Chronique n°70 : I.R.L

I.R.L.

I.R.L.Science-fiction

Auteur : Agnès Marot
Date de parution : avril 2016
Éditeur : Gulf Stream

Quatrième de couverture : « Chloé Blanche a grandi à Life City. Comme tous ses habitants, elle ignore qu’ils sont filmés en permanence. Elle ignore qu’ils sont un divertissement pour des milliers et des milliers de foyers. Elle ignore qu’ils sont les personnages de Play Your Life, l’émission qui fait fureur hors de Life City, IRL. Elle ignore surtout à quel point ils sont manipulés. Lorsqu’elle rencontre Hilmi, le nouveau à la peau caramel, elle tombe immédiatement amoureuse. Mais ceux qui tirent les ficelles ne le lui destinent pas. C’est ainsi qu’elle découvre la nature de tous ceux qui vivent à Life City : les personnages d’un immense jeu vidéo. »

On retrouve Agnès Marot, une auteure que j’aime beaucoup d’amour, pour son nouveau roman très médiatisé (ou très blogotisé plutôt) I.R.L ! Je suis particulièrement contente pour elle, elle prend de plus en plus d’ampleur et son succès est très mérité (oui c’est l’instant fangirling du jour). Vous l’aurez compris (ou pas), j’ai beaucoup aimé le livre (comme tout le monde je crois), cependant j’émets quand même quelques réserves (bin oui, sinon ce serait pas drôle). Here we go mes agneaux.

Comme d’habitude, l’écriture d’Agnès est très jolie, fluide et chantante, et c’est toujours très agréable de se plonger dans un de ses univers. On se retrouve dans une dystopie qui mixe pas mal d’influences, avec comme sujets principaux les intelligences artificielles et la téléréalité. L’histoire est finement menée, et on se prend d’affection pour les personnages qui débordent d’émotions et semblent si humains.

J’ai eu quelques réticences à la lecture, déjà parce que l’histoire n’est pas linéaire, c’est-à-dire qu’on jongle avec le passé, le présent et le passé un peu moins passé. Et pas de chance, s’il y a bien un truc qui m’horripile dans les fictions, ce sont les scènes du futur qu’on met un peu partout dans le récit et qui spoilent forcément sur le déroulement des péripéties. (Je sais pas si vous me suivez). Pour le coup, ça m’a un peu gênée même si ça tient surtout de mes goûts personnels.

J’ai également trouvé certaines actions et développements un peu rapides, comme l’émoi de l’héroïne pour Hilmi par exemple. Peut-être que ça tient du fait qu’à l’origine I.R.L était censé être une trilogie (ou peut-être pas).

Je regrette également la trame trop conventionnelle des dystopies actuelles. Pas vraiment de surprise dans la tournure des événements et je trouve ça dommage, encore une fois (je le dis à chaque dystopie que je chronique) de retrouver toujours les mêmes phases (prise de conscience – rébellion – retournement du système en place). 1984 et Le meilleur des mondes sont des dystopies, et pourtant, on retrouve des schémas un peu plus complexes, donc c’est possible, CQFD. D’ailleurs c’est très réussi dans Notes pour un monde meilleur (et même De l’autre côté du mur), autres bouquins d’Agnès.

Dernière remarque, j’ai relevé que les personnages principaux (le méchant, Chloé et Hilmi, entre autres) ressemblent beaucoup aux autres personnages des autres livres de l’auteur. Ce que je trouve assez marrant et en même temps j’aimerais bien découvrir des personnages complètement différents maintenant héhé.

Bon et sinon, qu’est-ce-que j’ai fait en fermant le livre ?

Les sims

J’ai joué aux Sims

Pour résumer, c’est encore une très chouette histoire que nous offre Agnès Marot, qui ne transcende pas le genre mais qui reste finement menée. C’est un livre qui amène une réflexion et un message sur le monde qui nous entoure. Je vous le conseille donc vivement.

~Kin

Publicités

18 réflexions sur “Chronique n°70 : I.R.L

  1. J’avais lu quelques avis qui rejoignent le tien et quelques uns pas vraiment positifs, je pense toutefois le découvrir car il me tente pas mal (et j’adore la couverture) et je ne connais pas encore l’auteure :)

  2. Je me laisserais bien tentée également, parce que j’ai lu de très bons avis, qui soulignent presque tous les mêmes défauts, n’empêche que l’histoire m’attire vraiment. Qui plus est, je ne connais pas cette auteure alors j’aimerais bien découvrir sa plume…
    Merci pour cet avis éclairé ;)

  3. Ce livre a l’air génial, je l’ai acheté à la bib et je l’ai déjà piqué ^^ Le seul truc que j’ai peur c’est au niveau de la fragilité de la tranche du livre.
    Advienne que pourra ^^

  4. Je viens de finir I.R.L, j’ai beaucoup aimé ce roman. Mais les sauts dans le temps m’ont perdue ^^ je ne dois pas être douée, je revenais sans arrêt au chapitre d’avant pour vérifier la date ^^ mais à part ça, on arrive bien à suivre. Je ne connaissais pas cet auteur je vais peut être rechercher ses autres romans ^^

    • Yoh ! Et bin tout pareil, j’avais du mal avec le moment de la narration, j’étais perdue comme toi (surtout que je faisais pas trop attention aux dates de début de chapitre lol) ! Si tu veux je pourrai te les prêter :)
      Bises ma poule

  5. Il est dans ma PAL (et j’aime beaucoup l’auteure, j’avais lu De l’autre côté du mur en un jour et demi). J’attendais que l’effervescence retombe un peu pour le sortir, je pense que je vais pouvoir y aller, là.

  6. Hum hum, on dirait le pitch de Truman Show, j’adore ce film :) Et j’avoue, ça donne envie de jouer aux Sims (je me suis fait la réflexion en lisant le résumé ahah) Je le lirai peut-être un jour ;) tu m’as convaincue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s