Chronique n°230 : Le démêleur de rêves

Le démêleur de rêves

Science fiction

Autrice : Carina Rozenfeld
Date de parution : 10 octobre 2019
Maison d’édition : Scrinéo

Quatrième de couverture : Sur Sédora, comme sur les 101 planètes habitées par l’humanité et reliées entre elles par le Fil, plus personne ne sort de chez soi. La population a les yeux rivés sur ses écrans… en particulier sur le programme des Démêleurs de rêves.

Hey hey hey ! Merci Scrineo pour l’envoi ! ♥

J’ai passé un bon moment avec ce livre. Ceci étant dit, mon enthousiasme s’est un peu modéré au fil de ma lecture. Reportage avec notre envoyée spéciale en direct sur place.

Déjà, j’ai beaucoup aimé l’univers. Ici, on se retrouve dans le futur, suite à une découverte majeure et la mise au point d’un système révolutionnaire, les hommes ont colonisé les planètes et après avoir bien vadrouillé à droite à gauche, ils se sont peu à peu reclus dans leurs villes, leurs appartements et finalement leurs petites bulles personnelles. Ils ne sortent quasiment plus et vivent leur vie, de leur canapé, connectés aux réseaux. Ils se sont peu à peu déshumanisés et surtout désensibilisés, ce qui fait qu’ils n’arrivent plus trop à ressentir des émotions. La plupart ne rêvent d’ailleurs plus. C’est dans ce contexte que des démêleurs de rêves font office de réalisateurs de rêves et offrent au public leur principale source de divertissements. En gros, il existe encore quelques rêveurs qui envoient leurs rêves à ces démêleurs et les démêleurs en font des productions visuelles qui sont ensuite diffusées sur les réseaux.

Pfiou, c’est pas simple à expliquer tout ça ! Mais j’ai trouvé cet univers original et bien construit, ça m’a beaucoup plu de le découvrir ! Je ne m’attendais pas à un univers si approfondi, c’était une bonne surprise. Et puis d’ailleurs, cet univers fait écho à des questionnements et des débats actuels (et sans fin lol) du coup ça le rend d’autant plus intéressant.

Et sinon, niveau l’histoire, on va suivre Neven, le boss du game des démêleurs, le petit génie du genre, dans une aventure trépidante et pour le moins mouvementée.

Le livre se décompose en deux parties (elles se suivent chronologiquement c’est juste qu’on finit un truc et qu’on en commence un nouveau, m’voyez ? nan ? bon osef, faut juste comprendre que le livre il a deux parties lol).

Au début, avec la première partie, j’étais plutôt bien emballée. La mise en place est très réussie et l’introduction du décors et des concepts m’a bien plu. Mais ça, je l’ai déjà évoqué.
L’histoire commence plutôt bien, un peu façon thriller de SF, l’ensemble est très cinématographique et j’y ai même trouvé un petit côté cyberpunk (mais en beaucoup plus sage quand même). Bref ça a le potentiel pour envoyer un peu de rillettes, quoi.

Puis, on attaque la deuxième partie. En soi, elle ne m’a pas posée vraiment problème, c’est juste que je l’ai trouvé loin d’être à la hauteur de la première partie. Le soufflé retombe un peu et au lieu de continuer sur la lancée d’un truc un peu badass et onirique, on se dirige plutôt vers une bonne petite aventure familiale. On repasse sur des situations plutôt classiques avec des ficelles relativement grosses, un manichéisme qui fait lever les yeux au ciel, et des intrigues qui se résolvent un peu rapidement et facilement. En mode Sydney Fox, quoi. Alors pourquoi pas, mais c’est vrai que ça m’a quand même un peu frustrée par rapport à mon impression sur la première partie. Par contre, j’ai bien aimé la fin (je parle de la révélation finale).

En somme, un bon roman dont j’ai beaucoup aimé l’univers, mais une intrigue finalement un peu trop classique.

Kara

#plib2020 #ISBN9782367407173

17 réflexions sur “Chronique n°230 : Le démêleur de rêves

  1. L’univers a l’air vraiment très intéressant. C’est dommage si la 2eme partie s’essouffle un peu et tombe dans les clichés. En tous cas, j’adore le titre de ce livre.

  2. J’ai pensé exactement la même chose que toi sur ce livre. Un bon univers mis en place, une fin poétique qui m’a beaucoup plue mais trop de facilités dans la deuxième partie qui dérangent un peu. Mais globalement une bonne lecture :)

  3. Haaa maiiis j’était grave hyppééée et cette deuxième partie zuuuut !
    Je garde quand même le roman dans un coin de ma tête (à côté de la recette de la tarte au citron), si jamais je le croise en bibli quoi.
    Des bisoooous petite crevette ! ♥

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s