Chonique n°130 : (j’assassine) Keleana – tome 1 : prisonnière

Keleana l’Assassineuse, tome 1 : La prisonnière

fantasy

Auteur : Sarah J. Maas
Date de parution : 2012
Maison d’édition : Pocket Jeunesse

Quatrième de couverture : « Le royaume d’Adarlan, d’où toute magie a été bannie, est gouverné d’une main ferme par un roi tyrannique. Keleana, membre de la secte des Assassins et opposée au pouvoir du roi, est emprisonnée dans les mines de sel d’Endovier depuis plus d’un an. Pour gagner sa liberté, Keleana doit représenter le prince Dorian dans un tournoi à mort dont l’unique survivant devra servir le roi pendant 4 ans. Mais les concurrents, l’un après l’autre, sont éliminés de façon mystérieuse et Keleana sent son tour venir.»

Yoh les mollusques ! (oui, j’innove. Comment ça, c’est pas très gentil ? C’est très bien les mollusques ! T’as un problème avec les mollusques ?)

Nous avons gagné ce livre lors d’un concours chez nos très chères mollusquettes-choupinettes L_Bookine et Saiwhisper (from Les Pages qui tournent (pour les retardataires perdus au fin fond de la Mandchourie et qui ne connaîtraient par ce génial blog – loin de moi l’idée de vous juger – mais allez le voir)). Comme Sai’ avait bien aimé, j’étais curieuse de découvrir l’histoire.

Bon. J’ai la délicate impression d’être de plus en plus compliquée et/ou exigeante vis à vis de mes lectures, puisque j’ai pas franchement trouvé ça mirobolant. C’était sympathique et sans prise de tête. Mais pas ouf.

Déjà, au niveau de rythme : il ne se passe pas grand chose dans ce tome. Ça papote, ça papote, mais ça fait pas avancer le clafoutis. On se retrouve ensevelis sous des tonnes de badinages et on finit par oublier : 1) le but de toute cette tambouille 2) la crédibilité des personnages qui deviennent des ados screugneugneu-bisounours-on-est-tous-amoureux-vive-la-vie  3) … et même la trame qui passe à la trappe, reléguée dans le fin fond du décor, et qu’on ressort de temps en temps, juste pour faire genre.

La frustration

Ce qui a pour effet : 1) c’est prévisible 2) c’est frustrant 3) c’est désespérant. L’histoire a un bon potentiel : une assassineuse (bon, passons sur le fait que ce soit un mot très moche, qui intimiderait même pas un chaton) qui doit faire un pacte avec ses ennemis pour retrouver sa liberté. Elle doit devenir champion du roi et pour cela gagner une sorte de décathlon (à fond la forme) pour assassins avec des épreuves spécifiques (tir à l’arc, concours de poisons, duel à l’épée, …). Ce concours est plus complexe qu’il en a l’air, puisqu’elle se retrouve plongée au cœur d’un complot à la cour, aux conséquences possiblement très fâcheuses (guerres, révoltes, massacres, … des trucs pas cools quoi.). Mais ce potentiel n’est pas du tout exploité et on se retrouve au final avec un roman d’amourettes alors qu’on nous avait promis un roman d’aventures.

Mais, faut croire que le prince et le capitaine des gardes (les deux love interests) sont bien plus intéressants, puisqu’on ne nous parle que d’eux. Non, mais genre, vraiment. Ils passent leur vie à traîner ensemble (avec Keleana) et à parler pour ne rien dire. Pendant que tout le monde se fait trucider et que de temps en temps, Keleana passe une épreuve (pour à fond la forme).

D’ailleurs, on en parle des protagonistes ? J’ai l’impression qu’ils vivent en dehors de leur quotidien tellement leur actions sont pas en cohérence avec leur personnages. Entre l’assassineuse qui ferme jamais la porte de sa chambre à clé (d’ailleurs, tout le monde y rentre comme dans un moulin) et dont le seuil de méfiance est égal à 0 (alors qu’elle est sensée être une reine de la pègre), et le capitaine de la garde qui fait tout sauf résoudre les meurtres (pourtant hyper prévisibles), on est bien servi. Quelle joyeuse bande de bras cassés.

