Chronique n°296 : Among us, un traître dans l’espace

Science-Fiction

Autrice : Laura Rivière
Date de parution : avril 2021
Maison d’édition : 404 Editions

Résumé : Dix astronautes, un imposteur pour les éliminer tous… Bienvenue à bord du vaisseau spatial le plus meurtrier de tous les temps ! V. est un jeune astronaute embarqué à bord d’un vaisseau de patrouille. Le job est tranquille et surtout très routinier. Ses journées sont partagées entre les repas communs à la cafétéria et les tâches obligatoires : vérification des installations électriques, alignement des télescopes, nettoyage des filtres à oxygène… V. et ses coéquipiers ont de quoi s’occuper !
Mais lorsqu’un astronaute est tué dans l’infirmerie et qu’un second cadavre est retrouvé aux boucliers, le rêve tourne au cauchemar. Un imposteur s’est glissé parmi les membres d’équipage, et il a bien l’intention de les tuer jusqu’au dernier !

Ces derniers temps, vous n’avez pas pu passer à côté du phénomène Among Us, un jeu vidéo coopératif assez rigolo où tu dois survivre avec tes potes (ou tous les tuer aha). On l’a vu partout et il y a de grandes chances pour que vous aussi, vous y ayez joué. 

Nous oui, et on l’aime bien, donc quand on a vu ce titre au catalogue de 404 Editions, on a dit why not. (merciiii pour l’envoi ! ) (et d’ailleurs s’il y en a dans l’assistance qui veulent jouer avec nous, dîtes)

Pour contextualiser un peu si vous n’êtes vraiment pas au courant du truc, on se retrouve au sein d’un équipage à bord d’un vaisseau en mission scientifique dans l’espace. Chaque membre de l’équipage doit faire des tâches quotidiennes pour bah euh faire leur travail j’imagine. Il n’avance pas tout seul le vaisseau. Sauf que, parmi eux, il y a un ou plusieurs imposteurs. Ces imposteurs doivent tuer tous les autres pour saboter la mission et gagner la partie. S’ils se font démasquer, c’est les crewmates qui remportent la victoire. 

Du coup, ça se joue entre amis et c’est surtout un jeu de bluff et d’observation (le même principe que les loups garous de Thiercelieux, tmtc).

Là, le concept est repris dans un roman et on y retrouve donc nos petits bonhommes et madames avec leurs combinaisons colorées qui s’enjaillent dans l’espace. C’est marrant parce que le livre introduit un contexte particulier et une histoire propre pour expliquer l’envers du décor du jeu vidéo. Je ne sais pas si c’est basé sur le vrai lore du jeu, car je n’ai pas regardé (je ne sais même pas s’il y en a un lol) ou si ça a été inventé de toute pièce par l’autrice.

Bref, toujours est-il que c’est rigolo parce que ça conceptualise des choses qui pour moi étaient très abstraites. Par exemple, dans le livre on part du postulat que les protagonistes sont humains. Perso, je ne m’étais jamais vraiment posé la question si les crewmates étaient humains ou pas. Du coup, c’est pareil pour le reste, en commençant le livre, je me suis rendue compte qu’en fait, j’avais jamais trop réfléchi à tout ça en jouant au jeu : les origines, les raisons de l’expédition, d’où viennent les imposteurs…. Du coup, ça permet d’appréhender l’univers (du jeu hein, rien de révolutionnant à l’échelle interplanétaire vous affolez pas) sous un angle différent.

Donc l’histoire, vous l’aurez compris, c’est qu’il y a un traître à bord de ce vaisseau et qu’il faut le démasquer avant que tout le monde ne se fasse tuer. On suit notre héros, Jean-Michel (je ne me souviens plus de son nom, déso), qui fait ses tâches tranquillou pépère et dont le quotidien se retrouve perturbé du jour au lendemain par la découverte du corps d’un de ses camarades. (REPOOOOOORT)

C’est intéressant comment sont amenées les différentes mécaniques du jeu. Parce qu’en vrai, elles ne sont pas forcément logiques (il faut éjecter quelqu’un que les joueurs pensent coupable), et ça se ressent aussi bien dans le livre avec les introspections des personnages. On retrouve aussi les mêmes situations in game avec les quiproquos, les fausses pistes, toussa toussa. Cette dimension est assez bien retranscrite. Mais pour autant, je pense que ça aurait pu être exploité encore plus, d’autant que le ton est assez sérieux et dramatique, ce qui fait que je n’ai pas retrouvé l’atmosphère colorée et décalée du jeu.

Cependant, j’ai quand même eu un peu de mal avec certains points. Globalement, je n’ai pas été très très embarquée par l’histoire que j’ai trouvé un peu classique. Enfin, pas vraiment l’histoire, puisque c’est l’histoire du jeu donc normal que je la connaisse, mais c’est plutôt au niveau de la réalisation : les détails, les explications, les personnages, les péripéties, c’est tout ça qui ne m’a pas convaincu. En plus, je n’ai pas trouvé qu’il y avait un énorme suspens et l’atmosphère aurait pu être plus stressante ou oppressante, c’était un peu rapide et pas très développé. Après c’est bien aussi, car ce n’est pas prise de tête et ça se lit rapidement. 

Par contre, je n’ai pas vraiment accroché à la théorie scientifique de l’explication de la présence des imposteurs, et je n’ai pas aimé le “revirement” final, j’ai eu l’impression qu’il y avait quelques incohérences dans le scénario, et ça me gêne toujours ce genre de choses. 

En bref, un roman sympathique et léger où les fans du jeu vidéo pourront retrouver l’ambiance du vaisseau et essayer de débusquer l’imposteur. Il ne m’a pas pour autant complètement convaincu.

Kara

13 réflexions sur “Chronique n°296 : Among us, un traître dans l’espace

  1. C’est marrant cette idée d’en faire un livre. Franchement je ne pense pas le lire mais c’est sympa quand même.
    Jeu qui fait les belles heures de mes soirées couvre-feu mais alors on a essayé une nouvelle map immense un soir, on était huit et impossible de se croiser 😅😅

    • Mais oui ! la dernière qui est sortie là ? C’est rigolo par contre y’a des échelles et tout et tu peux ranger le linge (oui je sais pas pourquoi j’ai retenu cette tache en particulier mdr). Mais elle est bien trop grande même quand t’es beaucoup ! ^^’

  2. Je ne savais pas qu’un livre était sorti sur le sujet 😂
    Je suis une catastrophe à ce jeu, que voulez-vous je n’ai pas l’âme d’un imposteur ><
    C'est vrai que maintenant que tu le dis, on ne sait même pas où v

  3. Dommage… J’avoue que j’adore regarder les vidéos de youtubeurs jouer à ce jeu. Du coup, j’ai acheté cet ouvrage pour mes lecteurs. La trame a l’air effectivement classique… Tout comme la fin (avec le méchant qui gagne et semble ravi de s’être mêlé aux humains). Je l’ai lu en diagonale. Ca se lit bien, mais effectivement, c’est sans plus. J’espère que les ados aimeront ! Je pense que c’est plus une histoire pour eux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s