Chronique n°187 : Terre de brume

Terre de brume

YA, fantasy

Auteur : Cindy Van Wilder
Date de parution :  septembre 2018
Maison d’édition : Rageot

Quatrième de couverture : «Dans un univers envahi par la brume, deux jeunes femmes unissent leur magie pour sauver le monde de la destruction. Depuis l’enfance, Héra vit dans le sanctuaire des Prêtres de l’Eau, où elle apprend à maîtriser sa magie pour devenir guerrière. Au cours d’une mission, elle rencontre Intissor, une soeur de Feu venue avertir les habitants d’un terrible danger. Mais il est déjà trop tard : une vague de brume, peuplée de créatures ni mortes ni vivantes, frappe le sanctuaire. Et elle frappera encore.»

En voilà une jolie couverture n’est-il pas ? (il est). J’avais un peu peur pour ce roman parce que j’avais pas aimé un autre livre de l’auteure (Memorex si ça vous intéresse) mais Babelio l’a proposé en masse critique, et que voulez-vous, je suis faible, j’ai candidaté. C’est pourquoi on en est là aujourd’hui. Et je suis tout à fait joie de vous annoncer que j’ai beaucoup aimé ! Allons-y Alonzo (ça faisait longtemps).

Déjà un fait qui ne concerne peut-être (certainement) que moi, mais direct, la couv’ et le titre m’ont fait penser aux temples de l’air dans la série Avatar the last airbender qui est une référence grave trop cool. Donc je partais sur des bases et des images assez sympathiques d’entrée.

Et au fil de ma lecture, ce sentiment de sympathiqueté (oui j’ai décidé de changer les mots maintenant) s’est confirmé et du coup j’étais contente (ce paragraphe, c’est vraiment n’importe quoi).

Bref, pour vous situer, on est dans un monde post-apo il y a une espèce de brume maléfique qui recouvre tout et où les derniers humains ont réussi à survivre que sur les hautes hauteurs et sur les bateaux (“elle dit n’importe quoi” re). Ces dits humains peuvent avoir des capacités spéciales et genre manipuler un élément. Mais je vous rassure, le système magique est un peu plus compliqué que ça, assez original et bien pensé.  

Dans ce monde, aux influences fortement (très très) grecques (nouvel élément tout à fait cool btw), on suit deux héroïnes Héra et Inti. L’une manipule l’eau et l’autre le feu. Ensemble elles essayent de sauver ce qu’il reste de leur monde (les héros n’ont aucune originalité). J’ai beaucoup aimé nos deux protagonistes et leurs interactions.

Chose absolument géniale qu’il faut préciser et souligner en rouge (en taille 48) : il n’y a pas de romance. Ô joie supreme. Je pense que je peux donc m’arrêter là et que vous êtes déjà tous prêts à aller acheter ce bouquin (en 5 exemplaires).

Et vous aurez raison, bon à part deux trois trucs qui m’ont chafouinée genre les adultes qui sont affreusement inutiles et qu’il faudrait brûler sur les places publiques (merci) ainsi que le méchant, un peu trop méchant. Mais sinon, tout très bien !

En résumé, je suis très emballée par ce premier tome qui dépeint un univers original avec des héroïnes grave cool, personne n’est amoureux-gnangnan et l’histoire, même si elle reste conventionnelle est très agréable à suivre. En plus, j’en ai pas parlé parce que j’ai laissé mon cerveau à la cave mais il y a des messages et des valeurs moult intéressants. A quand la suite ?

Kin

Publicités

33 réflexions sur “Chronique n°187 : Terre de brume

  1. Ce qui m’embête c’est que j’ai déjà lu plusieurs romans de Cindy Van Wilder et que je n’ai jamais réussi à accrocher… Alors je suis partagée parce que j’ai envie de lui donner une autre chance avec ce roman, mais en même temps, bon, j’ai peur d’être encore déçue T_T
    Contente que tu aies aimé =)

    • Ah nan mais j’étais pareil (enfin non parce que j’en ai lu qu’un seul mais Popo avait pas trop aimé les Outrepasseurs), j’avais peur que ça le fasse encore une fois pas. Mais j’ai rien trouvé de ce que j’avais pas aimé dans Memorex donc c’est très encourageant ! Je te conseille d’attendre de voir si l’occasion se présente pour le lire et d’essayer à ce moment là :)

  2. Yey ! Superbe couverture, c’est clair !
    Complètement d’accord avec la comparaison d’Avatar, mais comme j’aime l’univers, je trouve ça cool. Comme tu le soulignes, c’est pas un simple lancer de magie, c’est plus complexe et bien pensé. J’ai également bien aimé.^^
    Il n’y a pas de romance, ouiiii ! Mais je sens que les deux demoiselles vont se rapprocher par la suite. On verra…
    Je n’y avais pas pensé, mais tu as raison sur les adultes : soit ils crèvent, soit ils n’écoutent pas, soit on les laisse de côté. xD Pas de chance. (AU BUCHERRRR)
    Une bonne critique toujours pleine d’humour. :*

    • Ah bah peut être que les deux demoiselles vont se rapprocher mais laisser le temps au temps ^^ on verra par la suite ^^
      Nan mais les adultes, pire que tout ça, ils leur mettent des bâtons dans les roues quoi. uhu
      Merci ma petite biche !

  3. Pingback: Octobre 2018 : le CR ! | Cindy Van Wilder

  4. Haaa, je le reconnais, l’absence de romance est un bon argument pour découvrir cet ouvrage :) ça change de ce type de livre où l’on a toujours droit à une relation amoureuse, voire un triangle amoureux.

  5. Contente que ça t’ait plu ! J’ai aussi beaucoup aimé ce premier tome. J’aime beaucoup les livres de Cindy et celui-ci ne fait pas exception. De la mythologie, des éléments, des héroïnes badass et PAS DE ROMANCE ! Que demander de plus ? :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s