Chronique n°291: Witch please

Witch please !

Grimoire de sorcellerie

Autrices : Jack Parker (illustrations de Diglee)
Date de parution : 2019
Maison d’édition : Pygmalion

Yoh les petites carpettes ! Bien ou bien ?

Aujourd’hui, on se retrouve pour découvrir un livre un peu particulier, j’ai nommé Witch Please. Alors c’est pas un roman, donc je vais pas trop dire mon avis, mais comme il est joli, j’avais envie d’en faire des photos, et du coup faut bien que je meuble entre, quoi.

Ce livre est présenté comme un grimoire de sorcellerie moderne, mais le plus intéressant dans tout ça… c’est qu’il a la tranche dorée ! Nan, sérieux, ça brille de mille feux et ça se marie trop bien avec la couverture violette ! Oui, bah désolée d’avoir une sensibilité artistique, ça va là, calmez-vous, on va parler un peu du contenu aussi, vous affolez pas.

Grâce à ce livre, on découvre les fondamentaux de la sorcellerie. Alors moi, je suis une néophyte j’y connais rien du tout, du coup je vous livre mon avis de personne pas du tout éclairée sur le sujet. Mais en soi, c’est franchement bien fait et accessible (d’ailleurs, je crois que c’était un peu l’idée au vu de la préface). Et ça m’a donné envie de tenter quelques petits sorts, hehehe. Mais c’est compliqué, il faut rassembler plein d’ingrédients, il faut que je parte farmer avant, quoi. En mode, go collecter 5 épines de pin, 3 pétales de rose et 2 gousses d’ail. Bref, faudra peut être que je commence par tester des choses sans ingrédients (genre le pendule), ne soyons pas trop ambitieux.

L’autrice nous détaille les grands principes, tant dans la démarche métaphysique (tu vas prendre froid) que dans la pratique avec des passages plus concrets. J’ai beaucoup aimé découvrir les tables de correspondance que j’ai trouvé hyper intéressantes. En gros, c’est quel ingrédient / élément / symbole / truc / chose / … est associé à quel résultat / sentiment / état / truc / chose / … vous voyez le principe ? (non). Bon, par exemple, la bière est un alcool associé au bonheur, à la chance et à la purification. C’est plus clair là ? Il y a aussi des parties sur comment faire des sorts, des rituels ou encore pratiquer au quotidien (purification, tarot, pendule… ).

Petit détail, pour l’anecdote, il y a même une partie à la fin pour jeter des mauvais sorts. ça m’a un peu choqué (en tant que bisounours à alignement loyal bon, m’voyez). Mais bon, je suppose que ça fait aussi partie du truc (mais soyez pas méchants les gens svp).

En somme, c’est vraiment un joli livre, et accessible de surcroît pour toute personne qui souhaiterait découvrir l’univers de la sorcellerie, par curiosité ou pour commencer à s’initier.

~Kara

17 réflexions sur “Chronique n°291: Witch please

  1. Pratiquer la sorcellerie, ça ne me parle pas, mais j’aime bien tout de même ce genre d’ouvrages, je les trouve beau.
    J’ai ri avec les mauvais sorts dont tu parles, c’est tellement pas mon truc non plus #teambisounours

  2. « il faut que je parte farmer avant, quoi » 🤣
    Je rejoins Ma Lecturothèque, c’est pas un truc qui me parle de pratiquer la sorcellerie mais l’aspect « accessible aux curieux » me tente bien, d’autant que j’apprécie l’autrice.

  3. Ça fait un peu froid dans le dos de parler de jeter des sorts. Après, il faut y croire et je ne pense pas faire partie de ceux-là, mais la partie mauvais sorts me met quand même mal à l’aise ^^’

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s