Chronique n°179 : Atlantia

Atlantia

Dystopie, YA

Auteur : Ally Condie
Date de parution : 2015
Maison d’édition : Gallimard Jeunesse

Quatrième de couverture : « Rio n’a qu’un rêve : quitter la cité sous-marine pour rejoindre sa sœur jumelle à la surface de la terre. Pourtant, elle est peut-être la seule à pouvoir sauver Atlantia des dangers qui la menacent. Guidée par son amour naissant, saura-t-elle écouter les voix du passé et révéler les vérités enfouies ? »

Hello, hello, voici un livre qui sent bon l’été puisqu’on y parle d’océan, de coquillages, de poissons, tout ça tout ça. (et oui je sais, c’est presque plus l’été mais faîtes comme si, merci).

J’avais envie de lire un livre avec des sirènes depuis longtemps. Quand je suis tombée sur Atlantia à la bibliothèque, j’ai donc pas hésité longtemps. Surtout que c’est Ally Condie (Promise/Matched) qui en l’auteure, et que j’aime bien Ally Condie (sans rancune, hein).

Et bien figurez-vous que j’ai beaucoup apprécié ma lecture. Pour une fois je vais vous épargner les jeux de mots vaseux (oups) sur la mer, l’océan, tout ça, que j’ai déjà fait dans d’autres chroniques (genre lààà).

Donc bref, je disais que c’était une chouette  lecture ! On se retrouve dans une dystopie qui se passe dans une cité sous la mer (d’où la référence à Atlantis, voilà, voilà). Au sein de cette cité, certains ont développés des dons particuliers, ce sont les sirènes. Si au départ, le reste du monde les aimaient bien, voire leur vouaient un culte (oui on en est là), après des décennies la tendance s’inverse et elles se retrouvent contrôlées et surveillées de près. J’ai trouvé le traitement des sirènes original, bien qu’on soit sous l’eau, elles ont pas de nageoires ou de branchies, c’est un autre aspect qui est mis en avant ici : leur voix.

L’histoire, sans être mirobolante et très innovante est agréable à suivre et recèle de rebondissements que je n’ai pas vu venir, ce qui est franchement top, nous en convenons.

Au niveau des personnages, j’ai beaucoup aimé nos deux héros : Rio et le gars (déso je sais plus ton nom). Si Rio peut paraître un peu creuse au début, elle se révèle d’un grand courage au fur-et-à-mesure de la lecture et fait preuve de beaucoup de détermination.

En bref, une lecture que j’ai beaucoup apprécié. Elle rassemble plein de trucs cool : la dystopie (pas trop classique), les personnages attachants, la cité sous la mer et la présence des sirènes. Tout ça, sous la jolie plume d’Ally Condie et OH MY, C’EST UN ONE-SHOT. Je suis conquise (lol le jeu de mot, vous l’avez ???).

~ Kin

Publicités

12 réflexions sur “Chronique n°179 : Atlantia

  1. Oh si tu aimes les livres sur les sirènes ma meilleure amie sort son tome 1 chez Plume blanche en janvier <3 Atlantia a l'air plutôt chouette et j'avais bien aimé Matched … Conquise pour une conque, le jeu de mot ? ^^,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s