Chronique n°176 : L’île au manoir

L’île au manoir

Fantastique, Jeunesse
Auteur : Estelle Faye
Date de parution :  octobre 2018
Maison d’édition : Scrineo

Quatrième de couverture : «Par une nuit d’hiver, sur une île de l’Atlantique, Adam aperçoit une fille étrange sur la plage en bas de chez lui. Une fille très pâle aux longs cheveux humides, qui ressemble à une noyée. En cherchant à l’aider, Adam se retrouve entraîné dans une quête dangereuse, entre le présent et le passé, entre la réalité et le rêve…»

Nous revoici pour un roman de la nouvelle collection Cassandra O’Donell de Scrineo. Celui-ci est écrit par Estelle Faye, une auteure dont on entend souvent parler et on était donc curieuse de découvrir sa plume. Merci les copains pour cet envoi ! ♥

Le livre en lui-même est très mignon puisque tout l’intérieur des pages est décoré. C’est très joli et ça va bien avec le thème de la mer, mais d’un autre côté j’ai pas trouvé que ça collait de ouf à l’ambiance « mystérieuse », ça distrait un peu à la lecture et puis surtout ça accentue l’impression de vide dans la page. C’est un livre qui se lit très vite, en environ une heure. En même temps, il s’agit d’une collection jeunesse (pour les 8-12 ans). Mais, même s’il n’est pas long, il est très bien construit et cela ne pose pas de soucis à la compréhension ou à l’immersion.

Côté histoire, j’ai bien accroché, ça m’a fait penser à la collection Chatons Hantés, c’est plein de mystères et les personnages sont attachants. C’est une bande de copains qui va mener l’enquête sur des apparitions mystérieuses qui menacent l’île où ils habitent. Le rythme est assez soutenu, et les péripéties s’enchaînent facilement. L’histoire a un côté poétique et humain, il y a de la nuance dans les personnages, pas (trop) de facilités et un ton qui ne fait pas tant jeunesse… L’histoire est plus profonde qu’elle n’y paraît de prime abord, notamment au niveau de la construction des personnages (surtout pour un livre de cette taille).

Ceci dit, on échappe pas à quelques clichés du roman jeunesse, qu’on pardonne parce que c’était cool mais dont on vous fait la liste quand même, parce qu’on est des rageuses, tout le monde le sait : le gang de 3 copains (deux garçons ,une fille, j’ai pas souvenir d’avoir jamais croisé de bande comme ça dans ma jeunesse. Je crois que c’est un mythe.), l’enseignant méchant (nan mais sérieux, qui envoie un enfant avec le pied dans le plâtre et des béquilles aller voir le directeur parce qu’il est arrivé 3 minutes en retard en cours ??), les adultes totalement dépassés, la documentaliste qui se souvient pas d’un truc hyper important (mais en fait, si, mais après), etc. Après, c’est juste des détails, qui je pense, ne choqueront personne à part nous, donc bon voilà, passons.

Pour conclure, c’est un livre fort joli et fort agréable à lire, qui pourra ravir autant les enfants que les grands et qui annonce une chouette collection à venir. On vous le conseille !

Kara (& Kin)

Publicités

15 réflexions sur “Chronique n°176 : L’île au manoir

  1. Bé moi ça m’a fait un peu pensé au Club des Cinq et quand j’étais gosse c’était mon kif, donc je veux bien celui là s’iouplé.
    Des bisoous les (gentilles) rageuses ♥

  2. Cette nouvelle collection n’est pas sans rappeler celle des Chatons hantés aux éditions du Chat noir mais j’aime beaucoup, les livres sont pour les plus jeunes, se lisent facilement et véhiculent un chouette message. J’aime :D J’ai bien aimé celui-ci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s