Chronique n°126 : Six de Corbeau

Six of Crows & Crooked Kingdom

Fantasy

Auteur : Leigh Bardugo
Date de parution : 2015
Maison d’édition : Henry Holt & Company / Milan

Quatrième de couverture : «  Dans les bas-fonds de la ville de Ketterdam, la mafia s’organise en gangs rivaux. L’homme le plus ambitieux et le plus jeune de la pègre est Kaz Brekker, dit « les Mains Sales ». Prêt à tout pour de l’argent, il accepte la mission du riche marchand Van Eck, qui règne sur la ville : délivrer un savant de la citadelle d’Ice Court, réputée imprenable. C’est l’inventeur du jurda parem, une drogue qui multiplie sans limite les pouvoirs surnaturels de la caste des magiciens : les Grishas. Kaz décide donc de réunir une équipe de 6 malfrats aux talents exceptionnels. Ensemble, ils peuvent sauver le monde de la destruction. S’ils ne s’entretuent pas avant… »

Yo. Bon alors, il y a eu pas mal de foin autour de la sortie de ce dyptique en France et sur la bloggo. Comme ça avait l’air prometteur, j’ai voulu, moi aussi, me pencher sur la question. J’ai eu raison ? J’ai pas eu raison ? J’ai eu raison (avec réserve) (la meuf chiante).

Dans Six of Crows, on est plongé dans un monde moitié fantasy, moitié steampunk et plein d’autres trucs que je saurais pas définir. Il y a Kaz, un chef de gang et son crew infusé à la badassitude : Inej, Matthias, Nina, Wylan et Jesper. Moyenne d’âge de tout ce beau monde : 16,6 ans (ouais, j’ai calculé).

On est donc clairement dans du Young Adult. Et pourtant, cette série s’inscrit dans une espère ce mouvance plus adulte, plus trash, plus marrante, plus complexe (et décomplexée), plus cool. Bref, on prend pas les lecteurs avec des pincettes et on se fout sur la tronche allègrement. C’est frais, c’est léger, c’est joyeux. C’est surtout hyper cynique.

J’ai beaucoup aimé l’ambiance et l’univers développés par l’auteur mais que j’arriverai pas à vous décrire correctement alors je le fais pas (#blogueuseencarton le retour ?) On arrive au point fort du roman (le tome un, j’entends) mais qui, pour moi, est aussi le point faible : ses personnages.

Ils sont tous géniaux car très profonds et vachement bien développés, avec un vrai panel de qualités, de défauts, de forces, de faiblesses. Ce sont eux qui font l’histoire. Et le voilà le problème : l’intrigue me captivait plus que le background des héros, seulement on se concentrait toujours sur des flashbacks liant les personnages entre eux ou expliquant tel ou tel comportement. D’accord c’est bien écrit, d’accord c’est intéressant, mais j’avais l’impression qu’on ramait sérieusement dans la semoule.

Et puis, même si le style de l’auteur est très chouette, j’ai trouvé qu’il y avait des longueurs, des paragraphes qui se répétaient et qui auraient pu sauter.

Boum ! Explosion

C’est donc pour ça que la lecture du tome un a été un peu fastidieuse pour moi, avec des sentiments très contradictoires : d’un côté c’est absolument génial avec cet univers, cette intrigue, ces personnages, mais d’un autre côté c’est un peu lourd. Genre comme quand tu manges dix crêpes d’un coup. C’est bon mais ça commence à peser quoi.

Bref, j’avais un peu peur que le tome deux (et ses cent pages de plus) soit pareil et que je sorte un peu dégoûtée de cette histoire. Alors vite, vite, vite,  je l’ai entamé pour passer rapidement à autre chose. Et bim ! Je l’ai trouvé vachement mieux, dis !  On était bien plus dans l’instant présent, même s’il y avait toujours quelques flashbacks, l’action était de retour au cœur du récit.

Au niveau de l’intrigue justement, j’ai parfois eu l’impression de me faire balader par l’auteur plusieurs fois de la même façon et avec les mêmes procédés, ça lasse un peu. Il y a aussi quelques facilités scénaristiques et des trucs que tu te dis que l’auteur avait juste envie de faire ça, comme ça, gratuitement. Oui, bin, je suis désolée mais c’est frustrant. (Il fallait que ça sorte)

Bon pour finir, une duologie qui n’a pas failli à sa réputation ! Avec un background hyper riche (presque trop, ou alors il aurait fallu faire sept tomes) et des personnages très réussis (presque trop, ou alors il aurait fallu faire sept tomes (vous connaissez le comique de répétition ?)), et un usage des parenthèses bien trop abusif dans cette chronique. Je conseille bien entendu !

