Chronique n°144 : The Last Namsara

The last Jedi Namsara

Fantasy

Auteur : Kristen Ciccarelli
Date de parution : novembre 2017
Maison d’édition : Harper Teen

Quatrième de couverture : « In the beginning, there was the Namsara: the child of sky and spirit, who carried love and laughter wherever he went. But where there is light, there must be darkness—and so there was also the Iskari. The child of blood and moonlight. The destroyer. The death-bringer. »

Pour une fois, j’ai pas fait traîner les livres de la dernière FairyLoot (enfin je vous dis ça, mais le temps qu’on sorte l’article, il y aura déjà trois mois de décalage) ! Je reviens vers vous en ce moment pas du tout décisif pour vous parler de The Last Namsaraqui promettait dragons et merveilles. J’en ressors un peu mitigée : c’était bien mais pas top.

Alors pourquoi c’est bien déjà. Ça cause quand même dragons. Et bin forcément, il m’en faut pas beaucoup quand c’est le cas pour danser sur les tables. On est assez bien servi en la matière, avec de bons gros dragons des familles. Notre héroïne les chasse (ouh la vilaine zouzoute) parce qu’ils sont pas très gentils (ouh les vilains zouzous).

Les dragons ont la particularité d’être attirés par les histoires. Et j’ai trouvé ça absolument génial #idéedusiècle ! Du coup, les histoires sont complètement prohibées parce qu’elles sont dangereuses, tout ça, tout ça. Vraiment, j’ai beaucoup apprécié ce développement, original et moult poétique.

J’ai apprécié le contexte et l’univers même si à mon sens il est pas du tout bien exploité. Il y a un côté oriental bienvenu car on y associe pas souvent les dragons mais à part deux trois allusions, cela ne sert à rien. Et c’est bien dommage, j’en aurais bien appris plus sur cette culture et ce monde au delà de ses croyances. Pour le coup, c’est dommage parce qu’on reste trop en surface et ça ne vient pas spécialement enrichir l’histoire.

Pour ce qui est du reste, niveau originalité, on repasseraLe scénario est très très bateau, j’ai pas franchement été surprise. Les personnages m’ont paru assez fades, j’ai pas réussi à m’y attacher et d’ailleurs, j’ai pas grand-chose à en dire.

Par contre, on peut parler de l’histoire d’amour. Oui parce que bon, il faut FORCEMENT une histoire d’amour (mais NON je vous assure, les livres c’est bien aussi sans !). Bref, des fois, ça passe, des fois ça passe pas, et bin là, c’est clairement pas passé. Déjà, direct, ça commence à la page deux. On ne nous ménage pas, uhu. Et puis ensuite, c’est quand même bien prévisible et puis sérieux c’est beaucoup trop niais.

En résumé, c’était une lecture plutôt en demi-teinte, avec des bonnes idées mais un développement et une histoire d’amour trop banales et cliché. Dommage ! Pas sûre de lire la suite mais sachez quand même que ce n’est pas un one-shot (enfin il y a pas de cliffhanger de malade à la fin, vous inquiétez pas)(en fait, pour vraiment tout vous dire, je m’en souviens plus).

By the way, je vous partage la chronique très intéressante du Tanuki centrée sur un aspect que j’ai pas abordé mais qui me tient également à coeur #feminisme !

Kin

Publicités

33 réflexions sur “Chronique n°144 : The Last Namsara

  1. La romance ce fléau.
    Non, mais, dommage quoi, il me faisait envie mais je vais pas le faire passer en priorité du coup parce que romance niaise pour moi nope nope (déjà romance tout court en fait, quand on y pense). Je le lirai sûrement parce que j’ai bien adhéré à l’idée des piafs cracheurs de feu (bawi les dragons c’est comme des gros zoiseaux avec des flammes dans la bouche) et leur attrait pour les histoires mais le reste n’a pas l’air de faire danser un mort donc on va privilégier d’autres lectures avant! 😁

    • Mdr ! Je suis bien d’accord, je suis vachement contente quand je tombe sur des YA où la romance n’est pas centrale. Encore plus quand il y en a carrément pas, ce qui est rare ^^
      Je plussois ton plan, si tu le lis je serais curieuse d’avoir ton avis du coup !
      Bises Biche !

