Chronique n°64 : Le chant de la Malombre T.2

Le chant de la Malombre
T.2 Face à la Marée

Face a la maree

Fantasy

Auteur : Gaëlle K. Kempeneers
Date de parution :  2014
Editeur : Voy’el

Quatrième de couverture : « Les drames vécus dans Tueurs de Dragons sont à peine dépassés que, déjà, une nouvelle menace se lève. Face à la marée de Malombre qui se déverse sur la Viveterre, les destins se bousculent et se précipitent. Béryl et Nywen doivent dépasser leurs différences, Gabriel surmonter ses doutes et, perdu au milieu de la Morteterre, un enfant lutte pour retrouver la lumière. Face à la marée, combien survivront ? »

J’avais lu le premier tome il y a de ça déjà deux ans (ou trois ?) et j’en étais ressortie plutôt contente mais pas entièrement conquise. Et bien c’est chose faite avec ce deuxième tome : Face à la Marée, une suite que j’ai particulièrement appréciée. J’ai été ravie de replonger en Occitanie avec tous nos héros et de voir enfin les créatures que j’avais attendu pendant tout le premier tome : les DRAGONS !

Une lecture idéale pour le printemps

Je pense avoir un peu trop attendu avant de lire cette suite car j’ai eu un peu de mal à replacer tous les personnages. En plus ils réapparaissent au fil de l’histoire et jusqu’aux derniers chapitres, les bougres ! Du coup, j’étais un peu perdue à certains moments en essayant de me remémorer ce qu’avait fait tel ou tel personnage et quelles étaient ses relations avec les autres, toussa toussa.

Kikoo, tu sors d’où toi ?

J’en arrive d’ailleurs à un point que j’ai trouvé autant positif que négatif, c’est que le roman est très court (200 pages à peine). C’est en relisant la chronique du premier tome que je me suis souvenue de pas mal de trucs qui ne sont pas du tout repris ou développés dans ce second volume. On ne voit que très peu Atten, et même Peine et Corneille qui sont quand même des personnages principaux sont relayés au second plan. En fait, à part Gabriel qui prend de l’ampleur, les autres personnages centraux sont moins présents. Il y a aussi quelques nouveaux personnages. J’avoue que sur le coup, ça ne m’a pas trop gêné car je les avais un peu oublié mais maintenant je me dis que c’est un peu dommage.

Mais le côté positif c’est que du coup, contrairement à son prédécesseur, ici, je ne me suis pas ennuyée une seconde ! Je trouve que la plume de l’auteur et peut être le travail éditorial sont bien mieux aboutis. Le style est fluide et très prenant, je n’ai pas noté de répétition ou de lourdeur. J’ai vraiment pris plaisir à lire chaque page, chaque phrase. Il n’y a pas de temps mort, j’ai été happée dans l’histoire jusqu’à la fin. Même si, aussi paradoxal que cela peut paraître, il ne se passe pas énormément de choses. C’est plus un tome de transition, selon moi, les héros se préparent à l’affrontement final. Ils m’ont fait penser aux hommes du Rohan qui vont se réfugier au Gouffre de Helm d’ailleurs hihi (c’est une référence très cool soit dit en passant).

Et puis, il y a les Dragons que diable ! Bon ils n’ont pas non plus une place prépondérante (même si j’en fais tout un foin) mais ils en prennent un peu quand même (de la place). Et ils sont cool. J’ai hâte de désépaissir un peu le mystère qui les entoure.

J'ai hâââte je vous dis !

J’ai hâââte je vous dis !

Il y a un petit point cependant qui m’a titillé (mais moins que pour le premier tome), c’est la profusion de bons sentiments. Bon théoriquement j’aime bien quand on est gentil les uns avec les autres, quand on s’aime tous d’un amour *ajouter un adjectif grandiloquent ici* mais pour un roman avec un univers sombre et plutôt médiéval, j’avoue que c’est pas ce qui me paraît le plus crédible. Mais en même temps, c’est le style de l’auteur et ça lui correspond bien et pis c’est ça qui fait la particularité du livre. Donc je suis assez perplexe sur ce point, à savoir : est-ce-que j’ai aimé ou pas ?

Pas de doute en revanche sur mon ressenti général : j’ai beaucoup aimé ! (même beaucoup beaucoup.) En résumé, un très bon tome qui nous promet du lourd pour la suite. Et j’ai hâte de la lire, bien qu’elle ne soit pas encore sortie (tristesse !) J’envoie pleins de pensées positives à l’auteure pour qu’elle nous ponde un magnifique tome final !

Et Smaug aussi s'enflamme !

façon Smaug

~Kin

Publicités

5 réflexions sur “Chronique n°64 : Le chant de la Malombre T.2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s