Chronique n°104 : Je suis ton soleil

Je suis ton soleil
Young adult, contemporain

Auteur : Marie Pavlenko
Date de parution : 8 mars 2017
Maison d’édition : Flammarion Jeunesse

Quatrième de couverture : « Déborah démarre son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui s’acharne à les dévorer. Mais ce n’est pas le pire, non. Le pire est-ce sa mère qui se met à découper frénétiquement des magazines ou son père au bras d’une inconnue aux longs cheveux bouclés? Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l’aide, des amis, du courage et beaucoup d’humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil. »

Je suis très contente de vous parler de Je suis ton soleil aujourd’hui (en plus, ça fait beau) ! Il y a peu on a reçu un petit colis de Flammarion Jeunesse qui contenait le très joli bouquin, ainsi qu’un paquet de coquillettes et quelques goodies en rapport avec l’histoire (on a surtout retenu le paquet de nouilles pour être sincère, uhuhuh).

Il s’agit d’un roman sur la fin de l’adolescence, ce moment où vous êtes ni complètement adulte, mais pas un enfant non plus. Et un peu débile. Bref, le lycée. J’ai adoré cette lecture ! Je l’ai trouvé fraîche et vivifiante, parfois triste mais très vraie. Et puis bon, c’était drôle aussi.

On suit Déborah qui est en classe de terminale à Paris et qui a quelques petits soucis scolaires, familiaux, amicaux, amoureux, animalesque. Des soucis quoi ! Elle est très attachante, j’ai trouvé que son comportement était crédible. On a l’impression que c’est notre pote, enfin qu’elle aurait pu l’être. J’ai aussi beaucoup aimé Jamal et Éloïse, ses copains du lycée. Un peu moins Victor, parce qu’il a pas forcément le bon rôle non plus peut-être. Il y a juste la Tania qui m’a soûlée car vachement trop stéréotypée (la peste de service). C’est dommage, surtout que tout le reste du roman est tout en nuances. Et puis BIG UP à Isidore et Gertrude, les meilleurs dans mon cœur.

Débo et sa clique m’ont beaucoup fait penser à mes copains du lycée. Ils ont notamment un gros trip sur les cadavres exquis = l’activité phare de mes propres cours de philo. Kara a conservé tous nos petits bouts de papier. Et il y a un max. Genre on était deux rangées de tables à se les faire passer quoi. S’il y avait un championnat de « cadavre exquis en cours de philo », je pense qu’on l’aurait remporté haut le crayon ! Je vous laisse avec unes de nos œuvres (vous pouvez nous demander des dédicaces).

Le mort-vivant se réveille et me désigne la personne qu’il veut tuer. Nan mais moi, ça me rend ouf ! Normalement, c’est le radiateur qui mange la poubelle ! Et dans un excès de joie, il s’étouffa avec son parapluie. Hakuna matata ! … et donc Socrate vous dirait : « le village se réveille, il y a eu un mort cette nuit. »

Le roman est très agréable à lire, j’ai adoré les expressions de Déborah, la richesse de son vocabulaire et l’ambiance parfois un peu WTF. Les thèmes abordés (je peux pas vous dire sans spoilers) sont aussi intéressants et traités d’une façon très juste.

L’intrigue nous replonge (pour les vieux, uhuh) dans les années lycées avec la pression du bac, de grandir et prendre ses responsabilités et le théorème de la scoumoune (#lapoisse) qui frappe quand on s’y attend le moins (ou justement trop).

Par contre, pour ceux qui l’ont lu, je sais pas vous mais l’intrigue du post-it, je l’avais deviné direct. Je pense pas non plus avoir un esprit d’analyse de ouf malade, mais j’avais l’impression que Débo avait la solution sous le nez et qu’elle s’efforçait de compliquer les choses pour ne pas voir l’évidence (peut-être parce que c’était trop beau ?). Bref, je ne comprenais pas pourquoi cette piste n’était pas envisagée. Et puis à la fin, elle était surprise en plus ! Nan mais fait pas genre, moi je le savais depuis la page 30 !

Tout ça pour dire que j’ai passé un très très bon moment en compagnie de Déborah et ses potos et que ça me donne juste envie de lire toute la bibliographie de Marie Pavlenko maintenant ! Je conseille donc !

~Kin

Publicités

45 réflexions sur “Chronique n°104 : Je suis ton soleil

  1. Ça me donne pas mal envie, comme je viens de passer le Bac l’an dernier, j’aimerais voir si ça me replongerait dans l’ambiance du lycée !
    Et pas mal le cadavre exquis, moi je les connaissais où on dessinait une personne (ok, un monstre plutôt…) : l’un dessinait la tête, le suivant le buste, puis les jambes et enfin les pieds. C’était tout aussi loufoque !

    Bisous,
    Camille

    • OUIIIII les cadavres exquis dessinés ! On était adeptes aussi ! (en même temps, on débordait d’imagination pour faire autre chose que de la philo, en philo, uhuh). Ça pouvait donner des trucs trop cool d’ailleurs ! C’est cool de savoir qu’on faisait un peu tous les mêmes bêtises ^^
      Bises !

      • Enfin, certains ne faisaient pas ces bêtises en cours de philo ! :P Mais je comprends qu’on puisse s’ennuyer en cours depuis que je suis à l’université, il faut peut-être que je reprenne cette idée !
        Bisous
        Camille

  2. J’ai très envie de découvrir cet ouvrage ! <3 Le sujet peut me plaire et ton avis titille ma curiosité.
    J'ai effectivement vu quelques photos du package réservé aux SP sur Instagram. C'est super original le coup des nouilles qui rappellent la couv' ainsi que les goodies.

    • Ouais, Flammarion, ils ont mis le paquet (de nouilles) sur cet ouvrage j’ai l’impression ! (autant niveau communication qu’édition) et j’ai trouvé qu’ils ont eu raison, le texte vaut le coup :) Ouaip, j’ai bien aimé trouver la signification de chaque item pendant ma lecture !
      Bises !

  3. Il me tente vraiment ce livre, mais je ne lirai pas tout de suite. Génial le coup du paquet de pâtes ;-)
    Est-ce qu’il y a au moins une personne qui suivait vraiment les cours de philo ? Perso on y régalait nos problèmes plus ou moins existentiels d’ado en discutant entre copines (entre autres). Les cadavres exquis c’était le grand truc de ma première année de fac dans les amphis. Quels bons souvenirs !

  4. Je me le suis justement pris en librairie ce week-end ! Il me tentait bien, j’ai hâte de m’y mettre du coup :)
    L’idée des cadavres exquis en philo est absolument géniale ! (limite à breveter je pense) J’aurais aimé faire ça en terminale, mais j’étais avec des gens bien trop sérieux, ça n’aurais jamais pris :(

  5. Oh j’aime beaucoup le principe du cadavre exquis (je l’ai découvert dans le domaine de la BD pour ma part, grâce au journal de Spirou). Bref, j’avais vu passer ce livre mais je n’avais pas encore lu de critique à son sujet. Pour le coup, la tienne m’a donné envie de le découvrir :)
    Victoire

  6. J’adore votre cadavre exquis ! Très drôle ! :D
    Et le coup du paquet de nouille, très malin de la part de l’éditeur^^
    Je le note pour plus tard, le lycée a été une période un peu compliqué, alors j’attends un moment où je serais en bonne dispo pour me le rememorer ;)

  7. L’histoire du post-it était évidente et encore plus au fil des pages, mais d’un côté, le fait que Déborah ne l’imagine même pas comme une solution m’a donné le doute !
    Une belle lecture pour un livre qui transmet de belles valeurs tout en simplicité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s