Chronique n°80 : Oniria T.1

Oniria, T.1 : Le Royaume des rêves

Cover Oniria

Fantastique, Jeunesse

Auteur : B.F Parry
Date de parution : octobre 2014
Maison d’édition : Hachette / Hildegarde

Quatrième de couverture : «Eliott, 12 ans, est un garçon en apparence comme tous les autres. Jusqu’au jour où il découvre un sablier magique qui lui permet de voyager dans un monde aussi merveilleux que dangereux : Oniria, le monde des rêves. Un monde où prennent vie les milliards de personnages, d’univers, et toutes les choses les plus folles et les plus effrayantes rêvées chaque nuit par les êtres humains. Collégien ordinaire le jour, Eliott devient la nuit, parmi les rêves et les cauchemars qui peuplent Oniria, un puissant Créateur, qui peut faire apparaître tout ce qu’il souhaite par le simple et immense pouvoir de son imagination.»

Quelle jolie couverture ! Et merci aux éditions Hachette et à NetGalley ! Trêve d’amabilités, passons à l’action !

J’ai beaucoup aimé cette lecture. L’histoire nous embarque dans Oniria, qui est, comme son nom l’indique, le pays où nos rêves prennent formes. Et par là j’entends que c’est l’endroit où l’on se retrouve quand on rêve. Le héros a le pouvoir d’appréhender cet endroit comme un vrai endroit, c’est-à-dire un peu comme un monde parallèle. Il s’y rend en dormant (comme tout le monde) mais, contrairement aux rêveurs, il garde sa conscience et a une sorte d’influence tangible sur ce monde.

J’ai beaucoup aimé découvrir Oniria, c’est vraiment un pays magique, qui m’a fait penser au pays d’Oz. C’est un monde hyper varié où évolue tout un paquet de créatures plus ou moins hautes en couleurs. Dans ce monde, il n’y a pas de limite à l’imagination, ce qui permet à l’auteur de mettre en place des situations et des personnages (plus ou moins) originaux et rocambolesques. Tous ces univers différents se côtoient et ça rend l’ensemble très intéressant.

Ce roman reste très jeunesse dans son style et sa narration, mais ça ne m’a pas gêné. Les personnages sont très attachants et le héros est jeune mais relativement réfléchi, ça fait plaisir. On n’échappe pas à quelques clichés mais ils sont suffisamment bien menés pour que ça ne perturbe pas ma lecture (il y a un problème de concordance des temps dans cette phrase, chhhuut).

Au final on se retrouve vite happé dans cet univers et le livre se lit d’une traite. En même temps il est pas bien gros, non plus. Les péripéties s’enchainent et on alterne entre le monde réel et Oniria. Ça donne un bon rythme à l’histoire et on ne s’y ennuie pas.

Ce tome pose les bases de l’aventure. Je regrette néanmoins son côté pas assez « stand alone ». Il n’y a pas de fin en soi à l’histoire, c’est juste la fin du livre. Ça m’a un peu frustrée, je m’attendais pas à ce que le livre s’arrête comme ça (ou qu’en fait il s’arrête pas plutôt). Mais ça n’enlève toutefois rien à mon appréciation du roman.

En somme, une jolie aventure pour les jeunes comme les moins jeunes, dans un monde aux potentialités potentiellement infinies. Je lirai la suite avec plaisir !

~ Kara

Publicités

6 réflexions sur “Chronique n°80 : Oniria T.1

  1. J’ai la même appréhension que Victoire en ce qui concerne le côté jeunesse. Toutefois, l’idée d’un monde de rêve aux milles possibilités est très emballante, et je l’ai pas mal vu passer sur la blogospère ! S’il croise mon chemin (à la bibliothèque par exemple), je crois bien que je me laisserai tenter !

  2. C’est le moment où tout le monde me prend pour la reloue de service parce que j’ai pas aimé ? :-)
    Eh non, je n’ai pas accroché. Peut être que c’était trop jeunesse pour moi justement, au niveau du style notamment. Et puis j’ai trouvé ça rempli de clichés et assez plat au niveau des dialogues. Après, je reconnais que le principe s’annonçait vraiment chouette, et que j’étais comme une gamine en découvrant Oniria en même temps que le héros ! :)

    • Oui j’avoue que les personnages sont pas particulièrement recherchés (ce qui est dommage compte tenu des possibilités de l’univers) donc au final le potentiel est pas exploité à son maximum, mais c’est que le début, on verra pour la suite ^^
      Tu l’as lu d’ailleurs ?
      ~Kara

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s