  2. Ah diantre ! Il est dans ma WL, déjà à cause de la magnifique couverture ! Mais détestant du plus profond de mon âme les romances, ça risque de coincer :( Dommage, l’histoire avait l’air cool !

  3. J’ai cette box mais je n’ai pas encore lu les livres… (Tu as lu Furyborn aussi ?) Faut dire, j’ai été contaminée par Le brocoli de Merlin, alors je lis du Stephen King en ce moment (et c’est bieeen <3). Bref. :D Revenons à nos dragons.

    Ton billet confirme malheureusement ma toute première impression (après lecture de l'interview et de la lettre de l'auteur dans la box), pas très favorable… Par ailleurs je ne suis pas sûre de trop aimer cette conception des dragons comme étant purement des "méchants"/antagonistes…
    Tu recommanderais quoi en priorité, comme roman à reptiles volants ? (Moi, ma référence, c'est Robin Hobb. <3)

    • Ouiiiii Furyborn j’ai vachement aimé, la chronique va arriver bientôt ! J’ai trop hâte d’avoir tes avis, tu m’updateras hein ?! (commentaire ou email, your choice) Jamais lu du Stephen King, faudra que je tente un jour ! (oui parce que c’est un peu la honte, je sais XD)
      Tout n’est pas si manichéen t’inquiètes, il y a des nuances entre les ‘méchants’ et les ‘gentils’, mais tu verras ça ;)
      Ohla atta il faut que je réflechisse XD ce que j’ai lu récemment c’était pas top moumoute ;/ Kara te dirais surement la série Les royaumes de feu mais c’est plus jeunesse. Là tout de suite, je te conseille Le Hobbit parce que bon Smaug est bien cool. Je réfléchis et je reviens vers toi si j’en trouve d’autres. Le Tanuki m’a conseillé la série Téméraire, mais j’ai pas encore zieuté. Robin Hobb j’ai pas lu nan plus (mais Kara est fan ^^)
      Des bises Céleste !

  4. Salut :)
    Toujours marrant de lire tes chroniques ^^ La fantasy c’est pas trop mon truc, mais j’avoue que j’aime bien les dragons alors j’ai lu avec intérêt ton avis… mais bon les histoires d’amour trop niaises clairement c’est un obstacle insurmontable (genre un triple oxer saut de puce vertical à reculons quoi)
    La bise ^^

    • La niaiserie c’est subjectif mais c’est clair que c’est sans doute embarrassant à lire si tel est le cas.
      Mais faut prendre des risques dans la vie, pourquoi pas !
      :)

    • Bin pour moi c’était un peu niais et facile mais je sais pas si ce serait le cas pour d’autres ^^ l’histoire et ses rebondissements sont trop clichés par rapport à l’originalité de l’idée de départ et c’est bien dommage je suis d’accord !

  5. LE truc qui m’a définitivement refroidie dans ta chronique (attention ça sent l’info de ouf ! :) la romance. Non mais noooon ! Il faut arrêter c’est pas possible (et perso ça me fait lever les yeux au ciel trop souvent, et donc en même temps ça lève mes sourcils et ça me donne DES RIDES). Donc dès la page 2 au secours aha.

    Je vais faire une page dans mon carnet, avec deux colonnes : Livres que Kin m’a donné envie de lire VS Livres que Kin m’a donné envie de brûler. =D

  6. Je l’ai dans ma PAL, malgré ce que tu en dis, je tiens le coup, ça me fait toujours envie :D
    J’imagine un gros world-building et tout alors j’espère que ça va me plaire!
    Par contre, la romance dégoulinante ça me tente pas des masses…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s