Chronique n°37 : Le prince des Maudits

Le prince des Maudits
Tome 1, la fille de l’araignée
Tome 2, Emil le Clairvoyant

le prince des mauditsLa fille de l'araignée

Fantasy
Auteur : Lenia Major
Date de parution : 2011
Maison d’édition : Balivernes

Quatrième de couverture : « Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel. »

Cette série fait partie de nos petites emplettes du Salon du Livre. Avec une jolie dédicace, of course. Bref, on a déjà eu l’occasion de lire cette auteure avec une série plus cornue, et comme on avait bien aimé, on n’a pas trop hésité avant d’acheter ces 2 tomes.

J’aime bien ce genre d’histoires (la meuf qui tombe dans un monde parallèle/période temporelle différente) dans le style jeunesse. C’est un pitch classique mais moi, ça me botte (peut-être parce que j’ai toujours l’espoir de tomber un jour moi-même dans un de ces fameux trou-porte-des-étoiles-des-dimensions-et-du-temps), donc ça me branchouille bien, sur le principe. Et en soi, j’ai beaucoup aimé cette lecture, rapide, fraîche, efficace et divertissante.

Donc oui, si l’intrigue en elle-même n’est pas très originale, l’ensemble est quand-même finement mené et bien construit. Y’a de l’action, de la bagarre, des bons dialogues et un humour omniprésent. Donc forcément, si on mélange tout ça, ça fait une bonne recette. (même s’il manque deux/trois licornes quand même).

Le livre est écrit à la première personne ce qui nous place directement à la place de Eva, la protagoniste principale. C’est là que ça devient marrant, parce que les pensées d’Eva sont plutôt funky. Elle a une manière de voir les choses bien à elle ce qui en fait un personnage haut en couleur. Et tant mieux pour nous. Le reste des personnages est tout aussi attachant.

Il y a quand même une ombre au tableau, un détail qui m’a un peu interpellé. J’ai trouvé un décalage entre le ton du livre et le fond. On parle de morts, de guerre, de meurtres. Mais le style reste hyper bon enfant. Et puis Eva c’est une grosse psychopathe, c’est cool pour elle, ça lui fait rien de tuer des gens comme ça, du haut de ses 14 ans. Okay, pas de problème. Y’a que moi que ça choque ? Bref.

En somme une série d’aventures rocambolesques et épiques ! Une lecture très agréable.

Publicités

3 réflexions sur “Chronique n°37 : Le prince des Maudits

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s