Chronique n°91 : La maîtresse de guerre

La maîtresse de guerre

maitresse-guerre

Fantasy

Auteur : Gabriel Katz
Date de parution : 2016  (poche)
Maison d’édition : Pocket

Quatrième de couverture : « Fille de maître d’armes, Kaelyn rêve de reprendre le flambeau paternel, tandis que les autres rêvent d’un beau mariage. Elle a le talent, l’instinct, la volonté. Elle ne demande qu’à apprendre. Mais cela ne suffit pas : c’est un monde dur, un monde d’hommes, où la place d’une femme est auprès de son mari, de ses enfants, de ses casseroles. Il va falloir lutter. Alors elle s’engage dans cette grande armée qui recrute partout des volontaires pour aller se battre au bout du monde. Des milliers de soldats partis « libérer » le lointain sultanat d’Azman, plaque tournante de l’esclavage, terre barbare où règnent les cannibales. Dans la violence de la guerre, elle veut acquérir seule ce que personne n’a voulu lui enseigner. Mais le grand sud, plongé dans le chaos de l’invasion, va bouleverser son destin bien au-delà de ses attentes. »

J’avais bien accroché à la plume de l’auteur avec le premier tome d’Aeternia, dans lequel j’avais trouvé des petits airs de Gemmell. Donc, quand j’ai trouvé La maîtresse de guerre d’occasion je me suis dit pourquoi pas. Et finalement j’ai été plutôt déçue par cette lecture. Brace yourself, ça va être une chronique longue car j’ai plein de choses à dire.

Premièrement, j’ai trouvé l’ensemble brouillon. Et c’est un peu l’impression qu’il m’est restée une fois le bouquin reposé.

Pourtant, le style et l’écriture sont bons. Je suis entrée rapidement dans l’histoire et les pages se tournent vite, il y a de l’action, on ne s’ennuie pas. L’histoire est fluide et les événements se suivent de façon cohérente. Donc sur la forme, je n’ai pas grand chose à dire. C’est plutôt au niveau du fond que le bât blesse.

Si l’univers décrit m’a bien plu (j’adore les ambiances orientales en Fantasy), je l’ai trouvé toutefois très peu développé. Alors oui, c’est un one shot, mais n’empêche.

L’histoire s’axe autour d’une invasion. L’alliance des pays du Nord et des communs envahie les territoires du Sud car ceux-ci pratiquent l’esclavagisme (et sont considérés comme « barbares »). Les raisons évoquées semblent un peu légères pour justifier une invasion à grande échelle, surtout quand on voie comment elles sont traitées par la suite dans le bouquin. En gros, le conflit manque de profondeur. On dirait qu’ils y sont allés sur un coup de tête. De plus, les commandants des armées sont limite grotesques : c’est comme si on assistait à un monopoly géant (c’est même pas du niveau de Risk !). Bref le conflit paraît presque enfantin tant les enjeux, ses origines et ses conséquences ne sont pas abordés. La guerre reste en arrière plan alors qu’elle est pourtant la base de l’histoire. Et c’est fichtrement dommage, bougre de bigre !

Pareillement, pour un livre qui s’appelle « La maîtresse de guerre », on n’a que très peu de batailles militaires. Et quand, enfin, on y a droit, elles sont expédiées en 3 paragraphes (et pas des plus fournis). Sérieux ? Les batailles sont hyper éludées ! Les campagnes de conquêtes sont très rapides. Bim, ils sont aux portes de la ville. Ah en fait non, ils sont en train de se faire mettre la misère… euh attendez, on me dit dans l’oreillette qu’ils sont re aux portes de la ville … Les raccourcis sont donc un peu trop faciles à mon goût. Moi je voulais des batailles épiques de ouf quoi !

tumblr_m3bb78qzrj1qj7g7io1_500

genre ça.

Ensuite, la romance. Sérieusement ? Déjà, elle arrive comme un cheveu sur la soupe et ensuite, mais pourquoi ??? ça aurait donné bien plus de pertinence et d’impact à l’histoire (et aux personnages) sans cette pseudo histoire d’amour. Au lieu de ça, on a le droit à une relation superficielle et franchement bizarre qui en plus déprécie les personnages. Bref, c’était tellement pas nécessaire.

