Chronique n°83 : La reine du Tearling

La reine du Tearling

Cover reine du Tearling

Fantastique, aventure

Auteur : Erika Johansen
Date de parution : 2 novembre 2016
Maison d’édition : JC Lattès

Quatrième de couverture : «Après la mort de sa mère la Reine Elyssa, Kelsea Raleigh a grandi en exil, loin des intrigues du Donjon royal où son oncle diabolique a pris le pouvoir. Le jour de ses dix-neuf ans, une garde dévouée l’escorte de son repaire à la capitale, où elle devra reconquérir la place qui lui revient de droit et devenir Reine du Tearling. Kelsea ne s’est jamais sentie aussi peu capable de gouverner. Pourtant, les atrocités qu’elle découvre vont la pousser à commettre un acte d’une incroyable audace, qui jette tout le pays dans la tourmente et déchaîne la vengeance de la Reine rouge.»

Cette lecture fût assez intéressante. Tout d’abord parce que j’arrive pas trop à savoir si oui ou non j’ai bien aimé. En soi, j’ai bien aimé mais certains aspects de cette lecture m’ont laissée perplexe. Explications sur place avec notre envoyé spécial.

First of all, recontextualisons. On suit les mésaventures de Kelsea, une jeune femme de 19 ans, destinée à être reine. Elle a été élevée totalement en autarcie, cachée du monde jusqu’à l’âge de sa majorité où elle pourra revendiquer le trône. À l’origine c’est sa mère, la reine, qui l’a mise de côté pour la protéger. Donc pendant que Kelsea s’amuse dans la forêt, la reine meurt, et son frère (l’oncle de Kelsea) prend sa place, en tant que Régent. Croyez-le ou non, mais le Régent est pas très compétent dans ses fonctions et encore moins sympa avec le peuple. Il cherche à retrouver Kelsea pour la tuer mais n’y arrive pas (pas compétent, vous dis-je). Donc, le jour de ses 19 ans Kelsea sort de sa cachette, revendique le trône et devient reine. Oui, le pitch est hyper original (cette phrase est ironique).

Ici, on se retrouve plongé au sein d’un univers médiéval : royauté, donjons, chevaliers en armure, paysans qui triment toute la journée : tout y est ! Sauf que le background est plus complexe qu’il n’y paraît. Si j’ai bien compris, il s’agirait en fait du futur de notre civilisation. Le monde a mal tourné (on sait pas trop pourquoi), et l’humanité a été contrainte de repartir sur des bases saines (lol) en adoptant un système féodal. C’est là, à mon sens que l’univers prend toute sa dimension, il n’y a pas d’explications concrètes, seulement quelques informations distillées au compte goutte qui nous permettent de suggérer ce qui a bien pu se passer. Bref, c’est la source d’un grand mystère hyper intéressant à découvrir pour le lecteur. Mais c’est aussi là que le bât blesse, car justement, on comprend pas comment on peut passer d’une civilisation avancée au Moyen-Âge. Le raccourci est un peu rapide tout de même.

Autre caractéristique intéressante (mais aussi à double tranchant) : la magie. Si elle semble peu présente au sein de l’histoire elle n’en reste pas moins importante, d’autant plus quand elle se met vraiment à entrer en jeu. Comme j’aime beaucoup tout ce qui est magique, j’ai bien aimé cet élément de l’histoire, même si rétrospectivement parlant, j’ai du mal à voir sa cohérence vis à vis du background de l’histoire. Mais bref, osef, c’est magique !

Par ailleurs j’ai eu du mal avec Kelsea, l’héroïne. Son personnage manque de crédibilité : pour quelqu’un qui n’a jamais parlé à personne d’autre qu’à ses tuteurs et qui a passé toute sa vie perdue dans une maison au milieu d’une forêt, elle s’adapte relativement vite à tout ce qui l’entoure. Un peu trop vite pour que ce soit crédible. Et puis, certaines de ses réflexions m’ont gênée. À un moment elle dit un truc un peu comme ça « Y’a une chose pire que d’être moche. C’est être moche et se croire belle ». Euh ? Déjà la beauté c’est subjectif, et en plus qui t’es pour juger les gens comme ça ? Mince, la fille elle passe son temps à rabaisser les gens juste pour se sentir supérieur. ça reste (plus ou moins) subtil dans la narration mais quand on s’en rend compte, on se demande un peu si y’a pas un côté malsain à ce que l’on est en train de lire.

Au fil de ma lecture, j’ai parfois eu l’impression de me retrouver dans un young adult, mais en même temps le roman a des part sombres et bien plus matures. Les personnages et leurs réactions ne semblent pas toujours empruntés au même registre, je les ai même trouvé parfois paradoxaux avec le contexte des situations. Du coup, cette dualité m’a gênée, je n’ai finalement pas su trop où me situer par rapport à l’histoire. J’ai eu l’impression que tous les éléments ne collaient pas ensemble, comme un puzzle assemblé avec les mauvaises pièces.

Bref. D’où ma perplexité.

En somme, un univers intéressant, mais trop peu développé. Le tout desservit par une intrigue encore trop classique. Mais le potentiel est là et ce n’est que le début de l’histoire !

~ Kara

Publicités

14 réflexions sur “Chronique n°83 : La reine du Tearling

  1. Ce livre me faisait envie à cause de sa 4eme de couverture qui me faisait songer à une ambiance digne de GoT… Mais je n’avais lu encore aucune critique. Ton avis en demi-teinte est le premier et me permet un petit aperçu de cet ouvrage.

    • Oui, apparemment dans la version anglaise, y’avait une phrase d’accroche du type « GoT rencontre Hunger Games ». Mais je sais pas du tout où ils sont allés chercher un truc comme ça. Pour moi c’est pas du tout du GoT (juste que ça se passe dans un univers médiévale fantastique quoi). Les intrigues sont tellement moins complexes. C’est pas pour autant que c’est mauvais hein, mais je pense que si tu t’attends à un GoT tu risque d’être déçue ^^ ». Après, y’a aussi beaucoup de monde qui ont bien aimé, donc te laisse pas rebuter par mon avis, ça vaut le coup de tenter ^.^

      • Effectivement, tu fais bien de m’apporter des précisions, car je partais dans cette optique GoT. Merci ! :)
        Oui, je vais regarder d’autres avis afin de me faire une idée générale. Mais pour le moment, cet ouvrage n’est pas dans mes priorités.

  2. Hmm, je l’ai obtenu sur Netgalley mais n’ai toujours pas trouvé le temps de le commencer. Je vais attendre d’avoir d’autres avis pour voir si je m’y mets réellement ou non ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s