Chronique n°199 : The Big Kopinski

The Big Kopinski

Beau livre *o*

Auteur : Karl Kopinski
Date de parution : janvier 2019
Maison d’édition : Editions Caurette

Quatrième de couverture : « Aussi à l’aise avec un crayon et des pinceaux qu’avec une tablette graphique, il dessine, aquarelle ou peint avec une maestria qui laisse pantois. Comptant parmi ses clients des noms aussi prestigieux que Wizards of the Coast, Ubisoft, Games Workshop, CMON ou Hasbro, il ne se contente pourtant pas de travaux de commande et, à la moindre occasion, il crayonne, il crobarde, il esquisse. Sans filet, il remplit des pages de crayon pour notre plus grand plaisir… »

Une fois n’est pas coutume, nous voici aujourd’hui pour parler d’un beau livre, et plus particulièrement d’un livre d’art. On remercie les éditions Caurette et Flora pour l’envoi ! ♥

Dans The big Kopinski, on retrouve les œuvres de … vous l’avez dans le mille, Karl Kopinski (c’était vachement dur, j’avoue). Karl Kopinski a travaillé notamment pour le jeu de cartes Magic et aussi pour Games Workshop. Bon on avoue, on ne connaissait pas du tout le dessinateur avant qu’on nous propose l’album mais des beaux dessins de fantasy ou de SF, on dit pas non !

Pour le coup, là il s’agit d’un premier volume qui concerne principalement des crayonnés (les sketchbooks) de l’artiste. Les dessins sont très très variés, on passe de créatures de fantasy, à des pirates puis à du steampunk, des super-héros ou bien encore des astronautes (avec mecchas en prime). Bien sûr, le tout est de toute beauté (cette expression, il faut arrêter).

Petite déception cependant, il n’y a pas du TOUT de texte. Du coup, si vous connaissez bien l’artiste, c’est tant mieux, vous pouvez certainement situer les dessins dans leur contexte mais si vous êtes néophytes comme nous, c’est un peu dommage. On aurait bien aimé des légendes pour savoir pour quoi était fait quel dessin, quel était le but, ou une anecdote.

Pour résumer, je pense qu’il s’agit d’un très bel ouvrage, qui peut faire un cadeau vachement cool, genre pour les gens qui aiment le dessin ou ceux qui aiment les domaines de l’imaginaire. On regrette toutefois un peu le manque de contextualisation, mais ça laisse la place à l’imagination (et puis aux dessins, accessoirement). On le conseille à tous les amateurs et les passionnés ! (et oui, j’ai laissé les post-its sur toutes les photos, lol)

Fiche détaillée du produit disponible sur le site des Éditions Caurette

Où trouver le livre ? Ici pour l’édition classique et là pour l’édition collector

Kin

Publicités

13 réflexions sur “Chronique n°199 : The Big Kopinski

  1. Ooooh c’est beau ! Par contre je comprends la petite déception pour le manque de texte, même pour ceux qui connaissent le monsieur (ce qui n’est pas mon cas non plus aha) je pense que c’est toujours un plus d’avoir au moins l’info sur d’où ça sort ^^

  2. Pingback: Chronique n°202 : Elsewhere | Plumes de lune

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s