Chronique n°47 : BZRK

BZRK, T.1

Fantasy, Jeunesse
Auteur : Michael Grant
Date de parution : 2012
Maison d’édition : Gallimard (FR)

Quatrième de couverture : «Ils empruntent leurs noms à des fous parce que la folie est leur destinée. Ils voyagent dans l’infiniment petit, là où se terrent les acariens, au plus profond de le chair. Là. Dans la viande. Un à un, ils prennent part au combat. Dans le macro, dans le nano, ou dans les deux à la fois. Ils se battent pour la vie, pour la liberté, pour le droit inaliénable à sombrer dans la folie. BZRK est leur méthode, BZRK est leur cri de guerre, BZRK est leur malédiction.»

Me revoilà avec BZRK, un livre un peu particulier. J’ai un sentiment très mitigé-cochon-d’inde sur la bête.

Je trouve qu’il est plutôt bien écrit (outre les phrases qui veulent rien dire mais on va mettre ça sur le compte de la traduction). J’ai été emballée par l’histoire et les personnages, cependant, ce roman m’a laissé une sensation de malaise. Parce qu’il a un côté assez malsain. En fait, les héros passent leur temps à triffouiller l’intérieur de nos cerveaux via des nano-avatars appelés biobots. C’est un aspect qui m’a rebuté, j’ai même trouvé cela parfois grave dégueu (ouais). Surtout que je suis assez sensible au gore. Je sais d’ailleurs pas trop comment j’ai fait pour arriver à la fin du livre.

Mais sinon, j’ai trouvé les personnages fort sympathiques et le rythme très entraînant. L’histoire est quand même assez originale (enfin pas la trame que les gentils doivent sauver le monde contre les méchants mais le fait que le combat se passe à l’échelle nanoscopique -j’adore ce mot- avec des petites bêtes pas belles qui font peur).

Le roman (et ses suites) s’accompagne d’une application mobile Android et Apple, que je n’ai pas pu tester car j’ai un Windows Phone (ô déception), où on te propose d’incarner un biobot ! Grande Joie ! LE truc dont je rêvais ! Surtout que les graphismes sont… en fait, je vais mettre des screens ce sera plus parlant (surtout que vous méritez de savoir).

Est-on sérieux ? Pour voir la vidéo en entière, c’est ici. Et puis tiens, voilà le trailer officiel aussi, tant qu’on y est.

Je pense qu’il est bon de finir sur ces visions enchanteresses. En résumé, j’ai bien aimé mais j’ai trouvé le sujet trop dégoûtant et dérangeant pour apprécier totalement ma lecture. Je ne pense d’ailleurs pas lire la suite.

Bonne nuit.

Kin

Publicités

3 réflexions sur “Chronique n°47 : BZRK

    • C’est vrai que l’appli, c’est vraiment pas ça XD ! Le livre est assez particulier, si t’as envie de te changer les idées et que t’es pas contre l’idée que l’on puisse triffouiller des trucs dans ton cerveau avec des nano-robots, fonce !
      Merci pour ton commentaire :) !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s