffisamment de points), il se passe sur ordi et apparemment c’est pas trop dur.
        Un test de communication interculturelle (une dissert’ JOIE), celui-là, c’était le plus chiant, enfin pour moi XD. On avait eu une citation de Levi Strauss à discuter sur la perméabilité des cultures.
        Et le test d’informatique sur internet, photoshop, html, et pleins de RACCOURCIS CLAVIER.
        En fait, il faut que tu aies en tête que les tests, ils sont juste là pour voir si tu sais écrire, réfléchir et si t’as un peu de culture générale. Je ne pense pas qu’ils ne soient déterminants. Certaines personnes de ma promo n’avaient aucune connaissance en informatique, d’autres sont des quiches en anglais et je suis personnellement super nulle en communication interculturelle. Voilà, voilà.
        Le plus important, c’est l’entretien. Je ne sais pas pour quelle formation tu postule (stage ou apprentissage) mais ils ont tendance à préférer les apprentis. Ils ne sont pas méchants et te donnent pas de questions pièges. Si tu as un projet professionnel c’est pas mal (d’ailleurs je te conseille d’en avoir un en tête même si il est un peu bidonné). C’est pas obligatoire d’avoir de l’expérience dans le milieu (certains de mes camarades n’en avaient pas) mais c’est un plus.
        Je ne connais pas ton profil mais normalement si tu es motivée, que ça se ressent dans l’entretien et si tu as un bon dossier (plus de 13 de moyenne), ça devrait passer.
        J’espère t’avoir un peu rassurée ^^ si tu veux plus d’infos, tu peux m’envoyer un mail (juliette.jay@live.fr).
        Bonne chance et tiens moi au courant =D

  2. Puisqu’il est impossible de poster un commentaire sur votre jolie page de présentation, je vais poser mes gros sabots ici ! Merci de vous être abonné ;) Je trouve votre blog très chouette et super joli. En plus de ça je vois que vous adorez les expos et qu’une de vous deux a presque le même pseudonyme homonyme que moi :’)
    Je ne savais pas du tout qu’il y avait des stands de formations au Salon du livre ! Je dois dire que j’ai jamais le courage de faire tout le tour..

  3. Pingback: Le Salon du livre 2015 | Plumes de lune

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s