Chronique n°33 : ALE 2100

ALE 2100 – Partie 1

couverture ALE 2100

Science-fiction

Auteur : Sophie G. Winner
Date de parution : 17 juin 2014
Maison d’édition : auto-édition

Quatrième de couverture : « Lola, jeune étudiante, est invitée à entrer dans une représentation virtuelle de la Terre en 2100, dénommée ALE. Les problèmes de la planète, les catastrophes à venir ? Elle en entendait parler tous les jours, sans vraiment s’en soucier. Mais dans ALE, les aventuriers ne pourront y échapper : ils devront affronter le résultat de leurs actions. De nos actions. Et quand Lola va croiser sur son chemin cet homme mystérieux qui perturbe son voyage, il devient son ultime quête. Et si, pour le sauver lui, elle devait sauver le monde de demain ?»

Celui-là, je l’ai trouvé par hasard dans mon application d’ebook sur mon smartphone. J’avais vu passé des chroniques élogieuses sur Livraddict, l’histoire me bottait pas mal donc je suis bien contente qu’il me soit passé sous le nez (Il est venu à moi… hihihi). Le gros plus avec cet ebook, c’est que la première partie du roman est gratuite ! De quoi se faire une bien belle mise en bouche sur l’histoire !

L’histoire, parlons-en d’ailleurs. Il s’agit de l’immersion d’une jeune fille dans un nouveau MMORPG (jeux de rôle en ligne massivement multi-joueurs, bande d’incultes), ALE, qui simule la Terre de 2100. La jeune fille, c’est Lola, un peu casse-cou, très spontanée mais pas forcément toujours très fut-fut (un tank quoi). On la suit à la première personne du singulier dans sa vie de tous les jours et au fil de ses connexions à ALE. ALE est un jeu d’une toute nouvelle envergure puisqu’il permet une immersion totale, les joueurs peuvent ressentir les sensations que leur avatar expérimente dans le jeu. Le futur quoi.

J’ai eu un peu de mal au début, à rentrer dans le livre car Lola ne me paraissait pas vraiment intéressante et que j’arrivais pas à l’apprécier. Mais au fur-et-à-mesure, je me suis habituée et au final, je la trouve sympathique (en fait, j’ai du mal au début avec ce genre de personnage -Coucou Rainbow Dash !- mais après ça va -elle est cool ma vie tavu). Elle est accompagnée dans le jeu de deux autres personnages, très sympas eux aussi. Et d’un autre trublion mystère qui est tout aussi cool.

Au niveau de l’histoire, car c’est là le plus intéressant : c’est vraiment très bien fait et pensé ! J’avais un peu peur, moi qui suis un peu dans la communauté MMORPG que ce soit à côté de la plaque mais l’auteure connaît bien son sujet (ce qui est très appréciable). ALE est un monde complexe et qui se tient super bien ! ça donne envie d’y jouer d’ailleurs hihi.

Et, derrière ce monde, il y a toutes les considérations écologiques sur l’avenir de notre planète dans 100 ans. Il y a des exemples de ce à quoi pourrait ressembler notre futur et franchement, ça fait pas méga envie. C’est super d’inclure ce genre de thématiques qui nous concernent tous, dans un roman très ludique et pas du tout institutionnel, moralisateur ou prise de tête. C’est la bonne façon d’aborder le problème. Et puis ça donne de la profondeur à l’histoire et une finalité au roman (en gros j’adhère).

Une lecture que je conseille ! Je vais acheter la deuxième partie de mon côté, en version papier (ici) mais je me tâte encore car j’aime pas Amazon.

 Chronique par Kinoko

Publicités

14 réflexions sur “Chronique n°33 : ALE 2100

  1. Hello ! Merci pour ta jolie chronique. Je suis heureuse de lire qu’une gameuse croit en mon jeu ^^ Il te reste encore un sacré bout de chemin à parcourir dans ALE, accroche-toi bien ;-) Courage !

  2. Malgré un début difficile contente que tu ais réussi un peu plus accrocher au personnage principal .Je n’ai pas trop lu de romans dans ce genre de sujet mais c’est intéressant. merci de la découverte.

  3. Salut !
    Je ne connaissais pas du tout, mais ta super chronique me donne envie de découvrir ce roman !
    Je viens de découvrir le blog, et j’aime énormément les chroniques décalées, ironiques ! C’est d’une frâcheur ! Ca donne vraiment le sourire :)
    La blogo manque de gens comme ça !
    Je n’aime pas trop commander chez amazon (j’ai toujours l’impression qu’ils allument sur les frais de port), je préfère la FNAC. Mais en même temps, je n’ai jamais eu de mauvaises surprises avec le géant américain, et quand y’a pas le choix, y’a pas le choix !
    Bonne continuation ^^

    • Merci beaucoup !!! C’est super gentil :D
      Oui ce qui me dérange avec Amazon c’est qu’ils ont une grosse tendance au monopole et c’est pas bon du tout pour les autres acteurs du livre ! Mais c’est sur que parfois, tu ne trouves les livres que là =/
      a bientôt !!

  4. Trop nul, mon commentaire ne s’est pas envoyé. Je reprends.
    Ce livre pourrait bien me tenter, et ta chronique donne envie d’en découvrir davantage. Je vais peut-être tenter les chapitres gratuits du coup :) J’ignorais que ça se faisait ^^

  5. Tu me rappelle à quel point je suis une mauvaise lectrice… L’auteur m’a offert son livre en juin dernier et j’ai lu les 70% pendant l’été : j’étais complètement sous le charme du roman, et malgré que j’aime pas lire en numérique, je le lisais. Mais là, je stagne… Et pourtant, j’adore complètement l’histoire… Faudrait vraiment que je pense à le terminer…

    • Ah c’est vrai que des fois le canal de lecture peut jouer pas mal ! J’ai aussi beaucoup de mal à lire en numérique, je l’ai aussi lu assez irrégulièrement, souvent quand je n’avais pas d’autre livre avec moi (dans les transports par exemple). C’est pour ça que je veux me procurer la version papier pour la suite ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s