Chronique n°173 : La ferme des dragons

La ferme des dragons

Fantastique
Auteur : Tad Williams, Deborah Beale
Date de parution :  2013
Maison d’édition : Pocket Jeunesse

Quatrième de couverture : «Tyler et Lucinda viennent passer leurs vacances d’été dans la ferme de leur oncle Gédéon. Ils ont un peu peur de s’ennuyer… Mais voilà qu’en se promenant, ils découvrent un dragon dans la grange ! Puis une harde de licornes dans le pré ! A peine remis de leurs surprises, ils apprennent que la ferme est menacée par un terrible ennemi. Parviendront-ils à sauver ces créatures fantastiques…et à se sauver eux-mêmes ?»

Kikoo. ça roule ? Aujourd’hui je vous parle de La Ferme des dragons ! Yeah des dragons ! ça faisait bien… 1 mois qu’on vous en avait plus parlé ! Donc, les revoilà en bonne et dû forme.

On est content !

En soi, j’ai pas trouvé cette lecture ouf (ça casse pas trop ailes à un dragon héhé ;-D) mais comme la couverture est trop belle et qu’elle rendait bien en photo, et ben je suis obligée de faire un article dessus maintenant (#lalogique).

Je ne souviens plus quand j’ai acheté ce livre. D’après ma sœur, dans une brocante. La couverture étant ce qu’elle est (c’est à dire supa dupa giga jolie) et comme y’a « dragon » dans le titre, on a embarqué le bouquin. Finalement, j’en ressors mitigée (vous l’aurez compris), et je ne pense pas qu’elle va me laisser un souvenir impérissable.

Premièrement, parce que les personnages ne m’ont pas moult emballé, y’a plusieurs moments qui m’ont mise mal à l’aise d’un point de vue purement sexiste, d’ailleurs. Genre, les héros sont un frère et une sœur, bon jusque là, rien d’anormal. Mais pendant la moitié du bouquin la sœur sert à rien, à part à mettre en valeur l’héroïsme et le courage de son frangin (comprendre : elle ne fait que se voiler la face, avoir peur, parler maquillage, se cacher… une fille normale, quoi. lol.). Gênant, vous dis-je. En plus, les personnages sont très clichés (et antipathiques), ce qui fait que je n’en avais cure de ce qu’il pouvait bien leur arriver.

Comme ça.

Deuxièmement, l’histoire m’a laissée de marbre. C’était presque un peu original, et j’aurai pu accroché au pitch, mais je pense que la réalisation et la mise en place de l’intrigue et des péripéties ne m’ont pas plus accroché que ça. Il se passe plein de choses, mais paradoxalement, je me suis ennuyée assez rapidement. Surtout que l’histoire reste très superficielle, on parle beaucoup d’histoires de familles, et de complots d’héritage, c’est dommage parce que y’avait matière à faire un truc un peu plus fun, vu le concept de base (Je vous dis pas ce que c’est sinon c’est du spoile. Mais c’était un chouïa plus intéressant que George qui est pas content parce que c’est Fred qui a hérité de la maison).

J’ai trouvé l’ensemble trop plat. Je pense que ça vient aussi du style narratif, auquel j’ai pas accroché, qui fait peut être un peu trop jeunesse ? En tout cas, c’est dommage parce que certaines idées étaient intéressantes. Après, c’était tout de même un poil fouillis. Disons qu’à certains moments, l’histoire avait tendance à partir dans plusieurs sens à la fois.

Et puis bon, on voit pas énormément de dragons, finalement. La déception.

Je n’ai donc pas été convaincue par ce livre ! Malgré de bonnes idées, je ne suis pas rentrée dans l’action. L’histoire s’axe autour d’une intrigue qui finalement, reste secondaire par rapport à l’idée de base. J’eus aimé (petit contrôle surprise, c’est quel temps ce verbe ? héhéhé) qu’on attaque le vif du sujet au lieu de rester dans les fioritures des histoires de famille.

~ Kara

 

Publicités

33 réflexions sur “Chronique n°173 : La ferme des dragons

  1. OH dommage ! J’adore les dragons. C’est vrai que la couverture est chouette !
    Il y a L’héritier des Draconis qui est sympa, vu que vous adorez les dragons, comme moa ! J’ai lu le premier tome et c’est plutôt chouette ^.^
    Des bisouilles les chou !

  2. Bah encore heureux que ça casse pas trois ailes à un dragon, le pauvre dragon XD
    Aaaah les joies des persos féminins bien sexistes … ça nous aurait presque manqué. Dommage pour le manque de dragons though :(

  3. il n’a pas l’air terrible de livre :( dommage! par contre, j’adore Crocmou ;) c’est presque hors sujet comme commentaire mais j’ai bien aimé voir sa bouille dans ta chronique !

  4. Pingback: Chronique n°181 : Les dragons de Ter | Plumes de lune

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s