Ceci dit, le roman reste agréable à lire et fait passer un bon moment. C’est juste que ça reste relativement frivole, quoi. Et que du coup, l’histoire en pâtit (elle devient un prétexte pour mettre en scène le triangle des tourtereaux, donc elle reste très superficielle). Pour autant, je lirai peut être la suite, avec l’espoir que ça commence enfin. 

Pour nuancer mes propos (totalement) biaisés, pensez à aller voir la chronique de Sai, qui a bien aimé : (ouais, en fait je viens de la relire, et elle a trouvé les mêmes défauts que moi. Ceci dit, c’est dit avec plus finesse (et pas avec mes gros sabots), donc vous pouvez quand même allez y faire un tour, hihi).

La chronique de Sai (wesh, vazy voir).

~ Kara

Publicités

43 réflexions sur “Chonique n°130 : (j’assassine) Keleana – tome 1 : prisonnière

  1. Personnellement j’ai beaucoup aimé le début de la saga mais…. de 1, je l’ai lu en VO et j’ai eu vent que la trad était pas des masses flamboyantes, de 2 ça se complexifie au fur et à mesure des tomes et inévitablement, on a besoin du tome 1 pour le 2 et forcément pour le 3 (je suis dans le 4 là)… Enfin bon, à voir si tu as l’occasion et si tu lis en vo parce que la trad vf s’arrête au 3e ^^ » (quoique quitte à limiter le massacre…)

    • Oui, du coup, comme vous êtes plusieurs à me dire ça (que ça s’améliore au fur et à mesure de la série), je pense que je vais la continuer, mais en suivant ton conseil : en vo. Parce que « l’assassineuse » c’est vraiment plus possible mdr
      Mais c’est bizarre que ça s’arrête au tome 3 la trad, ils veulent pas traduire le 4 ? :O

  2. Encore un article de haute volée. J’ai pris au moins 3 fou rire dans cet article entre le décathlon, le clafoutis et les tourtes x’).
    Après comme d’hab rien que les résumés me font rire :
    « Keleana, membre de la secte des Assassins »
    genre c’est un culte de tuer les gens, à la limite une guilde comme dans TES why not, mais là au lieu de prier pouf ils tuent des gens x’).
    « est emprisonnée dans les mines de sel d’Endovier depuis plus d’un an »
    bah oui mais du coup si c’est une assassine… bah elle mérite d’être emprisonnée non, vu que c’est avéré qu’elle a tué des gens mdr… là encore la suspension consentie d’incrédulité est forte.
    En tout cas encore merci pour le fou rire, le ministère de la santé devrait prescrire votre blog plutôt que de nous bassiner avec le « manger/bouger », au moins là je fais mes abdos x’)

    • Roh bah merci ça me fait plaisir tout ça ! ^.^
      Pour le reste, ouais on a vraiment l’impression d’être pris pour des prunes. Genre c’est la reine des assassins, mais en fait elle est gentille, naïve, candide et innocente.
      Euh….. personne s’est dit que y’avait une incohérence dans la formule ? Bref, pour le coup c’est pas vraiment abouti à ce niveau là (et le problème c’est que c’est pareil avec presque tous les perso).
      Mais bon, passons. ^^’

  3. J’ai également découvert cette saga récemment, et tes conclusions sont très proches des miennes… En particulier sur le problème de crédibilité des personnages, leurs actions paraissant en décalage avec leur background… C’était un des points les plus négatifs de ce roman, pour moi. Quant au mot « assassineuse », j’aime pas non plus, mais j’ai été protégée car j’ai lu en anglais. :) D’ailleurs, je ne comprends pas pourquoi la traduction française a créé ce mot alors qu’il me semble que c’était le terme « assassin » qui était employé dans le texte original, sans néologisme… (Je peux me tromper, ma lecture remonte à quelques semaines/mois tout de même.)