Après, venons-en aux personnages. On commence par Kaelyn, notre héroïne. Je trouve ça hyper cool que l’héroïne soit une fille. En plus c’est une guerrière, et en théorie, elle se fait sa place dans un monde masculin et réussi à s’imposer en beauté, ce qui est aussi plutôt cool. Sauf que dans la pratique, j’ai trouvé ça hyper maladroit. Voir, aux antipodes de l’héroïne forte et badass qu’on veut nous vendre. Déjà, Kaelyn est définie essentiellement (et continuellement) par son physique. Voui c’est trop une bonnasse, on a compris. Ensuite, on a l’impression que si elle réussit, c’est constamment à cause des autres et pas forcément grâce à son talent. D’autant plus que sa relation avec Hadrian la fait passer pour une gourdasse et qu’elle est franchement niaise par moment. Et je ne mentionne même pas (ah, si) le fait qu’elle trahit sa patrie, et ensuite (spoiler) ses hommes sans aucune culpabilité et sans même y penser (aucune psychologie dessus), c’était bizarre son changement de camp soudain (surtout qu’ils sont pas gentils non plus les Sudistes). Sans compter la fin qui est limite wtf. Donc, le postulat de départ pour Kaelyn était bon, mais j’ai pas apprécié ce que l’auteur en a fait.

Passons à Hadrian. Pour le coup c’est rapide étant donné que ce personnage est très flou. C’est simple, on ne sait rien sur lui. On ne comprend pas ses actions. J’aurais aimé une explication sur son mariage avec Fenia, parce que je suis paumé (pourquoi, mais pourquoi ?). Et il y a une totale rupture entre le personnage au début et  à partir du moment où il commence la relation avec Kaelyn. En gros, j’ai trouvé ce personnage trop plein de contradictions.

Les personnages secondaires sont sympas mais pareil, ils sont plein de contradictions. Je ne m’attarderai pas dessus, sinon je spoile ^^’.

Bref, un livre qui ne m’a pas convaincu du tout ! Si vous devez lire un livre de Gabriel Katz, je vous conseillerais de commencer par un autre ^.^ (et bim!).

~Kara

Challenge de l’imaginaire
Avancement : 6/12

Publicités

31 réflexions sur “Chronique n°91 : La maîtresse de guerre

  1. Pingback: Les nouveaux challenges de l’année | Plumes de lune

  2. Haha c’est sûr que la « maîtresse de guerre » qui est définie par sa beauté c’est un peu concept ;) Ca me fait pas mal penser à « Chroniques du nécromancien » que j’avais acheté par hasard et qui m’avait agacé pour les mêmes raisons haha on te bassine pendant 200 pages que le héros va devoir trouver une épée chez un démon mais que c’est dans un endroit dont personne n’est jamais revenu blaaablabla, et résultat le tout est expédié en 4 pages, et je crois même qu’il survit au démon en lui disant « oui ben si tu me tues je vais rester coller à tes basques pour l’éternité, nananère » et que du coup l’autre lui file l’épée genre « oh non steuplait, tu me saoules, barre-toi ». COMMENT est-ce qu’on peut foirer un suspense à ce point, sérieux !
    Mais bon, une chronique de ce genre de temps en temps, même si ça ne donne pas envie de lire le livre ça permet de bien rigoler :)

  3. Je n’ai découvert Katz que très récemment avec sa trilogie du puits des mémoires.

    Je suis bien d’accord sur son traitement des perso féminins : c’est très maladroit et pas mal cliché. D’autant plus dommage que le reste du casting se tenait plutôt bien !

    Mais j’avais passé un très bon moment quand même avec cette trilogie :)

  4. Aie, dommage pour cette déception. Mais tu as su bien argumenter.
    La couv’ est attirante, j’avoue que j’aurais également sauté sur ce roman si je l’avais vu d’occasion… Mais maintenant, je sais que ce n’est pas pour moi. Il y a des one-shot qui creusent beaucoup plus un univers ou expliquent largement mieux un conflit/guerre. Kaelyn a l’air intéressante, cependant si on met sans arrêt son physique gâté par la nature en avant et qu’elle tombe amoureuse d’un coup juste pour faire une romance, ça ne me tente pas trop.

    • Bah voilà. Tout est dit. Je pense que c’est vraiment un roman pour les inconditionnels de l’auteur. Après ses autres séries sont bien mieux je pense. Peut être que le côté one shot en a fait un roman un peu trop brouillon pour le coup …

    • Ahah, t’es comme tu persiste un peu au cas où ! ^^ Je suis en train de lire le Puits des mémoires et j’avoue que le premier tome m’a pas hyper moult convaincu. Le deuxième tome est mieux pour le moment et je compte lire le troisième dans la foulée, mais vu comme tout le monde me l’avait vendu, je m’attendais à mieux …

    • Si t’aime bien le style de l’auteur, je pense que tu peux t’y retrouver ! c’est juste que j’ai vraiment pas adhérer aux héros et à comment ils sont traités. Ceci dit, j’ai préféré le Puits des mémoire et Aeternia !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s