Chronique n°73 : Escape Book La Tour de l’Alchimiste

Escape Book : La tour de l’alchimiste

couverture

Énigme,  fantastique

Auteur : François Lévin
Date de parution : mai 2016
Maison d’édition : 404 éditions

Quatrième de couverture : « Votre mission : vous échapper du livre ! Inspirés des Escape Games, les jeux d’évasion grandeur nature qui font fureur, voici une toute nouvelle collection, les Escape Books. Le principe est inédit : vous devez chercher des indices, résoudre des énigmes pour débloquer l’aventure et vous échapper du livre ! »

Coucou ! Oui on est un peu au ralenti en ce moment avec Kara, les chroniques sont quelque peu éparses, mais comme vous êtes en vacances c’est pas grave, si ? (hihihi)

Bref, me revoilà pour mon premier Escape Book ! Étant friandes de jeux d’énigmes (géocaching, Endgame, ARG, jeux de piste…) on ne pouvait que sauter sur ce bouquin ! Bon en fait, j’avoue n’avoir jamais lu en entier de « livres dont vous êtes le héros » dont il s’inspire, ce qui est un peu la honte, surtout qu’il y en a plein à la maison… J’ai jamais non plus fait d’Escape game même si j’aimerais beaucoup mais il y en a pas dans ma ville et puis ça coûte sacrément bonbon.

Je vous explique vite fait le concept parce que c’est pas si easy peasy. Le narrateur nous plonge dans une sombre quête alchimique. Il est coincé dans la tour Saint-Jacques à Paris et doit résoudre des énigmes pour sortir. On « joue » en quelque sorte ce narrateur, donc c’est à nous de trouver les solutions pour avancer dans les pages et dans l’histoire.

L’histoire, la trame de fond si vous voulez, casse pas trois ailes à un dragon, mais on passera dessus parce que c’est pas pour elle qu’on lit le livre. Donc je m’y attarde pas. Ou si, juste sur un point : le personnage principal est pas hyper sympathique, ce qui est un peu dommage parce qu’on est censé le jouer.

Toute l’histoire, et donc les énigmes, tournent autour de principes alchimiques. Et ça par contre, c’est troooop cooool ! J’ai beaucoup aimé découvrir ce thème, qui se prête ma foi fort bien aux mystères !

Ce livre est séparé en plusieurs parties : on a les deux parties de découvertes de la tour ; puis un livret où le narrateur (ou nous) marque ses découvertes et plein d’autres choses. Du coup, je fais faire mes remarques dans cet ordre-là.

La première partie est la première phase d’exploration de la tour, avec son lot d’énigmes. Je ne l’ai pas du tout trouvée intuitive, on ne sait pas par quoi commencer. Du coup, perso, j’ai pas fait les énigmes dans l’ordre et puis à un moment je me suis retrouvée trop avancée pour le nombre de solutions découvertes (en bref, je me suis emmêlée les pinceaux !). C’est laborieux, mais en plus tu sais pas où tu vas, pas gégé quoi. C’est assez dommage, surtout que je suppose que les éditions 404 ciblent un public assez jeune (qui n’a pas forcément un bac+18).

maze

La deuxième partie est nettement mieux ! On passe dans un autre étage de la tour. C’est bien plus didactique, le narrateur nous guide dans la résolution des énigmes et surtout dans l’ordre de la résolution ! Je ne comprends pas pourquoi les deux n’ont pas été inversées : après avoir bien galéré dans la partie précédente, on se retrouve à débloquer les trucs en moins de deux secondes vingt. C’est vraiment déséquilibré !

Enfin, le livret de la fin est assez sympa, mais encore une fois, pas hyper fonctionnel. On retrouve les schémas des énigmes (ou de la place pour les faire nous-même) et d’autres documents qu’on découvre au fur-et-à-mesure de l’histoire.

Et sinon, on en parle des indices ? Oui parce que dans le cas (très probable) où tu serais complétement perdu, t’as quelques indices à la fin pour te remettre dans le droit chemin. Mais en fait non, ce ne sont que des gros trolls qui te redisent ce que tu sais déjà (en te narguant qui plus est). Bref, inutile. J’ai dû chercher dans tous les documents et les notes des énigmes pour me guider quand j’étais vraiment larguée (ce qui n’était ni joie, ni volupté.) (du coup, si vous aussi vous êtes largués, vous pouvez m’envoyer un mail, je verrai ce que je peux faire pour vous #solidarité)

boussole

Ou alors, je cherchais sur Wikipédia. Ça, j’ai apprécié par contre ! Même si je pense pas que c’était prévu car je me suis spoilée quelques significations de symboles où des explications sur l’alchimie qui viennent plus tard. Mais c’était drôlement cool, j’aime bien mener mes petites recherches et c’est d’autant plus cool que les éléments du bouquin font référence à des vraies connaissances.

Autre bémol, il reste quelques coquilles et dans un livre où chaque détail compte, c’est pas top moumoute. Je pense notamment au premier chapitre qui nous explique le principe et où on trouve deux paires de mêmes symboles alors qu’on devrait en avoir quatre différents. Fail. Bon sinon, pour contrebalancer, 404 a ajouté quelques easter eggs sympatoches, j’approuve !

Pour conclure, je suis assez mitigée cochon d’Inde parce que j’ai beaucoup aimé le thème et la deuxième partie mais la première manque vraiment d’ergonomie (oui j’utilise des mots qui ne vont pas dans le contexte, je suis comme ça). Je pense d’ailleurs que ce genre de bouquin irait vachement bien avec du transmedia, genre une application pour accompagner ce serait pas hyper chouette ? Moi, je vote pour. J’espère que 404 va éditer d’autres livres de ce genre, j’aimerais bien voir ce qu’il en ressort et si les défauts trouvés ici seront corrigés par la suite. (Parce que c’était un peu cool quand même…)

~ Kin

Publicités

7 réflexions sur “Chronique n°73 : Escape Book La Tour de l’Alchimiste

  1. Je trouve qu’au contraire il ne faut surtout pas d’application sur ce genre de livre. C’est un des plaisirs de ces bouquins à faire le récit sans justement être devant des écrans. C’est comme les jeux de plateaux où certains se jouent avec des tablettes. C’est ridicule. Si on veut avoir des applications de ce style il suffit d’en prendre avec des récits multimédia. Ne surtout pas gâcher les livres avec ces gadgets.

    • Coucou ! Alors pour certains trucs je suis d’accord que parfois le numérique peut dénaturer. Mais là je parle plutôt de transmedia. Au contraire, pour moi ce serait plutôt pertinent, surtout que ça colle parfaitement avec la ligne éditoriale de 404 éditions. Après c’est un concept, c’est vrai et tout le monde ne l’apprécie pas. Pour la plupart des livres qui utilisent le transmedia, les contenus complémentaires ne sont pas obligatoires pour suivre la trame principale donc on peut très bien lire simplement le livre. Merci pour ton commentaire :)

  2. Je trouve le concept assez fun, mais je pense qu’à moi toute seule, je m’arracherais les cheveux !
    (et au passage, je ne connaissais pas cette maison d’édition, mais j’adore leur nom !)

    • Oui je suis d’accord 404 c’est épique ! Et leur slogan c’est « la page que vous cherchez existe enfin », deux fois plus cool ! hihi. C’est vrai qu’il y a parfois matière à s’arracher les cheveux XD

  3. T’as jamais fait d’escape game ma poule ? Mais c’est trop cool ! On s’en fait un quand tu seras de passage à Paris ! (mitigée cochin d’Inde ? C’est quoi cette expression ?) au passage, je ne connaissais pas les éditions 404. Geek power ! Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s