Chronique n°321 : Une armée à moi seule

Auteur : Anthony Combrexelle Maison d’édition : 404 Editions Date de parution :  septembre 2022

Résumé : Ce que Cleo Constanza, 19 ans, n’avait pas prévu en allant faire du babysitting, c’est le tueur fantomatique qui la pourchasserait sur le trajet de retour, ni qu’elle serait sauvée in extremis par trois personnes –; une fillette de 10 ans avec un masque de dinosaure et un fusil, une quadra taciturne et une vieille femme malvoyante aux mains recouvertes de bandelettes égyptiennes. Trois personnes qui pourraient être ses sosies. Et quand elle pensait que ça ne pourrait pas être pire, voilà qu’elle se fait écraser par une voiture et meurt sur le coup… avant de revenir à la vie comme si de rien n’était. L’existence entière de Cleo va être bouleversée, mais au lieu de fuir, elle est bien décidée à prendre en main son destin.

Hello ! On se retrouve aujourd’hui autour du livre Une armée à moi seule, merci à 404 Editions pour l’envoi de ce service presse ! J’ai bien aimé cette lecture même si j’ai eu un peu de mal avec l’héroïne.

Dans ce roman on suit Cleo (qui a un nom très chouette, j’adore), une jeune femme un peu perdue qui a du mal à trouver sa place dans ce bas monde. Elle s’est toujours pas remise du décès soudain de sa maman et a tendance à faire quelques bêtises pour compenser. Elle va subitement être attaquée par une mystérieuse entité et boum ça va chambouler sa vie car elle se fait sauver par trois meufs qui lui ressemblent beaucoup beaucoup mais en pas tout à fait pareil. Bizarre cette affaire. Et voilà, on a notre intrigue.

On retrouve un cocktail de plein de trucs cools (ou moins cools, c’est selon vos goûts, je juge pas) : chasse à l’homme, road trip, temporalité hasardeuse, clones mystiques et déités un peu louches. J’espère que ça vous donne envie, héhé.

J’ai apprécié de suivre cette histoire, je trouve que il y a plein d’influences sympas (ça m’a notamment fait pensé à Terminator), il y a plein d’humour et la mythologie est beaucoup plus poussée et riche que ce à quoi je m’attendais. Ca allie d’ailleurs un côté très terre à terre avec des justifications plus mystiques et c’est pas mal fait du tout ! Je trouve aussi que ça apporte beaucoup d’originalité.

Il y a cependant un truc qui m’a chagriné tout du long (et c’est un peu l’histoire de ma vie) : l’héroïne. J’ai pas trop accroché à son caractère, j’ai pas forcément vu la logique de ses choix et la plupart du temps, elle me tapait un peu sur les nerfs. Je dis pas qu’elle est insupportable, hein, je dis juste que je préfère ne pas la connaître en vrai mdr. Par contre, j’ai beaucoup aimé les autres personnages, notamment Bethany et Molly.

En résumé, c’était un roman très sympa et original ! Je vous le conseille si vous avez pas trop peur des héroïnes casse-bonbon et que vous aimez bien les ambiances à la Terminator !

Kin

3 réflexions sur “Chronique n°321 : Une armée à moi seule

  1. Salut Kin, comment vas-tu ? 😊
    J’ai découvert ce roman le mois dernier, et j’ai bien apprécié l’aventure. Ça bouge bien. Contrairement à toi j’ai bien aimé Cleo, avec sa manie de répondre du tac au tac, en rébellion contre le monde, mais je te l’accorde, c’est le genre de personnage que j’aime dans les livres, peut-être moins dans la réalité. 🤭 Certains passages sur la mythologie m’ont moins accrochée par contre. En revanche, je suis totalement d’accord avec toi concernant Molly et Bethany, ces deux personnages sont extras ! J’ai adoré la petite avec sa manie de vouloir jouer de la gâchette et Bethany qui sous ses airs sages garde une belle âme libre et joueuse. 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s