Chronique n°233 : Téméraires, on repart à l’aventure !

La confrérie des Téméraires T2

livre jeu, jeunesse

Auteur : Floriane Turmeau
Date de parution :  2019
Maison d’édition : Poulpe Fictions

Quatrième de couverture (tome1) : Ça y est, c’est la rentrée en sixième pour les jumeaux Alix et Théo, qui découvrent le collège de leur petit village d’Aimange. Tout se déroule parfaitement, à une exception près : quelqu’un a cambriolé le casier de Théo et y a laissé un message. Si le jeune homme veut récupérer ses affaires, il devra accomplir une mission pour le compte de l’énigmatique « Confrérie des Téméraires »…

On retrouve la Confrérie des Téméraires pour la suite de leurs aventures afin de sauver le musée familial. Merci aux Poulpes pour l’envoi. Ce tome-ci est dans la même veine que le précédent, c’est-à-dire tout à fait sympathique.

Encore une fois l’objet-livre est super bien réalisé, on a droit à de très belles illustrations pour les énigmes et c’est fort chatoyant à l’œil (je cherche aussi le sens de cette phrase).

Je vais pas faire de spoile donc je ne parlerai pas de l’histoire mais il s’agit en gros d’une bande de pré-ados qui essaye de faire la lumière sur les magouilles qui se passent dans leur ville.

J’ai retrouvé ce que j’avais aimé dans le tome précédent, à savoir l’action et les énigmes ! Oui parce que l’histoire comporte de nombreuses pages d’énigmes. Pour ce deuxième volume, les jeux proposés diffèrent du tome un, ce qui est plutôt chouette (mais un peu dommage parce que j’avais adoré les objets cachés). Mention spéciale à la dernière partie fort intéressante, où vous vous baladez de pages en pages à la façon livre dont vous êtes le héros (bon par contre, même avec mon bac+5 j’ai pas réussi à en sortir, je sais pas où j’ai caffouillé, mais j’ai caffouillé lol).

Cependant, j’ai aussi retrouvé quelques petites choses qui m’avaient déplues dans l’aventure précédente, à savoir le rôle des adultes, la crédibilité de l’intrigue (nan mais en vrai, un maire et une municipalité ça peut faire des trouffignances mais c’est quand même controlé par pas mal de choses (#jesuisfonctionnaire) et là c’est abusey tellement c’est la mafia quoi) et le comportement de certains personnages, genre le grand frère. MAIS WAAAAT. Il lance CARREMENT une campagne de harcèlement sur son petit frère. Comme ça tranquillou et ça dérange personne (à part moi obviously).

Et voilà, c’est la fin de cette petite chronique, donc une série sympathique avec pas mal de rebondissements mais qui est surtout intéressante pour ces jeux et énigmes et son esthétique qui envoie du pâté car l’histoire reste assez conventionnelle, voir un peu cliché sur les bords.

Kin

8 réflexions sur “Chronique n°233 : Téméraires, on repart à l’aventure !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s