Chronique n°63 : Percy Jackson feat. des Dieux & des Héros

Peter Johnson et les dieux grecs / Perry Johanson et les héros grecs
percy
Fantastique, jeunesse

Auteur : Rick Riordan
Date de parution (t.1) : 2014 et 2015
Maison d’édition : édition anglaise

Quatrième de couverture : «Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les dieux grecs sans oser le demander ! La mythologie ? Quelle barbe jupitérienne… Sauf si le jeune demi-dieu Percy Jackson se mêle de nous la raconter de l intérieur. Parce que le garçon est vraiment bien placé pour en parler : son papa, c est Poséidon, le dieu de la mer, un type pas vraiment commode. Trahisons, complots, vengeances, incestes, cannibalisme, bains de sang, rapts et prises d otages… des Titans à Hercule en passant par Prométhée, on ne s’ennuie jamais avec les Olympiens !»

Hello guys !
Ce qu’il y a de bien avec les livres de Rick Riordan, c’est que quand y’en a plus, y’en a encore ! On se retrouve donc aujourd’hui pour une chronique double (yay! 20% cooler !), avec les deux spin-off de Percy Jackson consacrés à la mythologie grecque.

La particularité de ces spin-offs c’est que de un, ils sont totalement indépendant des séries, et de deux, ils sont centrés autour des histoires de la mythologie. En fait, c’est Percy Jackson qui nous raconte les mythes des dieux de l’Olympe et des héros grecs. Chaque livre est composé d’environ 12 histoires (c’est donc en quelques sorte un recueil de nouvelles) qui reprennent la vie et les aventures d’un personnages de la mythologie grecque.

Dans le premier livre, PJ feat. les Dieux Grecs, ce sont les dieux qui ont la vedette. Percy nous raconte une vingtaine d’histoires en commençant par la genèse des dieux et donc par les titans. Les premiers chapitres sont chronologiques, mais après ça part un peu plus dans tous les sens. C’est franchement sympa de redécouvrir (oui pour ce tome là, si vous êtes un peu calé mythologie, il n’y a pas de grandes découvertes) tous ces mythes à travers les yeux et surtout l’humour made in 21ème siècle de Percy. On a le droit à plein de références pop-culture et de comparaisons qui enlèvent à ces récits le côté parfois un peu trop institutionnel (ou classique) qu’on leur connaît. C’est un moyen original et pas du tout rébarbatif d’appréhender les dieux grecs. Et ça reste avant tout très fidèle à la mythologie. (j’ai vérifié sur wikipédia !)

Dans le deuxième tome, Percy nous parle des Héros grecs autour de 13 nouvelles. Ce livre est un peu plus épais que le précédent et les histoires sont en conséquence, plus longues. Les sujets sont diversifiés et c’est cool : il y a des héros connus et des héros moins connus. On voit que Rick Riordan a voulu instaurer une sorte d’équité en incorporant des héros femmes (mais qu’il a un peu peiné à en trouver), l’effort est louable même si on est encore un peu loin du compte (4 héros femmes pour 8 héros hommes). Au final on se retrouve avec des mythes assez classiques (comme Jason, Hercules ou encore Orphée) qui côtoient des histoires un peu plus oubliées comme celles d’Otrera ou Phaeton (que je ne connaissais pas).

J’ai découvert plus de choses dans ce tome là que dans celui avec les dieux. Les histoires sont assez approfondies et reprennent la vie des héros dans leur globalité (de leur naissance à leur mort), sans les aseptiser (pourtant c’est édité par Disney Hyperion outre Atlantique !) et toujours avec le même humour et le même recul que dans le premier tome. Vraiment tip-top choucroute ! Par contre le running gag des noms imprononçables est un peu usant (surtout quand on le retrouve à toutes les pages).

A noter que ces deux opus sont disponibles en grand format illustrés et en couleur (absolument magnifique ma chérie !) en version américaine.

En somme, une façon originale de redécouvrir et/ou de découvrir la mythologie (la vraie). Des livres qui ont une vraie valeur d’apprentissage que je conseille aux collégiens qui ont du mal avec leur cours d’histoires ou de latin (lol). Et puis à tous les autres qui veulent passer un bon moment de lecture en compagnie des mythes grecs et de Percy Jackson. Et, à finalement tout le monde, parce que c’est trop cool.

J’attends les prochains tomes sur d’autres héros et d’autres dieux (y’a encore du stock !) et pourquoi pas la même formule avec la Kane family feat. les dieux égyptiens ? (et Magnus avec les Nordiques?) Wait and see…

~Kara

Publicités

2 réflexions sur “Chronique n°63 : Percy Jackson feat. des Dieux & des Héros

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s