Chronique n°28 – La quête du prince boiteux

Chronique d’au delà du seuil, T.1
La quête du prince boiteux

couverture quete du prince boiteux

Fantasy

Auteur : Paul Carta
Date de parution : 14 janvier 2015
Maison d’édition : l’Archipel

Quatrième de couverture : « Cette série raconte l’itinéraire du jeune Khimaï dans un monde où deux continents s’opposent : Mitellia et Poménia. Mitellia vit sous l’égide du « Pourvoyeur » et du « Dieu secret ». De l’autre côté du « Seuil », une chaîne de montagnes, Kalenia subit la domination de la « Déesse du froid ». Mille ans auparavant, le « Dieu secret » a établi un pacte avec les aïeux de Khimaï afin d’assurer la prospérité du territoire de Mitellia. Or, Khimaï, dernier de la lignée des « Pourvoyeurs », a été blessé lors de l’assassinat de son père. L’adolescent doit se cacher dans un dominion où l’on cherche à l’éliminer. Va-t-il retrouver des forces ? Le « Dieu secret » pourra-t-il lui venir en aide ? »

Coucou evribody ! Nous inaugurons l’année 2015 avec une critique commune, celle du premier tome des chroniques d’au delà du seuil, reçu en partenariat avec les éditions l’Archipel. On en profite pour les remercier, ainsi qu’Audrey qui s’est occupée de nous. Et bien sûr Paul Carta et toutes les gentilles personnes qu’on a rencontré à la soirée de lancement, c’était super cool ♥.

Et sinon, en fait, on vous souhaite à tous une très bonne année 2015 ♥

C’est parti mon kiki !

Le livre est une agréable surprise, et nous avons beaucoup aimé. Dès le début, on sent qu’il y a de la maîtrise. Les phrases sont bien tournées, c’est fluide, et ça se lit super bien. Bon, ok on avoue qu’on est pas fan de la typo des interludes entre chaque chapitre (on chipote là ?). On a bien aimé le vocabulaire utilisé (très spécifique parfois), qui rend l’ensemble plus crédible et nous fait vraiment rentrer dans l’ambiance. En plus on apprend des nouveaux mots ! C’est pas hyper classe de pouvoir placer « septentrion » dans une conversation ? Du genre « – elle est où la poste ? – bah écoute tu prends au septentrion au prochain carrefour et après sur quelques phlètres et tu devrais y être avant la prochaine décade ».
Ouaip, ça le fait.

Ce premier tome pose les bases de l’univers et en définit le contexte. Au final l’intrigue avance assez lentement, et c’est le plus le background qui est mis en avant. Malgré le rythme plutôt lent la lecture est quand même assez entraînante (même si les descriptions sont parfois un peu longues), l’ensemble très bien construit, très détaillé (d’où les longues descriptions), et surtout très riche. C’est bien, parce que pour de la fantasy, c’est à ce moment qu’on voit la différence entre un livre « mouais… » et un livre « ouais ! »

La mythologie et la relation des gens avec les dieux est relativement originale et hyper intéressante, c’est pour nous l‘élément qui rend unique cet univers et qui lui donne le petit plus qui fait qu’on accroche. Sinon on a apprécié les chevaux qui ont bien des jambes et pas des pattes, là ça sent le sérieux de l’auteur pour se documenter et c’est très appréciable. (mention spéciale pour les barques ;) ).

Le livre alterne entre des chapitres dans le passé et des chapitre dans le présent. Quelques fois on a trouvé que les retours dans le passé prenaient un peu trop de place par rapport à l’action présente, il nous ont un peu coupé dans notre caribou.

Sinon, au niveau des personnages; le héros sait réfléchir, c’est bien (et rare ?) et on suit son évolution au fil des pages, on s’y attache très facilement. De même que pour les autres personnages comme Borhôn, Lathân (c’est quoi cette manie des accents circonflexes ?) ou bien le Pourvoyeur. On n’échappe toutefois pas à certains clichés (notamment la nourrice, et le maître d’armes bourru). Les classiques du genre quoi.

Le livre en lui-même est super joli, la couverture est très réussie et on adore l’effet satiné (ouh qu’il est doux!) et les reliefs.

En résumé, une très bonne lecture dont on a hâte de lire la suite (prévue pour mars, youpi !)

Et une petite interview de Paul Carta en passant :

Chronique par Kara et Kin

Publicités

13 réflexions sur “Chronique n°28 – La quête du prince boiteux

  1. Pingback: Tags : des livres et des lieux | Plumes de lune

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s