Chronique n°289 : Tous Debout

Tous Debout

Contemporain, YA

Auteurices : Cindy Van Wilder et Agnès Marot
Date de parution : mars 2021
Maison d’édition : Hugo New Way

Quatrième de couverture : Quand les élèves d’un lycée lèvent le poing pour défendre leur camarade sans-papiers bientôt explusé… D’un côté, il y a Anton, un jeune homme banal en apparence. Pourtant, le soir, il se cache derrière le pseudo de Gossip Boy pour jouer les justiciers sur Tumblr (et balancer les pires ragots du bahut). De l’autre,il y a Méloée, une jeune fille passionnée et pleine d’énergie, qui craque sur Rahim, le petit nouveau au lycée.

Merci à l’opération Masse critique de Babélio et à Hugo Roman pour ce service presse.

J’aime beaucoup les deux auteurices Cindy et Agnès, du coup j’étais curieuse de voir ce que pouvait donner leur combo (surtout que ça fait un moment qu’iels teasent dessus sur les réseaux héhé !) Et verdict : dans l’ensemble, j’ai bien aimé (avec des réserves cependant).

Il s’agit d’un roman contemporain dans lequel on suit deux jeunes de première : Méloée et Anton. Ils sont dans la même classe et vivent leur meilleure vie de lycéens avec leurs petits camarades dont Rahim, le mec de Méloée qui est un réfugié iranien. L’intrigue tourne principalement autour de ce dernier personnage.

On retrouve tout un tas de thématiques notamment sur les migrants, l’islamophobie mais aussi l’homosexualité, l’homophobie, l’extrémisme, etc. Du coup, il y a pas mal de violence verbale et de situations parfois délicates concernant ces sujets et j’ai beaucoup apprécié qu’on ait une page de trigger warning en début de roman pour nous mettre en garde.

La plupart du temps les chapitres alternent entre le point de vue de Méloée et celui d’Anton. J’ai surtout aimé celui d’Anton que j’ai trouvé très intéressant, j’ai beaucoup aimé son personnage (enfin plutôt le développement de son personnage). Bon il est un peu tordu, on est d’accord mais ça lui donne beaucoup de substance, et sérieux des fois c’était difficile de ne pas prendre son parti, surtout face à Méloée que j’ai détesté. Je l’ai trouvé un peu pathétique (désolée mais j’ai vraiment eu du mal avec elle). Pourtant c’est censé être elle la gentille de l’histoire, mais elle m’a insupportée assez rapidement. Au moins Anton, il est tout en nuances dès le départ. Il tient d’ailleurs un Tumblr sur lequel il balance les gossips du lycée, donc niveau éthique et tout on est pas au top niveau mais il ne se prend pas pour un saint non plus et ses actions sont loin d’être validées en l’état. Et puis j’ai beaucoup aimé son évolution, sa lucidité.

J’ai aussi beaucoup aimé le personnage de Mathis (le meilleur poto d’Anton) même si on le voit pas tant que ça. Rahim, j’avais un peu plus de mal notamment parce que je trouvais son personnage délicat et je savais pas trop comment me placer face à lui. Mais pour le coup, tous les protagonistes sont différents et assez complexes et j’ai trouvé qu’ils sortaient des stéréotypes.

Au niveau de l’intrigue, ça m’a refait penser à mes années lycée et aux blocus et manifs qu’on organisait ou auxquels on participait uhu. J’ai bien aimé parce que c’est pas trop bisounoursifié et pas non plus trop désespérant et tristou. Il y a plein de problèmes mais ils trouvent toujours au moins des pistes de résolutions (ouais nan parce qu’il y a des trucs complexes quand même). Et puis l’humanité elle est pas toujours jojo hein, donc on a forcément les deux côtés de la barrière : les détracteurs et les soutiens (et les entre-deux parce que tout n’est pas tout blanc ou noir).

Cependant, il y a quelques trucs qui m’ont chiffonnée, par exemple par rapport au harcèlement sexuel au début du bouquin, je trouve que c’est abordé un peu légèrement. Il y a aussi un moment qui m’a mis très mal à l’aise, il implique Méloée et Anton et c’est surtout le comportement de Méloée que j’ai trouvé très très limite. Je pense que si vous avez lu le livre, vous savez de quoi je parle mais cette scène douche un peu mon enthousiasme général sur le bouquin, je la trouve maladroite et confuse (voir problématique ? le consentement wesh ?) (outre la gênance générale).

Sur le reste des thématiques et notamment l’islamophobie et l’immigration, ça coince un peu, je ne peux pas juger mais je vous invite à lire d’autre avis, notamment ceux de : @bookeylae et @redlouder.

Donc une assez bonne lecture pour moi avec des personnages intéressants (enfin pas Méloée vous l’aurez compris lol) et des messages de tolérance importants (attention, à prendre avec des pincettes cependant).

Kin

6 réflexions sur “Chronique n°289 : Tous Debout

  1. J’ai vu cet ouvrage passer sur les réseaux sociaux et j’avoue qu’il m’intéressait de base mais que les paroles des concerné.e.s sur le sujet m’ont vivement refroidies, donc je pense passer mon tour…

    • Comme je disais à L’heure de lire, je te comprends et pareil, je ne pense pas que je me serais penchée sur lui si je l’avais pas reçu en SP et que j’avais vu les chroniques des filles avant :/

  2. Ce titre a fait pas mal polémique… J’avoue que je ne sais qu’en penser. Avant, il me tentait, mais les personnes concernées ont pas mal nuancé leur ressenti et pointé du doigt des choses qui risquent de me gêner…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s