Chronique n°203 : Le cirque interdit

Le cirque interdit

SF

Auteur : Célia Flaux
Date de parution :  Février 2019
Maison d’édition : Scrineo <3

Quatrième de couverture : «Dans un pays gouverné par le Parti Zéro Risque, qui a banni toutes les pratiques jugées dangereuses, Maria décide d’infilter la troupe Vazatta. Sa rencontre avec les artistes et surtout avec Mathieu, acrobate et clown apprenti, va bouleverser ses certitudes… Jusqu’où faut-il aller au nom de la sécurité ?»

Nous revoici parties pour une nouvelle année avec Scrineo, on est très contente de continuer l’aventure du club de lecteurs (en plus cette année, il y a Chaaaa). Et on commence par le premier titre que l’on a reçu : le Cirque interdit. Et bin, c’était assez sympa.

Il s’agit d’une dystopie qui se passe dans un futur plutôt proche. En France, ce sont désormais les assurances qui contrôlent (officieusement) le pays. J’ai trouvé que c’était une chouette idée, originale, plausible et fort tordue aussi (ça fait peur) !

Notre héroïne Maria, s’infiltre dans le dernier cirque français (haut lieu de la décadence, du risque et d’autres choses tout à fait immorales (non)) pour son patron l’Assurance et aussi parce qu’elle est liée au cirque par un grand mystère qu’elle va tenter de résoudre.

Et donc, c’était fort bien écrit et fort bien pensé. Même l’histoire d’amour ne m’a pas (trop) fait grincer des dents. Enfin, on est d’accord que les sentiments sortent, un beau jour, un peu de nulle part. Bon, c’était un chouette moment de lecture.

Et pourquoi alors, n’en ressors-je pas complètement conquise ? Comme je suis pleine de contradictions, je vais commencer par vous expliquer tout ça par une qualité.

Qu’est-ce-qu’elle va encore nous sortir ?

On parle de cirque (oui, c’est écrit sur la couv, merci). Mais vraiment. Il y a des clowns, acrobates, trapézistes, des chapiteaux, des numéros, de l’art, tout ça, tout ça. Et donc, c’est très cool parce que c’est réel et bien décrit (enfin, je suppose, j’y connais rien). Mais, bizarrement, le cirque, dans ce contexte là, ça me fait un peu peur et ça me met mal à l’aise. En vrai, j’adooore cette ambiance quand elle est assumée glauquissiment et qu’il y a un côté fantastique (comme dans Caraval (lol même si ça reste le pire livre de l’histoire des livres) ou Daughter of the burning city (qui est bien trop bien, allez le lire)). Pour le coup, là, c’est très terre-à-terre (uhu) et ça m’a moins touchée.

Autre point qui m’a pas dérangée en soi, mais pas passionnée non plus, c’est qu’il ne se passe pas grand-chose et que les révélations sont pas ouf ouf quoi. Il y a pas de quoi se retourner dans sa tombe, tomber de son trapèze en vol, louper la roue et envoyer le couteau dans le bide de l’assistante, enfin vous voyez quoi. C’est un peu dommage parce que ça fait passer la lecture du côté “oubliable” si je puis dire.

Et pourtant, les personnages sont sympathiques, l’histoire est prenante et pas forcément cousue de fil rouge et il y avait vraiment moyen d’aller encore plus loin je pense. Donc, je reste un peu sur ma faim.

En définitive, c’est un livre que je conseille tout à fait, surtout si vous faites du cirque ou adorez ce sport/art. Et même si vous aimez pas, il est quand même cool à lire. Il est très cool mais pas absolument tout à fait génial. Voilà (#MeilleurePhraseDeConclusion).

Des bisous !

Kin

Publicités

24 réflexions sur “Chronique n°203 : Le cirque interdit

  1. Hiiiiiiiiiiiiii ♥♥
    J’ai ri pour Caraval ! Je suis méga frustrée parce que l’ambiance de ce bouquin m’attire à mort (JE KIFFE LES CIRQUES) mais je sais que tout le reste va me gonfler, et j’ai décidé que j’arrêtais de me faire du mal en lisant volontairement des livres nuls… Du coup ça me rassure de savoir que c’est le pire livre de l’histoire des livres (m’enfin je pense qu’Outlander se pose pas mal aussi… ou Phobos AHAH)
    Et sinon, on est d’accord sur le bouquin, et merci pour ces gifs de Dumbal ♥

    • Ah j’ai cru que tu disais que Le cirque interdit était un livre nul, j’ai failli sortir de mes gonds. Je suis rassurée de comprendre que tu fais référence à Caraval. Là, oui, pas de soucis.
      Après moi j’adoooore lire les chroniques négatives. Ca me ferait vachement plaisir de lire une chronique négative de toi sur Caraval (du coup, j’y penserai comme cadeau (pas du tout intéressé) un jour lol (et en retour tu pourras m’offrir Outlander)). Enfin si ça se trouve tu aimerais (OULALA).
      Oui Dumbo est trop chou, je l’aime d’amour. Et ce livre est effectivement chouette !

  2. Tu vois, en regardant la couverture, je ne m’attendais pas à ce que ce soit une dystopie ! I’m shook. Mais ce que tu en dis correspond pratiquement à ce que je n’ai pas aimé dans The Night Circus (oui, on a toutes les deux lu un livre sur le cirque qu’on a trouvé moyen, OUF) :D

    Du coup, je vais passer malheureusement. La romance ne fait pas trop envie. Après, c’est vrai que je n’avais encore jamais vu passer le concept des assurances comme le Big Brother, donc pour ça c’est cool !

    • ah ça me rassure. En même temps, on était prévenu quand même, on est pas un peu chelou ?? XD La romance prend pas du tout le pas sur l’histoire et elle est pas niaise ni rien hein ! Ouaip l’histoire des assurances est sympa mais encore une fois, je pense qu’on pouvait aller encore plus loin ^^

  3. Moui une petite mi-molle quoi ^^
    Je suis pas trop trop cirque alors je sais pas trop si ça pourrait me plaire… Mais le fait que vous disiez Cha et toi que l’histoire d’amour était pas trop reloue m’intrigue ^^

  4. Pingback: [Chronique Littéraire] Le Cirque Interdit, Célia Flaux – La Bulle d'Eleyna

Répondre à plumesdelune Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s