Chronique 21 : La fille aux licornes

La fille aux licornes T.1, 2 et 3

La fille aux licorne T1  TALENTS_HAUTS_la-fille-aux-licornes_TOME2  lafilleauxlicornes-tome3

 Fantasy, Young Adult

Auteur : Lenia Major
Date de parution : 2011
Editeur : Talents Hauts

Quatrième de couverture : « Ascane a été choisie pour devenir licornière du roi d’Ampleterre. Mais Séber, le rude maître licornier, ne veut pas d’une fille parmi ses apprentis. Afin de la pousser à la faute, il lui confie une licorne sauvage, un mâle blessé, furieux et indomptable… »

____

Coucou ! Karachou m’a ramené les trois tomes de cette trilogie (oui je sais compter) du salon de Montreuil ! Vous n’êtes pas sans savoir que les licornes et moi ça fait 42 et que je leur voue une admiration sans faille (personne ne me forcera à tuer le Roi Licorne de Might and Magic VIII ! Jamais !). Du coup, je vais ponctuer cet article d’illustrations de ces animaux fantastiques et magiques parce qu’ils le valent bien.

Les licornes de Might and magic 8

Les-dîtes licornes de Might And Magic 8

Bref, c’est donc l’histoire d’Ascane une jeune fille dont j’aime bien le prénom qui vit tranquilou chez elle, entourée d’amour et qui décide un jour de suivre son rêve en passant un casting pour être licornière. Licornier, ça consiste à s’occuper des Licornes du royaumes qui sont des êtres moult importants et très respectés (un peu comme des animaux sacrés quoi). Elles sont « débourées » (ils utilisent pas ce mots mais c’est bien de cela qu’il s’agit) dans une forteresse au milieu du pays (ou je sais plus où mais là n’est pas la question), ce qui fait qu’Ascane va devoir migrer loin de chez elle et s’adapter à un nouvel environnement constitué essentiellement de garçons. Oui, même au pays des licornes on est aussi dans une société féodale et misogyne. Bref, le maître licornier va décider de lui en faire voir de toute les couleurs car il trouve que c’est une grosse blague qu’une fille ait réussi les épreuves de licornerie. Il va lui donner la garde d’une licorne indomptable et dangereuse : le Sauvage. Mais Ascane va pas se démonter et se laisser faire héhé (c’est bien ma fille) !

Licorne needle felting

Moi aussi, je fais des trucs bien, comme le needle felting ! (un jour, je vous apprendrai)

Dans le premier tome, on assiste aux déboires d’Ascane et des deux autres apprentis licorniers, à leur apprentissage, leur rencontre avec les licornes, la construction de leur amitié. Enfin tout ça, tout ça. Il met en place les personnages et est relativement court.

Kamargo, poney Camargue (Licorne)

Kamargo, le Poney Licorne de mon centre équestre

Personnellement, j’ai un peu de mal avec certains principes : par exemple, les Licornes sont utilisés comme machines de guerre contre l’empire frontalier. Elles sont assez banalisées au final (à part les Licornes sauvages) et ressemblent quand même beaucoup à des chevaux normaux, les destriers du Moyen-Âge j’entends. Je trouve dommage qu’elles ne s’en dissocient pas un peu plus. Elles ont bien quelques pouvoirs spécifiques mais il n’y a que Ascane et sa Licorne pour en profiter donc…

Licornichon, ma peluche

Licornichon, la Licorne Disco de mes Draps Douillets

J’aime beaucoup le principe du débourrage (dressage des jeunes) magique à l’aide d’incantations, quoique au final assez peu utilisé. J’ai aussi apprécié les retournements de situations (pas tous), qui n’ancrent pas l’histoire dans un univers trop manichéen (en particulier dans le tome 2).

licorne carte postale

Une carte postale d’une vraie Licorne

Les personnages sont assez attachants, personnellement je préfère les deux autres apprentis à Ascane (que je trouve assez fade au final, je sais pas trop pourquoi) et puis le mage. L’écriture est agréable et fluide. Les livres se lisent très vite ! J’ai apprécié le vocabulaire équestre, on sent que l’auteur sait de quoi elle parle bien qu’elle utilise parfois le mot « museau » pour le nez. Mais bon comme c’est des Licornes et pas des chevaux, je me dis que ça peut passer quand même !

En résumé, c’est une jolie trilogie de fantasy jeunesse, agréable et facile à lire. Les licornes apportent un vrai plus même si je trouve qu’elles ne sont pas assez exploitées.

medal-1

Chronique par Kinoko

Publicités

5 réflexions sur “Chronique 21 : La fille aux licornes

  1. Pingback: Chronique n°37 : Le prince des Maudits | Plumes de lune

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s