Ah, attendez avant de partir, je me rends compte que j’ai oublié de parler des relations amoureuses, qui m’ont légèrement titillée, mais comme ma chronique est déjà assez longue, je vous invite à aller lire celle de la blopine Guenièvre qui en parle très bien.

~Kin

53 réflexions sur “Chronique n°126 : Six de Corbeau

  1. De quoi manger 10 crêpes c’est lourd? Fais attention à ce que tu dis! La bretonne en moi n’est pas d’accord. :D
    J’hésite toujours à me lancer dans cette série, j’en ai un peu trop entendu parler. Ta chronique me donne envie de passer le pas, mais je vais attendre cnore un peu^^ Je dois d’abord faire descendre ma PAL astronomique!

  2. Pour l’instant je n’ai lu que le premier tome, mais ça a été un coup de cœur ! C’est vrai que certains flashbacks m’ont un peu lassé et j’avais envie de sauter les page ^^’ Mais j’ai surtout appréciés les personnages, que je trouve hyper bien développés et charismatiques, et auxquels j’ai complètement accroché dès leur apparition. J’ai hâte de lire la suite, et je sais que l’auteur a également écrit une trilogie qui se passe aussi dans cet univers, alors j’ai hâte de la découvrir :)

  3. J’aime tellement cette duologie😭 Tellement que je n’arrive pas à trouver les mots pour faire ma chronique!! ❤️❤️❤️J’ai eu du mal par contre avec « Grisha », mais en fait c’est la faute de Mal, je suis incapable de le sentir ce personnage, vraiment il me tape sur le système !!😅 Mais Avec Six of Crows c’est tout le contraire, j’aime vraiment beaucoup les personnages!🌸

    • Je te comprends, elle est vraiment hyper aboutie comme série et même moi qui n’ai pas complètement accroché à tout, j’ai quand même trop aimé (je sais pas si je fais sens XD) ! Les Grisha, j’en suis au deux et j’avais vachement aimé les trois quarts du un, maintenant ça me passionne moins (faut dire que je suis #teamDarkling aussi mdr) Mal me dérange pas trop mais il est trooooop parfaiiiiiit et propre sur lui, du coup, il est un peu lisse je trouve :/

  4. Mah qué bella les photographias ( ok je sais pas pourquoi j’ai fais une espèce d’accent italien déguelassisé d’un coup… ._. )
    Alala, bookstagram me fait craquer pour ce livre et les chroniques en ajoutent une couche. :’) En tout cas c’est chouette d’avoir un avis un peu plus mitigé, faut que je vois s’il est à la biblio, mais je sais pas quand je pourrais caser cette lecture haha.

    • Merci mon petit Poulet <3 (il est très bien ton accent dis donc ! è_é)
      Les couv' sont trop belles n'est-il pas ? Tout le monde en a beaucoup parlé et j'avoue avoir vu essentiellement des avis positifs mais je pense vraiment qu'il vaut un petit peu tout l'engouement qu'il soulève. Si tu peux le trouver en bibli, c'est un bon moyen de tâter le terrain ^^ (un jour, quand tu auras le temps…. XD)

      • Mais de rien ma Poulette hihi ! ( oh merci, j’en rougis. :’) )
        Mais troooop elle ssont super jolies ! Il est justement à la bibli, j’ai tellement de livres à y emprunter omg. xD En espérant que je sois pas maudite comme pour la Passe-Miroir où à chaque fois que je vais à la bibli pour l’emprunter, bah il est déjà prêté… uu’

  5. En fait je me rends compte que je suis assez d’accord avec tout ce que tu as dit, pour l’avoir ressenti aussi, à des degrés différents peut être. Il n’empêche que pour moi, globalement c’est un coup de coeur (oui il m’arrive d’avoir des coups de coeur alors que je trouve des défauts au roman ;) ) et que je continuerais à défendre la série bec et ongles :-)

