Chronique n°145 : Angelica Varinen

Angelica Varinen et le voleur de bijoux

Fantastique, Jeunesse

Auteur : N.M. Zimmermann et illustré par Noémie Chevalier
Date de parution : 10 janvier 2018
Maison d’édition : Flammarion Jeunesse

Quatrième de couverture : «Angelica Varinen rêve d’aventures, à l’inverse de son majordome, Atticus. Après une tentative de cambriolage dans son manoir, elle se lance dans une enquête, accompagnée de ses deux amis, pour découvrir l’auteur des méfaits.»

Merci aux éditions Flammarion qui nous ont envoyé ce joli livre !

Dans cette aventure, on suit Angelica, une jeune fille noble, qui décide de mener l’enquête après que plusieurs maisons du voisinage (et la sienne, accessoirement) aient été la cible de cambriolages nocturnes. C’est un livre jeunesse, et si l’histoire n’est pas particulièrement innovante, on se laisse emporter facilement par l’enquête.

Les héros évoluent dans un univers un brin victorien et fantastique, intéressant et riche à découvrir. Ceci dit, comme le livre est relativement concis (il se lit en une heure), l’environnement n’est pas le plus développé, ce qui fait que parfois, on a du mal à se figurer les choses. Y’a certaines notions qui tombent un peu à pic, alors que ça aurait été appréciable qu’on prenne un peu plus le temps de les aborder. Après, c’est que le premier tome, donc tout ça a le temps d’être plus approfondi par la suite.

Les personnages sont choupis comme tout. Les petites princesses (Angelica et ses deux BBF) sont dynamiques et sympathiques, même si elles ne sont, pour le moment, pas très développées non plus (et un peu stéréotypées, tout de même). Ensuite, on a les deux sidekick d’Angelica : le gros chat roux et le renard polaire. Niveau mignonitude on est pas mal, là. Sauf que, au final, ils n’ont pas franchement hyper utiles dans le roman. Ils ont tout les deux des caractéristiques uniques, et c’est dommage qu’elles ne soient pas exploitées (le chat parle et le renard se téléporte, tout de même).

J’ai bien aimé la révélation finale (attention ! vous pouvez vous spoiler facilement en lisant des résumés et la jaquette du livre). J’avais peur que ce soit trop évident, cependant l’enquête est plutôt bien construite. On a tous les éléments pour recoller les morceaux, mais c’est pas non plus complètement obvious.

Et puis, le soin apporté à l’objet livre est vraiment top. D’autant que les illustrations présentent dans le livre sont magnifiques et apportent un vrai truc en plus.

Est-ce que je vous ai déjà parlé de ma passion pour le coloriage ? (ndlr (#Kin) : et oui, Kara s’est amusée à colorier un dessin (en noir et blanc à l’origine))

Un livre jeunesse très agréable, une série qui promet beaucoup d’aventures, le tout, agrémenté de jolies illustrations… que demander de plus ?

~Kara

Publicités

22 réflexions sur “Chronique n°145 : Angelica Varinen

  1. Jolie chronique, il à l’air sympa ce livre jeunesse. Et du coup c’est Kara qui a colorié le dessin qui était à l’origine en noir & blanc ou l’illustration était déjà colorisée ?
    Et ça apporte quelque chose à l’histoire que le renard pusse se téléporter ou pas encore ? Genre tu penses que ce sera développé plus tard dans la série ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s