Chronique n°146 : Let the sky fall

Let the sky fall

Fantastique

Auteur : Shannon Messenger
Date de parution : 2013
Maison d’édition : Lumen

Quatrième de couverture : «Personne ne s’explique que Vane Weston ait pu survivre, enfant, à l’ouragan qui a tué ses parents. À son réveil, étendu parmi les débris laissés par le passage de la tempête, il n’avait pas le moindre souvenir de son passé – à l’exception du beau visage d’une fillette ballotée par les vents. Malgré les années qui passent, elle rend de temps en temps visite en rêve au jeune homme, qui s’accroche à l’espoir qu’elle ne soit pas qu’un fantôme. Il ne croit pas si bien dire. L’inconnue, Audra, est un être de chair et de sang, mais elle n’a rien d’humain. C’est une sylphe, une créature liée au vent, qu’elle sait manipuler pour voler dans les airs, transmettre des messages ou livrer bataille. (blablabla, il reste encore quelques lignes sur le résumé, mais après c’est trop long alors j’arrête là»

Je suis faible : à Montreuil, j’ai cédé à l’opération marketing des éditions Lumen (à savoir un joli pin’s offert pour l’achat de deux bouquins). Du coup, aujourd’hui on parle de l’un d’eux : Let the sky fall de Shannon Messenger !

Bon, ce n’est un secret pour personne, Keepers of the lost cities, l’autre saga de cette auteure, est juste super-cool-trop-bien-de-la-mort-qui-tue, et donc par conséquent, j’ai choisi Let the sky fall en pensant (innocemment) que ça allait aussi être super-cool-trop-bien-blablabla. Je pense que vous commencez à voir où je veux en venir… eh oui, c’était mouarf-moyen-genre-ça-casse-pas-trois-ailes-à-un-dragon-m’voyez ! Quelle ne fût ma déception ! (Enfin, en vrai, c’était pas si pire que ça, vous affolez pas, oh). C’est juste que ça m’a pas fait grimper aux murs.

La faute, principalement, à la romance à l’eau de rose qui m’a fait lever les yeux au ciel plus d’une fois durant ma lecture. Le livre s’axe vraiment beaucoup (trop) autour de cette histoire d’amour, et donc ça en devient un peu plouc-plouc. On n’échappe pas aux (fameuses !) déclarations enflammées et aux (tout autant fameuses) hésitations « ah mais oui… mais non… mais oui ! ». Bref, des ado normaux (plus ou moins) et des hormones à gogo. Bon, j’avoue, je suis un peu vache, ce n’est pas la pire romance qui existe, mais c’est juste qu’elle prend un peu trop de place à mon goût.

Ce qui fait que du coup, bah il ne se passe pas grand chose dans ce roman. J’ai pas trouvé que le rythme était très soutenu et limite à des moments j’ai commencé à m’ennuyer. L’histoire se concentre sur les entraînements (l’héroïne entraîne le héros à être un super Airbender) et ça en devient très monotone. De plus, j’ai trouvé que l’intrigue était un peu facile, rien d’innovant, et on est bien loin du niveau de KotLC (ceci dit, Let the sky fall est son premier roman, donc c’est aussi logique que l’auteure se soit améliorée par la suite).

Niveau personnage, ils sont sympathiques, mais j’avoue que Audra m’a un peu gavé. Shannon Messenger a l’art de créer des héroïnes martyrisées qui portent toute la misère du monde sur leur épaules, c’est frustrant et j’ai pas trouvé que ça marchait trop ici.

Par contre j’ai beaucoup accroché à l’univers des Maîtres du vent et à leur pouvoir et tout…. c’était méga cool.  (oui, on finit sur un bon point !).

En somme, un univers intéressant, mais une histoire, à mon sens, pas franchement aboutie qui se concentre principalement sur la romance. Je ne pense pas lire la suite (la série est en deux tomes). 

~Kara

Publicités

34 réflexions sur “Chronique n°146 : Let the sky fall

  1. Même si pratiquement tous les titres des éditions lumen m’attirent fortement, je dois avouer que celui là ne m’a jamais tenté… Je ne sais pas, que ce soit la couv ou le synopsis ça ne m’a jamais engagé à l’acheter; du coup ton avis me conforte dans cette idée…

  2. Ah si!!! Je me souviens! J’avais eu un extrait gratuit! Et je n’avais vraiment pas accroché! J’avais trouvé ça mièvre au possible et très cucul la praline (pourtant j’aime bien le cucul la praline lol mais là c’était trop) et ça m’avait l’air de manquer de profondeur et de crédibilité aussi. En gros j’ai fini mon extrait en soupirant un « mouais » dubitatif lol

  3. Mais pourquoiiiiiiiiiiiii foutre de la romance comme ça partout ? 😭 vu que mon seuil de tolérance doit être assez proche du tien (ou même plus bas), je laisse tomber !
    Et par contre pour le pins t’as eu raison, ça m’aide à déculpabiliser de pas être la seule 🤣

  4. La série est en trois tomes, le troisième n’est pas encore sorti en VF ;) Je suis bien d’accord avec ton ressentit, ça a été exactement la même chose pour moi mais je compte quand même lire la suite, juste parce que c’est Shannon Messenger ^^ Et je ne savais pas que c’était son tout premier roman.

    • Oh bah dis, tu m’en apprends une chose ! La meuf qui atterrit, je croyais vraiment que la publication était terminée mdr
      Merci pour l’info du coup !
      Alors après vérification, le premier tome de KotLC est sorti l’année d’avant le premier tome de Let the sky fall. Ceci dit, il me semble qu’elle dit dans les remerciements que c’est la première histoire qu’elle a écrit… ou alors je l’ai inventé XD

  5. Arf dommage, ça avait l’air plutôt pas mal au résumé :/
    Mais pourquoooi nous pondre des histoires d’amour à gogo sérieux ? L’amitié c’est vachement bien aussi et beaucoup moins chiant ! ^^

  6. Hum…. Je ne sais pas. A lire ton avis, je me dis « mouais, je vais ressortir mitigée aussi ». Mais d’un autre côté, je suis curieuse de tenter ! xD A voir si l’occas » se présente grâce à mon réseau de bib’. En attendant, je passe mon tour pour éviter la niaiserie.

  7. Bon, là, j’ai lu «romance à l’eau de rose» e j’ai décidé que ce n’était pas pour moi. J’aime le jeunesse / YA quand c’est intelligent et funky, quand y a d la matière. Et clairement, j’aime pas les romances. Donc sans moi pour cette fois…

  8. Huhu, je me souviens m’être bien agacée en lisant ce premier tome ! Le personnage culcul d’Audra me sortait par les trous de nez, de même que la romance ultra classique… L’idée de départ est bonne en fait, mais ça manque cruellement de rythme et d’originalité à mon goût. Heureusement qu’elle s’est améliorée par la suite, parce que KOTLC est <3 ! (Après, d'une manière générale les ouvrages de chez Lumen ne m'attirent pas)

  9. Pingback: Mon vide grenier livresque #27 (Un super pouvoir) – La Booktillaise

  10. Aaahhhh, le livre (surtout à cause de sa couverture) me tentait tellement. Là, avec ton avis qui rejoint pas mal mes goûts, j’ai plutôt le goût d’abandonner l’idée. :( C’est dommage… mais je me console en me disant que je pourrais peut-être lire l’autre série que l’auteure a écrite. :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s