Chronique n°31 : Strom, le collectionneur tome 1

Strom tome 1 : le collectionneur

couverture strom

Fantastique

Auteurs : Emmanuelle de Saint Chamas & Benoît de Saint Chamas
Date de parution : 2010
Maison d’édition : Pocket jeunesse

Quatrième de couverture : « Dans les sous-sols du Louvre, une société occulte oeuvre pour protéger l’humanité : la confrérie des Chevaliers de l’Insolite. Elle préserve le secret de l’existence de mondes insoupçonnés, invisibles au commun des mortels. Aujourd’hui, l’organisation recrute la prochaine génération de chevaliers. Raphaël et Raphaëlle sont de ceux-là. Maîtrise des sciences paranormales, télépathie, lévitation, les jumeaux développent, en parallèle de leur vie de collégiens ordinaires, les capacités inexplorées de leur esprit. Désormais initiés aux pouvoirs du Strom, ils se lancent bientôt à la recherche d’un objet précieux, dérobé à la confrérie par un mystérieux collectionneur… »

Un petit livre jeunesse assez sympa, mais qui ne m’a pas emballé plus que ça. Je m’explique.

Le style est, tout d’abord un peu trop « jeunesse », vous me direz c’est normal. Alors, oui, mais ça n’empêche pas qu’on puisse avoir un style un peu moins niais, c’est pas le style qui fait le genre. Enfin si un peu, mais bon, voilà, vous m’avez compris (ou pas).

L’histoire, bien que simpliste remplie son rôle. Après, comme c’est un premier tome, on voit bien qu’il sert à poser les bases, le problème c’est qu’il ne va pas vraiment plus loin. L’intrigue ne m’a pas fait grimper au plafond, quoi. Mais ça reste mignon et gentillet, donc assez agréable à lire. L’écriture est fluide et le roman se lit rapidement.

Par contre le fait que les enfants soient encadrés par un adulte, je trouve ça bien. Parce que les enfants qui ont le poids du monde sur leur maigres épaules à 12 ans et qui affrontent mille périls tout seuls, ça va bien trente secondes mais à un moment faudrait peut-être revenir sur terre. Le problème c’est que les personnages sont un peu fades, le style reste très distancieux (est-ce que ce mot existe ?), je trouve. Ce qui est dommage. Je ne me suis pas du tout attaché à eux. Et puis les préjugés sur la copine « fashion » (genre les jeunes parlent comme ça) et le pote intello, c’est limite.

Ensuite, les jumeaux. (Attention, paragraphe « j’vous en mets pleins la tête vous qui ne connaissez rien aux jumeaux. Cordialement »). Comme vous le savez peut-être si vous suivez un peu le blog, Kin et moi sommes des jumelles. Des vrais, des monozygotes. Du coup, on a tendance à être très critiques à chaque fois qu’il est question de jumeaux. Parce que ce sujet est souvent très mal maîtrisé. On s’imagine juste que c’est cool, on va mettre des jumeaux et tout, ça va le faire. MAIS NON. Renseignez-vous 30 secondes sur le sujet avant de sortir des énormités. Sérieusement, rien que les prénoms : Raphaël et Raphaëlle. C’est une blague ? Est ce que dans la vraie vie y’a des parents qui osent faire ça à leur enfants ? Bonjour le développement personnel après, merci. Et puis, alors je le dis une fois pour toute : les jumeaux qui se ressemblent comme deux gouttes d’eau c’est les monozygotes. Un frère et une sœur jumeaux ne peuvent pas être monozygotes. Au pire ils se ressembleront comme un frère et une sœur normaux, mais pas comme des clones. Désolé de casser la magie comme ça, mais les préjugés sur les jumeaux, ça gonfle (surtout que c’est nous qui les vivons au quotidien après).

Donc, en conclusion, un petit moment d’évasion sympathique, mais je ne me jetterai pas en courant sur la suite.

Bisous, Kara

Publicités

5 réflexions sur “Chronique n°31 : Strom, le collectionneur tome 1

  1. Dommage pour le roman… J’avoue que ça doit etre énervant pour le côté jumeaux, puis le fait que ça fasse aussi très jeunesse ne doit pas aider. Je ne connaissais pas mais je ne pense pas essayer.

  2. Coucou! Je découvre ton blog et pour l’instant j’aime beaucoup! Je ne connaissais pas ce livre mais ce que tu as dit ne m’engages pas tellement. Déjà, j’ai un peu peur quand tu dis que c’est un livre qui reste très jeunesse car j’accroche de moins en moins à ce genre -même si ça ne m’empêche pas d’en lire-. En lisant le résumé, je me suis dit que Raphaël et Raphaëlle, c’était drôle au début mais quand même un peu poussé. J’aime bien également quand les héros ont des sortes de ‘mentors’ qui les aident et qu’ils ne sont pas tout seul à devoir sauver l’univers! En conclusion je ne pense pas lire ce livre mais c’était un plaisir de lire ta chronique. :)

    • Merci beaucoup ! :D
      Oui, ce n’est pas le roman jeunesse que je conseillerai absolument; il ne révolutionne pas vraiment le genre ^.^ (mais bon, il est français quand même, et ça, c’est cool ! Soutenons les auteurs français ! :D)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s