Chronique n°131 : Witch Hunter

Witch Hunter

fantasy

Auteur : Virginia Boecker
Date de parution : 2016
Maison d’édition : PKJ

Quatrième de couverture : « Elizabeth Grey, seize ans, est une redoutable chasseuse de sorciers. Elle et son meilleur ami Caleb sont membres de la garde d’élite du roi, destinés à éradiquer la sorcellerie et à livrer à la justice ceux qui la pratiquent. Et, à Anglia, la sentence pour sorcellerie est sévère : la mort sur le bûcher. Mais un jour, Elizabeth est elle-même accusée d’être une sorcière. Elle est arrêtée et jetée en prison. Quelques heures avant de périr sur le bûcher, Elizabeth reçoit un visiteur inattendu : Nicholas Perevil, le sorcier le plus recherché du pays… »

Récemment, j’ai trouvé plein de bouquins chouettes en brocante, Witch Hunter en faisait partie. J’avais déjà vu passer la couverture sur la bloggo mais je m’étais jamais vraiment penchée sur son cas donc je partais vierge de tout a priori. J’en ressors très mitigée cochon d’Inde : je me suis ennuyée pendant la première moitié du roman, mais j’ai beaucoup aimé la deuxième.

On se retrouve dans un monde où la magie est proscrite à la façon de l’Inquisition. Notre héroïne est une chasseuse de sorciers et de sorcières, elle est chargée de les arrêter pour les mener au bûcher sur la place publique. Occupation des plus charmantes, donc.

Le pitch de départ m’a bien plu, non pas que j’approuve l’Inquisition, mais j’avais bien envie de découvrir ce thème dans une fiction. Mais très vite, j’ai commencé à m’ennuyer car le scénario n’était pas franchement original, et que j’ai vu venir les péripéties comme un éléphant dans un couloir (je détourne les expressions, bonjour !). Et puis l’action se fait plus rare, et je me suis demandée où l’auteur voulait en venir.

J’ai même failli renoncer à ma lecture plusieurs fois mais comme je culpabilise trop de ne pas finir un livre (je me dis que si ça se trouve, c’est bien après ! Et puis j’aime pas ne pas finir les choses è_é) j’ai quand même continué à tâtons. Et voilà qu’à la énième tentative où j’essayais de me persuader d’arrêter le massacre et de prendre un autre bouquin, j’ai cru déceler un espoir. Il se passait enfin quelque chose ! A la deux centième page sur trois-cent quatre-vingt, il était temps !

Le pire, c’est qu’à partir de là, c’était sympa ! Les personnages prennent un peu d’ampleur et j’ai commencé à m’attacher à eux. On a enfin un but et les héros ne restent plus là à se regarder dans le blanc des yeux en se tournant les pouces. Su.Per.

La fin ne m’a pas convaincu pour autant mais la deuxième partie du roman a quand même bien relevé le niveau.

Au niveau des personnages, j’étais quand même assez déçue de notre chère Elisabeth, qui est censée être totalement badass, avoir eu un entrainement de fifou et qui n’utilise que très peu ses capacités de super warior. A quoi ça sert de faire un background comme ça à notre héroïne, si c’est pas pour qu’elle botte des culculs ? Cependant la petite troupe de héros m’a bien plu, tout ce petit monde s’est avéré plutôt sympathique. Les personnages secondaires, gentils et méchants passaient aussi.

En conclusion, j‘ai eu beaucoup de mal avec toute la première moitié du roman qui m’a semblée sans intérêt mais ai assez apprécié la deuxième ! Je ne suis pas sûre de lire la suite (il n’y a que deux tomes) mais si l’histoire vous intéresse, n’hésitez pas à tenter !

~Kin

Publicités

30 réflexions sur “Chronique n°131 : Witch Hunter

  1. L’histoire en elle même me tante plus tôt . Mais je ne n’ai pas de patience alors pour la première moitié du livre 😐ça pause problème on verra ce n’est pas un livre que je compte chercher mais ci je le trouve à voir
    Très bonne article continue
    Miss malice

  2. Le pitch a l’air cool, mais les bouquins qui mettent plus de la moitié de la longueur à démarrer, j’avoue que j’ai du mal… Eh vous avez pas trop de chance toutes les deux ces temps ! C’est quoi ce scandale ;)

  3. Comme quoi, ça rejoins ce qu’on disait l’autre jour, des fois tu es contente de ne pas avoir abandonné un livre (bon même si pour le coup ça a l’air d’être plutôt mi figue mi noisette) !
    Dommage que ça traine parce que c’est vrai que le pitch était sympa !

  4. Je suis d’accord sur le fait que ce premier tome a ses qualités comme ses défauts (mais pas au point de vouloir abandonner) ! J’ai eu du mal avec certaines choses aussi mais reste globalement satisfaite et curieuse de lire la suite en espérant du mieux.^^

  5. En ce moment les Young Adult prennent cher sur votre blog. Perso c’est une lecture qui ne me tente pas du tout mais je pense qu »il peut trouver son public. Les 200 premières pages c’est les mises en place de l’univers (pas de panique c’est souvent comme cela :P)
    Hahaha, moi j’adore le détournement d’expressions!

  6. « mitigée cochon d’Inde » j’adore!
    Ma mamie pour parler de notre arbre généalogique qui part dans tous les sens disait que notre famille était métissée cochon d’Inde :D C’est la première fois que je vois une expression qui y ressemble :)
    Sinon, ce livre me tente, mais je vais surement d’abord l’emprunter! Si les 200 premières sont ennuyantes…

Répondre à Elmdora Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s