Chronique n°212 : L’Architective, les reliques perdues

L’Architective, les reliques perdues

Fantastique

Autrice : Mel Andoryss
Date de parution : juin 2016
Maison d’édition : Castelmore

Quatrième de couverture : « Armand sera en retard pour son premier jour de lycée. Il aurait préféré ne pas se faire remarquer mais, en tant qu’architective, il doit honorer ses obligations. En effet, une enquête urgente lui a été assignée. Il lui faut se rendre dans un hôtel particulier où, grâce à son pouvoir, il accédera à l’âme du bâtiment pour percer un lourd secret de famille. La routine pour Armand… sauf que rien ne se déroule comme prévu. Des inconnus ont découvert son secret et le traquent. Comme si cela ne suffisait pas d’avoir de dangereux individus à ses trousses, le jeune homme rencontre une nouvelle camarade de classe qui lui retourne le cerveau. Et ce n’est pas seulement parce qu’elle est jolie… »

Yoh les carpettes ! Bien ou bien ? Sans plus de tergiversation comme je suis moyennement inspirée pour l’intro aujourd’hui, on passe à la chronique ! Let’s go cacao !

Alors, première info (et de taille, lol) : j’ai bien aimé (parfois, je m’étonne moi même). C’était même plutôt grave cool ! Voici pourquoi :

J’ai bien accroché au pouvoir du héros, Armand, qui est la base de l’histoire : il peut « plonger » au cœur des maisons, c’est à dire il peut remonter leur histoire, revivre leur sentiment, etc. J’ai adoré le fait que les maisons soient personnifiées avec des sentiments et une « âme », j’ai trouvé ça trop chou et certaines sont hyper touchantes (oui, on parle bien de maisons là). Bref, comme en plus, j’adore les maisons (et visiter les maisons, lol), bah ça m’a bien parlé.

Donc de base, j’ai beaucoup aimé cette partie de l’histoire, on commençait plutôt bien ! Ensuite, les personnages sont très attachants et l’humour est omniprésent, ce qui rend la lecture très agréable. C’est fun, c’est cool, on adhère la fougère. Les héros savent (à peu près) bien utiliser leur tête, et ont des réactions crédibles par rapport à ce qui leur arrive. Et ça, inutile de dire qu’on apprécie !  Les parents sont assez clichés mais les relations sont bien développées (au moins du côté d’Armand), donc on pardonne.

Et puis sinon, au niveau de l’histoire en elle même, ça dépote ! Y’a de l’action tout le temps, on ne s’ennuie pas une seconde ! Ah et puis, ça se passe à Paris, ça me fait toujours plaisir de retrouver des lieux que je connais, big up pour la Sainte Chapelle (qui est trop belle et relativement peu connue par rapport à sa cousine Notre Dame, si vous connaissez pas, allez-y !). L’intrigue et les enquêtes mêlent histoire et religion et c’est intéressant de se retrouver au milieu de tout ça.

En somme, j’ai été bien emballée par ce roman, son histoire et son ton décalé et je conseille ! Je lirai surement la suite quand elle sortira.

~Kara

13 réflexions sur “Chronique n°212 : L’Architective, les reliques perdues

  1. Ouah des réactions crédibles :o C’est si souvent ce qui manque en jeunesse ! Et tu me l’as vendu à Sainte Chapelle mdr j’adore cet endroit, les couleurs sont merveilleuses ! Et en plus, la couverture est dingue je trouve !

  2. Le ‘pouvoir’ d’entrer dans les maisons pour découvrir leur passé est tout est un concept sympa et original, ça me donne envie ! Et comme dit plus haut, ça fait vivement penser à Ophélie dans la passe-miroir :)

  3. Yeeaah comment t’es trop emballée, ça donne trop envie du coup ! =D
    Et j’aime bien l’idée du pouvoir aussiii!
    Bisooooous

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s