    J’ai craqué hier et commandé les Grisha aussi ! :D Tellement hâte qu’ils arrivent, même si je ne suis pas sûre de commencer par eux avec toutes les sorties de la rentrée ! Le niveau avait l’air abordable en anglais, et puis j’ai moins de mal maintenant, alors ça me rend d’autant plus contente <3

    • Bin je trouve ça normal d’avoir des coups de coeur sans pour autant adhérer à tout (vive l’esprit critique ! XD)
      T’as bien fait de commander les Grisha parce que t’auras, je pense, aucun soucis pour le niveau d’anglais. J’ai lu le premier et je commence le deuxième et ça passe nickel Michel, c’est écrit un peu différemment que SixofCrows, qui était plus ardu en VO. C’est pas mal pour l’instant ! Et puis, je sais pas quelle édition t’as prise mais les couv’ sont trop belllllllles.
      Des bisous !

    • T’inquiètes, les couv’ c’est ce qui me fait acheter un livre avant tout le reste. Genre, je pourrai acheter un manuel sur la riziculture en Amérique centrale (genre) juste parce la couv’ est en cuir reliée et qu’il y a des belles illustrations à l’intérieur. Mais bon, pour moi, ça fait partie du jeu héhé !

  6. Comme d’hab les photos sont superbes! OMG quel talent!
    Tout comme Sai’ il est dans ma pal dans l’attente d’une lecture commune… on se demande avec qui? lol ;-)
    J’adore vos chroniques, toujours très dynamiques et avec beaucoup d’humour!

  7. Tiens c’est amusant, parce que moi j’ai adoré les flash back, j’étais très curieuse de comprendre ce qui liait les personnages ! Et avec ce que tu dis du second tome, j’ai pas le choix, faut que j’aille le lire… Comme si j’avais pas déjà assez de lectures tentatrices comme ça! XD
    En tout cas merci beaucoup pour le lien! :)

    • Bin si t’avais aimé le premier, je suppose que t’allais pas laisser le deuxième voguer dans la nature tout seul trop longtemps hihi ! Ouip, beaucoup ont trouvé que les flashbacks étaient ce qui était le plus intéressant. J’ai bien aimé mais je les trouvais trop denses par rapport au reste de l’histoire, car si on les enlève, le reste tient en cinq chapitres mdr
      De rien ;D

      • Hahaha, certes, mais tu as hâté le processus… Maintenant je vais l’emprunter à la bibli dès que je l’y verrai!
        C’est vrai que l’histoire est courte, par rapport aux flashbacks…

  8. Dans le premier tome, ce sont justement les flash-backs qui m’ont plu car il permet de davantage découvrir les personnages qui se révèlent entiers au fil du roman, ce qui est plutôt surprenant pour un livre young adult. J’ai adoré les personnages, particulièrement Kaz et Inej, et j’ai hâte de les retrouver dans le second tome.

    • C’est tout à fait ça ! Du coup, je suis pleinement consciente que c’est une force du bouquin mais moi j’y ai trouvé une faiblesse dans le fait que ça a fini par m’ennuyer un peu. M’enfin j’adore quand même et les personnages et la saga ! T’as pas encore lu le deuxième ?? allez, zou ! héhéhé

  9. Hep! :) Je vais sans doute me laisser tenter par ces bouquins (que désormais dans ma tête je surnomme « 10 crêpes », je te remercie) un de ces jours, mais j’aurais voulu savoir : s’agit-il vraiment d’une histoire en deux tomes, ou l’aventure est-elle appelée à se poursuivre dans un 3e ? (Du moins, le 2 clôt-il proprement et définitivement un arc narratif ?) Merki. :)
    #lectricepastropriche #stopauxcliffhangersinsoutenables

    • Comment j’ai trop snobbé ton commentaire ! En vrai, je l’avais pas vu, oupsiiiiiii !
      Bref, je suis méga fière du nom de code que tu leur a donné, tu les as mangé alors les 10 crêpes ? Ou pas encore ? uhu
      Et je te réponds grave en retard mais la duologie est bien terminéeeeeee ! Pas de tome 3 ou 18 en vue. Par contre, mais tu le sais déjà je pense, l’univers est développé dans d’autres séries (Grisha, Language of thorns et une à paraître)
      Des bisous ma petite poule !

  10. Pingback: Le Nintendo BookTag ! | Plumes de lune

  11. Pingback: Chronique n°225 : King of Scars | Plumes de lune

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s