Chronique n°172 : Grace and Fury

Grace and Fury

Fantasy
Auteur : Tracy Banghart
Date de parution :  juillet 2018
Maison d’édition : Hodder Children’s Books (VO)

Quatrième de couverture : «Serina Tessaro has been groomed her whole life to become a Grace–someone to stand by the heir to the throne as a shining, subjugated example of the perfect woman. It’s her chance to secure a better life for her family, and to keep her headstrong and rebellious younger sister, Nomi, out of trouble. But when Nomi catches the Heir’s eye instead, Serina is the one who takes the fall for the dangerous secret her sister has been hiding.»

Je ne vous fais pas toujours d’unboxing mais je continue de recevoir les fairyloots et, bien sûr, de lire les livres ! Aujourd’hui, on va parler du petit dernier du mois de juin : Grace and Fury. Enterrons le suspense tout de suite : c’est une lecture que j’ai fortement appréciée. 

On se retrouve dans un roman à deux voix, on suit tour à tour deux sœursNomi et Serina qui sont très différentes l’une de l’autre (comment ça, on commence par un cliché ?) On évolue dans un univers un peu fantasy avec une dose de dystopie où les femmes n’ont pas voix au chapitre. Vous vous en doutez (ou pas), il s’agit d’un roman qui porte des valeurs assez fortes du genre émancipation féminine, égalité des droits, tout ça, tout ça. 

Bon, j‘ai trouvé que c’était pas forcément hyper subtil. En même temps, on est dans une société où la femme a autant de droit qu’une patate au beurre alors forcément, elles partent de loin et l’histoire tourne beaucoup autour de leur volonté de se défaire du système patriarcal.  Mais je préfère quand les messages sont en filigrane ou implicites (ou même qu’ils coulent tellement de source qu’on s’en rend pas compte mais que quand on y pense on trouve que c’est génial), je sais pas si vous voyez ce que je veux dire (certainement pas).  

Bref, j’ai quand même beaucoup aimé suivre nos deux héroïnes qui sont très attachantes, autant l’une que l’autre, même s’il elles sont aussi un peu chiantes (l’un va avec l’autre hein) J’ai trouvé les rebondissements et la trame narrative intéressantes avec des retournements de situation impromptus et un rythme effréné. Enfin, il y a quand même des trucs que j’ai vu venir à dix-huit kilomètres.  

On peut aussi parler de l’objet livre qui est de toute beauté (édition spéciale Fairyloot). En vrai, j’aime pas de ouf la couv, même si ça passe (rapport que j’ai du mal avec les photographies de vrais gens lol). Mais le hardcover en dessous de la jaquette est vachement trop beau ! Il a un petit côté Jane Austen qui n’est pas pour me déplaire.  

En résumé, c’est un très chouette premier tome, assez court, qui va normalement être suivi d’un second tome (mais est-ce-qu’on peut arrêter cette mode débile de ne pas indiquer les séries sur les livres svp) Il est pas hyper novateur, autant sur la forme que le fond mais comme c’est bien fait, ça passe. Je vous le conseille. 

~Kin

Publicités

17 réflexions sur “Chronique n°172 : Grace and Fury

  1. Ah, ça vient pas que de moi ! C’est chiant de lire un livre et de ce rendre compte à la fin qu’il y a une suite alors qu’on croyait avoir un one-shot dans les mains… Concernant le roman, je ne suis pas plus emballée que cela. J’avoue que j’ai souvent envie de balancer les romans où la femme a une place digne d’une patate au beurre ;)

    • Mais trooop ! Que c’est énervant ! Là, le mal est moindre, c’est sensé être un diptyque donc pas une saga à rallonge ou quoi mais quand même !
      J’ai souvent la même envie, alors je comprends tout à fait XD

  2. Sisi, moi j’ai compris ce que tu voulais dire ! Enfin, peut-être… :D
    Bah tu vois, je trouve que c’est le genre de roman qui a une couverture assez naze mais qui a la possibilité d’abriter une bonne histoire (les éditeurs n’ont toujours pas compris qu’il fallait proscrire les têtes humaines des couvertures) !

    De ce que tu en dis, en tout cas, c’est un livre que je peux aimer. Le féminisme bourrin ne me dérange pas plus que ça, surtout si la femme sert de soumise, haha. C’est une condition qui me sort tellement par les yeux que quand un personnage féminin déchire tout pour s’émanciper, j’adore. Hihihihi

    Sorry not sorry

      • Aucune idée ! J’aimerais bien terminer certaines séries parce que j’en ai commencé pas mal et euh… Je n’en vois pas la fin :D

        Donc on verra quand j’aurais avancé un peu dans ma pal prioritaire :)

  3. Ca me rassure un peu étant donné que je n’étais pas emballée par ce livre. A voir si je me bouge les fesses pour lire en anglais :P (Il est plus que temps d’ailleurs…)

  4. Tu m’a donné faim avec tes patates au beurre!
    Bref, il faut que je me lance dans cette lecture, il a l’air chouette, même si je suis comme toi, la subtilité j’aime bien! Les gros sabots un peu moins^^ mais si c’est pour la bonne cause, je peux pardonner :)
    J’aime bien la couverture, mais je comprends pour les photos de vrais gens! Par contre, en dessous c’est une petite merveille en effet!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s