Chronique n°314 : Ici reposent tous les oiseaux

Ici reposent tous les oiseaux

Jeunesse, Fantastique, Beaux-livre

Auteur.rice.s / illustrateur.rice.s : Etienne Friess et Anne-Fleur Drillon | Date de parution : 2013 | Maison d’édition : Margot

Pitch oh mon pitch : Sur une petite île, nichée au coeur de l’océan, on retrouve le carnet d’un scientifique un brin excentrique. Ce dernier s’est lancé dans une folle aventure : recréer les oiseaux dans un monde où ceux-ci ne sont plus. Ces oiseaux mécaniques reprennent les caractéristiques des vrais oiseaux, mais réservent quelques surprises…

Dans la catégorie des beaux-livres pour faire de belles photos, voici « Ici reposent tous les oiseaux« . Je l’ai acheté lors d’une des premières éditions du salon de Montreuil que j’ai faite (en 2014, ça remonte dis donc !). Il est fort beau, et fort grand.

Le bestiau fait genre 1 m au garrot (presque lol), du coup c’est impossible à ranger dans une étagère normale. Il est énorme. C’est un peu relou dans la mesure où tu sais pas trop où le mettre. Oui, certaines personnes ont de vrais problèmes, ici.

Le livre présente des oiseaux mélangés à des objets dans une ambiance un peu décalée et steampunk. Il est surtout très original et plein de créativité dans la façon dont sont abordés les différents oiseaux et leurs caractéristiques. L’histoire est aussi très mignonne (mais sur un fond un peu triste) puisqu’on suit les élucubrations d’un inventeur qui recréé les oiseaux qui ont disparu de son monde. Mais il le fait à sa mesure donc, ils sont fait de bric et de broc (on dit brac ?). Cela donne une ambiance très poétique et un brin mélancolique.

Sur la forme, il est aussi très beau, et se présente à la façon d’une encyclopédie avec différentes parties associées à différents oiseaux. La maquette n’est cependant pas linéaire puisqu’on a des pages d’introduction, des pages de croquis, des dessins « full » pages qui s’alternent pas forcément selon un schéma défini. Cela améliore le storytelling et rend la narration plus immersive et authentique.

Comme je l’ai acheté en salon, j’avais droit à un petit goodie en l’objet d’une lithographie d’un des oiseaux représentés dans le livre.

En somme, c’est un très beau livre, que je suis bien contente d’avoir acheté, il me sert en déco dans mon salon et j’aime bien le feuilleter.

9 réflexions sur “Chronique n°314 : Ici reposent tous les oiseaux

  1. Oh, je l’avais aussi acheté à Montreuil (et peut-être bien en 2014 qui est la première que j’avais faite et où je m’étais bien lâchée question achats !) et je confirme: il est super grand et super beau ! J’ai réussi à lui trouver une place dans mes étagères, mais tu me donnes bien envie de l’en sortir !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s