Chronique n°86 : Le feu de la Sor’cière

Le Feu de la Sor’cière : Les bannis et les proscrits T.1

Le feu de la sor'cière

Fantasy

Auteur : James Clemens
Date de parution : 2006
Maison d’édition : Editions Milady

Quatrième de couverture : « Par une nuit fatale, dans le merveilleux pays d’Alasea frappé par une malédiction, trois mages firent un ultime acte de résistance, sacrifiant tout dans l’espoir de préserver le bien. Cinq cents ans plus tard, au jour anniversaire de cette nuit sinistre, une petite fille hérite d’un pouvoir perdu depuis longtemps. Mais avant qu’elle puisse comprendre son terrible don, le Seigneur Noir lance ses monstres ailés pour la capturer et lui rapporter la magie embryonnaire qu’elle détient. Fuyant les hordes des ténèbres. Elena est précipitée vers une issue terrible… et vers la compagnie d’alliés inattendus. Formant avec eux une bande de parias et de hors-la-loi, elle va tenter de combattre les forces implacables du mal et de secourir un empire autrefois glorieux… »

BANANNEE !

Yoh les car’pettes ! Aujourd’hui les apostrophes sont de sorties puisqu’on chronique Le Feu de la Sor’cière. Alors pour l’anecdote, l’auteur a usé et abusé des apostrophes pour trouver les noms de ces créatures et pour décrire son univers de façon plus global. J’avoue que ça m’a un peu laissé perplexe au début, et que je comprends toujours pas pourquoi on se retrouve avec des sor’cières, des el’phes et du choko’lat.

Mais breeee’ff. J’ai beaucoup apprécié cette lecture ! Dans ce premier tome on suit Elena, une jeune fille de 13 ans qui se découvre des pouvoirs magiques. C’est une sorte d’élue de la prophétie (comme d’hab quoi). Forcément, tout le monde lui court après pour a) la tuer, b) la sacrifier (ce qui revient au même que a) ), c) la kidnapper (pour après appliquer l’option b) et donc par analogie l’option a)) et enfin d) Obiwan Kenobi. L’avenir de notre petite Elena est franchement pas hyper engageant, jusqu’à ce qu’elle se fasse des alliés (plus ou moins incongrus) et qu’ensemble ils décident de sauver le monde en le détruisant.

percy_sceptique

Oui bon, je suppose que cette nuance est plus métaphorique qu’autre chose mais on verra bien dans la suite de l’histoire.

Si le pitch de base est très classique, les péripéties et la narration m’ont bien emballée. Le style de l’auteur est très fluide, on entre rapidement dans l’histoire et les personnages sont suffisamment développés et profonds pour qu’on s’attache à eux. J’ai beaucoup aimé la diversité des caractères et des espèces et le fait de tous les réunir autour d’un but commun. Certaines rencontres sont plutôt faciles (du genre c’est la première fois qu’on se voit mais on se fait confiance comme des frères ouais ouais, no problem #StarWars7), mais j’aime bien ce côté bisounours. J’ai adhéré à tous les personnages, ils se complètent bien et j’ai hâte de voir comment ils vont évoluer.

Paradoxalement j’ai trouvé l’héroïne, Elena, très effacée par rapport à ses acolytes, comme si l’auteur avait du mal à cerner lui même ce personnage. J’ai trouvé ça dommage, elle est finalement assez creuse, mais c’est peut être voulu pour qu’elle puisse évoluer dans la suite de l’histoire, donc on verra bien dans les tomes suivants.

Pareillement, les méchants restent très bateaux. Ils sont funestes, ils sont sombres, ils sont ténébreux. Après, j’ai pas bien compris en quoi le roi était méchant. Mise à part son animosité plutôt évidente à l’encontre de l’héroïne, on n’a pas énormément d’informations sur la manière dont le pays est gouverné et sur les peuples en eux-même. Il reste encore du potentiel à exploiter, en somme !

Pour résumé : un début épique de saga ! J’ai hâte de lire le tome 2 !

~Kara

Challenge de l’imaginaire
Avancement : 2/12

 

Publicités

27 réflexions sur “Chronique n°86 : Le feu de la Sor’cière

  1. Pingback: Les nouveaux challenges de l’année | Plumes de lune

  2. J’ai adoré toute la série ! Même si certains passages sont terriblement gore… (j’en dirai pas plus, mais réjouis-toi du tome 2 *hem hem*) J’espère que ça te plaira autant que moi en tout cas :) Et les méchants sont peut-être un peu bateau au début, mais ce qui m’a vraiment plu dans leur écriture c’est le plaisir vraiment malsain qu’ils ressentent quand ils sont corrompus par le Seigneur Noir, je ne sais plus si on le voit déjà dans le premier tome mais même quand ils souffrent ils sont hyper heureux d’être à son service et c’est terriblement dérangeant… Bref je n’ose pas en dire plus, j’ai peur de spoiler :) Profite bien !

  3. Y a pas à dire, à travers cette chronique, tu vends très bien cette série littéraire ! :) Si elle ne m’intriguait pas de trop au départ, je dois reconnaître que tes mots m’ont donné envie de me plonger dans cette histoire pour m’en faire m

  4. J’ai ce livre dans ma PAL et je l’avais pour ainsi dire, oublié. Mais ta chronique le remet sur le devant de la scène ! J’ai un peu peur du côté « déjà-vu » que l’on pourrait retrouver dedans mais tu m’as donné envie de tenter ma chance ! Et puis, j’aime beaucoup cette histoire d’apostrophe x)
    Un très bon article : j’aime beaucoup ta façon franche et animée de dire ce que tu penses sans passer par quatre chemins ^^

    • Roh merci !
      Alors pour le livre, il est pas franchement original, mais après on se laisse bien embarquer quand même…Toujours est-il qu’il était aussi resté trèèèèèès longtemps dans ma PAL avant que je ne l’en sorte ! ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s