Chronique n°252 : Altered Carbon

Altered Carbon

SF

Auteur : Richard Morgan
Date de parution : 2020 pour cette édition
Maison d’édition : Bragelonne

Quatrième de couverture (Tome 1) : L’ex-Corps Diplomatique Takeshi Kovacs avait déjà été tué, avant ; c’étaient les risques du métier, mais sa dernière mort en date a été particulièrement brutale. Injecté à travers des années-lumières, réenveloppé dans un corps à San Francisco, sur la Vieille Terre, et balancé au centre d’une conspiration vicieuse (même selon les critères d’une société qui a oublié la valeur d’une vie humaine), il réalise bientôt que la cartouche qui a troué sa poitrine sur Harlan n’était que le début de ses problèmes…
Un riche magnat demande à Takeshi de l’aider à élucider sa propre mort. La police a conclu à un suicide. Mais pourquoi se serait-il suicidé alors qu’il sauvegardait son esprit tous les jours, certain de revenir parmi les vivants ?…

Coucou mes petits loulous ! ça va bien, vous perdez pas trop la tête ? Moi ça dépend des jours. hihihi.

Merci aux éditions Bragelonne pour l’envoi !

Aujourd’hui, on parle de Altered Carbon, ou Carbone Modifié (pour la version québécoise lol), un thriller de science fiction. C’est un genre que je n’ai pas forcément l’habitude de lire, même si ça m’arrive from time to time. Dans ce bouquin, on se retrouve plongé dans un univers cyberpunk ultraviolent. La particularité de cet univers (qui est le notre mais bien plus tard), c’est que les gens sont en fait enregistrés sur une puce et peuvent être installés de corps en corps, ce qui fait qu’on ne meurt jamais vraiment, à part si on détruit la fameuse puce.

Dans cette histoire, le héros tente d’élucider le pourquoi du comment de la mort d’un magnat de la terre. Le fait est que c’est ledit magnat qui commandite notre personnage principal d’enquêter sur sa propre mort, car comme dit précédemment, les gens peuvent se réuploader dans un nouveau corps si leurs données ne sont pas détruites. En l’occurrence, c’était le cas puisque le mafieux riche avait des sauvegardes sur un serveur externe et qu’il a donc pu se transmuter dans un nouveau corps et reprendre sa vie okml après sa mort. Sauf qu’il ne se souvient plus des 48h qui ont précédé sa mort et c’est là que le mystère réside. J’ai schématisé le pitch de ouf, mais même comme ça, je doute que quiconque comprenne quoique ce soit à ce paragraphe lol.

Du coup, ça vous donne un bon aperçu du livre, que j’ai ressenti un peu fouillis. J’ai trouvé l’enquête très compliquée pour finalement pas grand chose. Les événements se dispersent un peu dans tous les sens, il y a beaucoup d’info, de personnages, et j’ai souvent été un peu paumée dans tout ça. Surtout qu’il y a plein de nouvelles notions à appréhender et c’est un peu compliqué de s’y retrouver. Bref, j’ai parfois eu du mal avec cette lecture.

Par contre, j’ai bien accroché à l’univers cyberpunk et ultra saturé du bouquin. Sur ce point là, c’est hyper visuel et bien construit, ça donne un côté très cinématique à l’ensemble, un peu à la Blade Runner (le film, pas le livre).

Le livre est un petit peu long, mais le rythme est plutôt soutenu et il se passe un milliard de choses (d’ailleurs on s’y perd franchement). L’univers est très sombre et un chouïa (lol) violent. Vous le savez, la violence et le trash c’est pas trop mon truc. Mais bon parfois il faut savoir sortir de sa zone de confort (lol, on parle de littérature, pas d’un entretien d’embauche). Ceci étant dit j’ai quand même globalement bien aimé cette lecture, même si je ne lui ai pas trouvé un si grand intérêt. (pouah, c’était violent ça aussi finalement).

Askip c’est une série Netflix, y’en a qui l’ont vu ? J’en avais jamais entendu parler avant et ça ne m’a pas donné particulièrement envie de la regarder mais je suis curieuse quand même.

En somme, l’univers et les concepts sont intéressants à découvrir, mais l’histoire et le dénouement sont, somme toute, très classiques par rapport aux efforts mis en place pour en arriver là. Une lecture sympa mais qui ne va pas me laisser un souvenir impérissable.

~Kara

18 réflexions sur “Chronique n°252 : Altered Carbon

  1. J’aime bien l’idée de pouvoir changer de corps par l’intermédiaire de puce et l’époque futuriste mais j’avais eu du mal avec l’hyper sexualisation de la série (je crois n’avoir vu que les deux premiers épisodes) et on m’a dit que c’était encore pire dans les livres…

  2. Pingback: [Chronique littéraire] Le Cycle de Takeshi Kovacs – T1 : Carbone modifié, Richard Morgan – La Bulle d'Eleyna

  3. Tiens ? Encore un titre dont je ne soupçonnais pas l’existence, et un de plus sur ma wish list :D Niveau moral, je répondrai comme toi ! Des hauts et des bas…beaucoup de chat aussi. (Elle en a marre de moi)

    Sinon, l’univers semble pas mal, il est assez accrocheur.

  4. J’ai préféré la série :) Bon il faut dire que je l’ai vu en premier, mais je l’ai trouvé plus intéressante. J’ai lu le roman après et je m’attendais à voir certaines choses qui n’y était pas.

  5. Haha ils sont fous ces québécois XD Autant nous, on traduit rien autant eux, ils traduisent tout et n’importe comment (Cars = les bagnoles, toy story = histoire de jouets 😭, bonjour le massacre).
    En tout cas, malgré ton avis, ni le livre ni même la série ne me tente. 😁

  6. J’avais bien aimé ce livre (après visionnage de la série) mais j’ai lu en diagonale les scènes les plus trash (mon petit cœur est beaucoup trop sensible^^). Je pense que avoir vu la série m’a aidée à m’y retrouver plus facilement entre les personnages.
    J’ai aussi pas mal accroché à l’univers (sf l’ultra violence) mais surtout à la critique sociale (en même temps cyber punk.. bref).
    J’ai bien aimé la série mais qui en est la version aseptisée. Il y a des scènes de violences mais moins trash (mais quand même), la critique des religieux et totalement adoucie et il y a 2 histoires d’amour pour Takeshi (passé et présente). Certains personnages changent aussi totalement de rôle, ce qui est perturbant. Elle est plutôt pas mal aussi très sombre :)
    Et pour le moral, pareil ça dépend des jours, c’est bizarre cette période.

  7. Je n’ai jamais lu le livre mais j’ai visionné la série et je l’ai trouvé ennuyeuse. Je n’accroche pas à l’acteur principal et l’intrigue bouge trop lentement. Par contre le visuel et l’univers sont assez intéressants.

  8. Haaaaan cette nouvelle couverture est géniale ! J’ai l’ancienne à la maison et je préfère la tienne. J’avais aussi adoré l’univers cyberpunk HYPER sombre, c’est le gros plus de la saga et surtout de ce tome un. Pour l’intrigue, je suis d’accord. Takeshi ne partage pas ses pensées avec le lecteur et c’est chaud à suivre par moments …
    Mais globalement, quel super roman ! Je me suis lancée sur la suite dans la foulée, et j’ai encore plus apprécié le T2, qui vire davantage en SF – par contre le 3, mouerf !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s