    • Oui en anglais c’est bien assassin. Mais comme c’est pas genré, y’a pas de problème. En français, le mot assassineuse existe bien (j’ai vérifié XD), mais c’est juste trop moche et pas crédible, ils auraient du traduire par « assassin » ça marchait bien aussi ^^ »
      T’as pas lu la suite ? je pense essayer si j’ai l’occasion, mais en anglais par contre ^^ (faut pas pousser non plus aha)
      Merci pour ton passage !!

      • Haaan non c’est pas vrai, ça existe réellement « assassineuse » ? Je ne le trouve pas dans mon Robert (mais bon c’est un papy Robert). Bon ben du coup, j’ai appris quelque chose aujourd’hui. :) (Mais je maintiens aussi que c’est tout moche, comme mot.) J’ai les tomes 2 et 3, donc je vais lire au moins ces deux-là. On verra bien !
        A bientôt !

  4. C ‘est normal que la lecture régulière engendre ce genre d’exigeance et d’impression. Plus de choses nous paraissent évidentes, ou déjà lues. Du coup, tu vas élargir tes lectures, et chercher des trucs différents, plus complexe.
    C’est une excellente nouvelle, finalement.

  5. Mais tellement ! Je te rejoins sur tous les points! Excepté l’envie de lire la suite ^.^ pour ça, il faudrait me payer !
    Mais c’est dommage parce que l’univers a du potentiel mais il y a tellement d’incohérences, de longueurs et de nianian que tant pis !

    • Troooooop !
      et puis ça m’énerve quand on nous prend pour des harricots en nous faisant croire que la reine de la pègre, big boss des assassins, est en fait un gros bisounours -_- »
      Y’a un moment faut être un peu en phase avec le background quoi –‘
      Mais bref, j’ai une autre série de l’auteure dans ma pal, j’espère ne pas y retrouver les mêmes défauts !

  6. Haaa, j’allais dire que tu mets en avant certains défauts que j’approuve ! :) C’est vraiment la suite qui m’a plu ! A mes yeux, le T1 est le moins bon des trois…
    En tout cas, ta chronique m’a fait bien sourire ! <3 Gloire aux mollusques.

  7. Non mais les slogans décat’ quoi. Je te remercie pas parce que j’ai la petite musique chiante qui va avec dans la tête maintenant.
    Cette saga me tente bien, j’en entends pas mal parler (mais impossible de mettre la main dessus, va savoir) du coup j’espère que mon expérience de lecture se passera mieux que toi hein^^
    Au moins, je sais à quoi m’attendre xD

    • Tutululu lulu XD
      Peut être que la version poche est plus facile à trouver, mais si tu lis en VO je te conseille fortement de le prendre en VO, ça t’éviteras de te marrer à chaque fois que quelqu’un parle de « l’Assassineuse »
      J’espère que ça passera mieux, oui ! ^^

  8. J’ai ri, mais que j’ai ri xD Merci pour cette bonne barre !

    je rejoins complétement ton avis : ce tome 1 est loin de casser 3 pattes à un canard. La suite est un chouya meilleure mais c’est pas non plus la série de l’année.
    Divertissant, mais vite oublié !

    • Ouais, à priori le tome 4 est pas traduit, mais peut être qu’il sera traduit un jour ? Ceci dit je pense que la saga est meilleure en VO, ça évite les termes foireux comme Assassineuse XD
      J’ai Un palais de roses et d’épines dans ma PAL, j’espère qu’il me plaira plus ! :)

  9. Arf dommage ! Ceci dit, je suis assez d’accord avec toi. Je l’ai lu il y a 4 ans environ (oui j’ai été vérifier la date sur ma chronique) et j’avais adoré. Je pense que si je le lisais aujourd’hui, je serais plus nuancée aussi. Par contre, la suite m’a énormément plue même si c’est plutôt lent. Mais il y a un perso génial qui arrive : Manon ! Il faut d’ailleurs que je continue ma lecture de la série avec le tome 4 ^^

  10. Pingback: Chronique n°139 : Pas de palais… pas de palais (ACOTAR) | Plumes de lune

  11. Pingback: Deuxième Cérémonie des Œufwards : On décerne les Œufs d’Or de l’année 2017 ! | Plumes de lune

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s