Chronique n°163 : Poussière Fantôme

Poussière Fantôme

Fantastique
Auteur : Emmanuel Chastellière
Date de parution : 19 avril 2018
Maison d’édition : Scrineo

Quatrième de couverture : «Être guide touristique spécialisé dans les mystères du Montréal hanté n’est pas facile tous les jours, malgré les pourboires et les touristes à berner. Mais ça l’est encore moins quand on peut réellement converser avec les fantômes, trop contents de trouver quelqu’un à qui parler ! Depuis qu’Archibald a fait la rencontre d’Elizabeth McKenzie, jeune scientifique décédée dans des circonstances étranges en 1917, sa vie a basculé. Déterminé à aider Elizabeth à lever le voile sur sa mort, Archie va devoir compter sur des amis parfois surprenants et apprendre à percer les secrets de la poussière fantôme, alors que les revenants, goules et autres spectres de la ville se montrent de plus en plus menaçants…»

Yoh les harricots ! On fait des bisous à Scrineo pour cet envoi, et c’est parti !

J’ai été relativement mitigée au sortir de cette lecture. Pour tout vous dire, ça m’a pas emballée plus que ça.

Pourtant, au départ, le pitch me tentait bien : une histoire de fantôme à Montréal, et des mystères à résoudre. Et puis le héros s’appelle Archibald, quoi ! Si c’est pas un prénom trop cool, ça !

Donc, l’histoire commence à Montréal avec ce fameux Archibald qui voit les fantômes. Et qui fait des visites touristiques horrifiques de la ville pour les touristes (il leur fait visiter des lieux hantés). Passons sur le fait que c’est un métier relativement cool qui dépote du haricot, et revenons à nos moutons. Archibald devient pote avec le fantôme d’une jeune inventrice du début du 20ème siècle, qui a inventé une machine qui, en quelque sorte, ouvre la voie vers le monde des morts. Mais cette machine a explosé le jour de sa mise en route, en tuant la-dite inventrice. Tout le monde vit sa petite vie tranquillou, jusqu’au jour où des trucs bizarres commencent à se produire. Du genre : une invasion de fantômes aux intentions pas très amicales, par exemple.

S’en suit des aventures rocambolesques, ou plutôt une suite de fuites effrénées. C’est un premier point qui m’a un peu chagrinée, les héros passent leur temps à s’enfuir et au final, certains éléments de l’histoire qui semblent important et auraient pu être intéressants à explorer, sont survolés, voir éludés.

C’est le cas, par exemple pour le monde des morts. Il y a un chouette moment où le héros voyage dans les limbes pour aller chercher un fantôme, sauf qu’on a le droit à une grosse ellipse et que le voyage de retour passe totalement à la trappe. Je trouve ça un peu dommage que ce passage n’ait pas été plus exploité que ça. De même, certaines ficelles m’ont semblé un peu faciles ou du moins, trop rapides.

Deuxième point qui m’a chagrinée : il s’agit des personnages. Outre le fait qu’ils ont tous des noms plutôt cools, je les ai trouvé un peu plats. Pourtant, ils ont des backgrounds intéressants et développés, mais pour le reste, il m’ont pas fait une forte impression. A part le chat, que j’ai beaucoup aimé (et pas juste parce que c’est un chat et que je suis une blogueuse littéraire, je vous vois venir avec vos clichés, rangez-moi ça).

En somme, une histoire qui ne m’a pas beaucoup convaincue, j’ai eu du mal à entrer dedans. C’est dommage, le pitch avait un bon potentiel.

~Kara

 

Publicités

26 réflexions sur “Chronique n°163 : Poussière Fantôme

  1. Aie, cette critique me fait peur : je viens juste de recevoir le livre dans ma boite aux lettres ! (MC Babelio) Bon, j’espère être moins partagée et apprécier davantage ma lecture. Je vous reviens bientôt afin d’en papoter avec vous ! <3

    • Owi, ce serait intéressant d’avoir ton retour ! Mais je pense que tu peux accrocher, la lecture reste sympathique, c’est juste que moi ça m’a pas plus entraîné que ça, quoi ^^

      • Alors alors…. Avis mitigé aussi.
        En bien :
        – Univers
        – Background des persos comme vous dites
        – Les fantômes^^
        – Une belle aventure avec du rythme

        En bof :
        – Les limbes survolées (le Seuil)
        – Les persos lisses, effectivement. J’aurais voulu qu’ils aient plus de liens ou que l’on les voit un peu plus échanger. Là, les 4 persos se connaissent déjà. On a l’impression de prendre le train en route. j’aurais au moins voulu assister à la rencontre entre Elizabeth et Archie. Parce qu’apparemment il y a romance sous roche (vu le bisou et la jalousie de temps en temps même s’il y a Cathie), mais on n’y croit pas étant donné que l’on ne voit pas quelle relation ils ont vraiment.
        – Pas d’attache aux persos

        Bon, c’est un peu fouillis comme commentaire, mais c’est à chaud. Je viens de le finir au ptit dej. xD (oui oui je lis n’importe quand…)

      • ça m’arrive de lire aussi au petit déj t’inquiète XD !
        bon ça me rassure, je suis pas la seule à avoir eu cette impression ! ^^ et je suis tout à fait d’accord pour les personnages, t’as mis le doigt pile sur le truc qui me gênait !

  2. Bonjour,

    Pour le voyage de « retour » d’Archibald, il n’y en aurait pas eu de toute façon. :) Il ouvre « juste » la porte après le moment où l’on s’arrête. Je ne considère pas vraiment ça comme une ellipse.
    Pour tout vous dire, je vois plus ce roman comme un tour en montagnes russes et non une enquête à proprement parler.
    Merci pour votre retour. :)

  3. Oooh zutzutzuuuut ! Javoue que le résumé envoyait un peu du paté… En fait c’était plus un soufflé ? :/
    Enfin, peut être que ça tient peut être à la cible de lecture ? Peut être que c’est un peu trop jeunesse ? :/

  4. Why not ! Je ne suis pas particulièrement attirée par ce livre mais si je le trouve à la bibliothèque, je pense que je me laisserai tenter pour voir si j’ai le même ressenti que toi.

  5. Pingback: « Poussière fantôme » d’Emmanuel Chastellière – Les pages qui tournent

  6. Je suis bien d’accord avec ton avis :) J’ai trouvé certaines résolutions un peu trop rapides et trop faciles. Notamment quand Archibald revient du monde des morts. Pareil pour les personnages, je ne me suis pas des masses attachées à eux (mais j’ai aussi bien aimé le chat !).

  7. J’adore ta photo :)
    Le roman me tente depuis sa parution et même s’il présente un certain nombre de défauts, je me laisserai tenter, mais en occasion du coup…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s