Chronique n°32 : Cathy’s Book

Cathy’s Book

cathysbook

YA

Auteurs : Sean Stewart et Jordan Weisman
Date de parution : 2008
Maison d’édition : Bayard

Quatrième de couverture : « Ça ne va pas fort dans la vie de Cathy depuis quelques temps : son père est décédé brutalement, la laissant seule avec sa mère dans un profond désarroi. Ses résultats au lycée s’en ressentent, elle a complètement décroché, au grand dam de sa meilleure amie Emma qui ne cesse de l’encourager, en vain. Et puis elle vient de se faire plaquer par son petit ami Victor, un Chinois d’une vingtaine d’années auréolé d’un certain mystère ; elle décide de raconter leur brève idylle dans son journal intime. Cette rupture ne serait pas la fin du monde, si elle n’avait retrouvé, au lendemain de sa dernière soirée avec Victor, une trace de piqûre au creux de son coude… Victor a-t-il quelque chose à voir avec ça ? Il n’en faut pas plus pour qu’elle décide de fouiner dans la vie de cet homme dont elle ne sait presque rien… »

Coucou ! Me revoilà avec un livre YA qui utilise le transmédia ! Bon c’est pas pour autant que cette lecture m’a fait rouler par terre de plaisir, d’ailleurs j’ai pas vraiment aimé pour tout vous dire. Bon c’est pas non plus la catastrophe mais c’est loin d’être un chef-d’oeuvre (à mon sens of course).

La particularité de Cathy’s Book c’est que c’est un livre interactif qui te propose des contenus supplémentaires. Il est accompagné d’une enveloppe qui contient les indices que Cathy récolte pendant son enquête. C’est super sympa de les avoir sous les mains et de pouvoir les étudier comme si c’était nous qui menions l’enquête. Cependant, en pratique c’est quand même un peu délicat car tous les documents sont dans la même enveloppe donc pour en regarder un en même temps qu’on en parle dans le livre, faut le trouver, et du coup, on risque de faire spoiler en regardant les autres documents qui ne viennent que plus tard dans l’histoire. Bref, l’idée est bonne mais l’exploitation c’est pas encore tout à fait ça.

Mais ça ne s’arrête pas là, il y a aussi les numéros de téléphone, héhéhé. Il sont non-surtaxé (num en 01) ou gratuit sur le site. Ça rend l’histoire un peu plus réelle, ça lui donne de la crédibilité (et elle en a besoin !), on peut même hacker une messagerie (les joies de la délinquance en ARG -jeu en réalité augmentée) !

Au niveau des personnages, j’ai eu beaucoup de mal à les trouver sympathiques (d’ailleurs je cherche encore). Parlons de Cathy : j’ai presque l’impression qu’ils ont essayé de la rendre la plus antipathique possible (et ils sont doués) en lui refourguant toutes les tares possibles. C’est une vraie tête à claques, elle est égocentrique, orgueilleuse, jemenfoutiste, méchante, pas fiable, et j’en passe. Je ne comprends pas pourquoi sa meilleure amie ne la largue pas dans un désert. Moi c’est ce que je ferai en tout cas. Et Victor, bin je peux pas vous en parler pour pas spoiler, mais mon avis est du même acabit.

L’histoire. Non en fait, l’absence d’histoire est très peu intéressante (tu m’étonnes). Bon, j’exagère, ça commence pas trop mal, sur une intrigue pseudo-policière où Cathy tente de retrouver son boyfriend qui a mystérieusement disparu (disparu, disparu….) Mais après ça part en cacahuète et j’étais littéralement scotchée devant la tournure des événements, genre : ils vont pas faire ça, non mais c’est vraiment douteux là… non mais ils avaient vraiment pas d’idée en fait… non mais sérieux ?! Bah si.

Au final, même si ça partait d’une très bonne intention, créer des contenus transmedia ou cross-media ne justifie pas un roman entier (pire, une série), il faut de la substance derrière. Pour moi, le livre est creux, plein de clichés et de WTF. Je conseille pour vous faire votre propre avis, et puis pour rigoler aussi, YOLO.

> Livre lu dans le cadre de mon mémoire : Le livre comme jeu <

Chronique par Kinoko

Publicités

7 réflexions sur “Chronique n°32 : Cathy’s Book

  1. Héhé j’ai vu ce livre plein de fois sur les tables de ma librairie. Mais il ne me donnait pas envie, je le trouvais trop YA. C’est vrai que sa forme était originale, mais bon, l’histoire ne semblait pas creusée. J’ai finalement bien fait ^^ tu vas le citer dans ton mémoire du coup ?

    • Oui c’est sûr, ça intrigue et ça donne envie d’aller voir sur le site et de scruter les petits papiers mais au final c’est plutôt décevant ^^ cela dit en passant, le livre en tant qu’objet est plutôt réussi !

  2. J’ai pas aimé moi non plus… J’avais même pas exploité le côté transmedia tellement j’étais pas dans l’histoire… Comme tu dis si bien, l’héroïne est une véritable tête à claque… Même pas digne d’être abandonnée en plein désert… Et l’histoire prend (surtout à la fin) vraiment une tournure rocambolesque… J’ai même pas compris pourquoi… J’avais l’impression que c’était un peu un « j’avais pas d’idée donc on met tous ce qui me passe par la tête d’un peu fantastique »… Bref, une grosse déception (parce que j’en avais entendu franchement du bien…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s