Chronique n°38 : Souvenirs perdus – tome 1 : étrangère

Souvenirs perdus
Tome 1, Etrangère

Souvenirs perdus tome 1

Fantasy, Jeunesse
Auteur : Samantha Bailly
Date de parution : 2014
Maison d’édition : Syros

Quatrième de couverture : « Il existe une île nommée Enfenia. Depuis des siècles, nul ne peut y entrer. Nul ne peut en sortir. Un Léviathan tourne autour, il est autant le gardien des habitants que leur geôlier. La légende veut qu’un jour, quand les Enfenians seront prêts, la créature se retirera et les laissera découvrir le monde. Alors que l’île célèbre une fois de plus le rituel visant à accomplir la prophétie, une femme est retrouvée inconsciente sur la plage. Une femme au visage inconnu. Une étrangère. »

Tout d’abord je trouve la couverture très jolie. Voila, ça méritait d’être dit (commentaire très utile, qui-plus-est). Bref, j’ai bien aimé ce livre. Assez choupinou (et oui c’est un adjectif assez désigné pour décrire un livre, j’vois pas ce qui vous gêne). Il se lit très rapidement et on rentre bien dans l’histoire. Qui m’a, somme toute, assez intéressée. Bon c’est pas non plus l’intrigue du siècle mais je trouve qu’elle réussit malgré tout à se distinguer parmi la masse des livres aventure jeunesse.

L’univers n’est pas forcément le plus original mais il n’est pas banal, et c’est déjà ça. En tout cas j’aime bien la façon dont c’est abordé.

Un point positif-mais-subjectivement-mitigé, c’est les personnages. Je les trouve bien, car ils ne sont pas trop communs et plutôt bien développés et promettent de belles choses (ou pas) pour la suite. Sauf que je n’ai pas forcément trop accroché à leur caractère, je ne les ai pas vraiment trouvé sympathiques. Donc positif-mais-subjectivement-mitigé vous dis-je.

On voit bien que c’est un tome d’introduction, il pose le background et les bases de l’histoire, mais en soi ya pas vraiment de finalité, ce qui nous pousse à vouloir lire la suite ! Sinon, le reste tient plutôt bien debout, j’ai bien aimé cette histoire d’île perdue, ce petit microcosme où les gens vivent en total autarcie (et pas otarie) et outre les mots compliqués que je viens d’utiliser, j’ai surtout bien aimé le fait qu’on soit du côté des gens de l’île, ce qui fait qu’il y a beaucoup de mystères et de choses à découvrir et que le point de vue est moult intéressant (et que cette phrase est aussi moult sans fin).

En somme, l’histoire est prenante, un bon petit livre d’aventure qui pose bien les bases de l’univers et de l’intrigue. On a envie de lire la suite !

Kara

Publicités

Une réflexion sur “Chronique n°38 : Souvenirs perdus – tome 1 : étrangère

  1. J’ai lu deux romans de l’auteur et je n’ai vraiment aimé qu’un mais c’est vrai que je n’ai pas tenté ceux qu’elle a écrit en fantasy et je suis assez curieuse de voir ce que ça donne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s