Chronique n°159 : Kereban

Kereban

Science fiction

Auteur : Dario Alcide
Date de parution : 2017
Maison d’édition : 404

Quatrième de couverture : « Kereban, à l’origine, est une ville qui ne paye pas de mine… Mais le jour où l’on découvre un nouveau gisement d’akos, la vie va se transformer dans cette petite ville côtière. Les bouleversements de cette découverte vont, petit à petit, modifier l’économie et le fragile équilibre politique international. Pour maintenir sa suprématie, l’Empire est prêt à tout, même à déclencher une guerre… Articles de journaux, cartes postales, discours d’inauguration, extraits de journaux intimes, tchats : découvrez le destin de cette ville à travers une narration fascinante et innovante ! »

Ouh le joli petit livre ! Il s’agit d’une fiction sous une forme narrative particulière, qui prend justement tout un tas de formes différentes (documents, emails, articles…). Pile poil comme Illuminae (auquel on avait plutôt bien adhéré, pour rappel), alors forcément, ça titille notre curiosité !

Petite anecdote qui sert à rien (qu’est-ce qu’on ferait sans l’information inutile du jour, hein ? HEIN ?), c’est un livre qu’on s’est mutuellement offert à Noël (Kin à Kara et Kara à Kin. Over). Donc, c’est un gros fail cadeau-esque (oui, ça nous sert à rien de l’avoir en double, vu qu’on partage la même bibliothèque). Voilà, voilà.

Mais revenons à nos corbeaux (on en profitera pour noter, d’ailleurs, la jolie couverture du livre), on a beaucoup aimé plonger dans cet univers. Le livre se lit très rapidement (en 1h c’est plié) et met en scène une ville plutôt qu’un personnage central. Et ça c’est top ! Le ton est différent d’Illuminae dans le sens où c’est complètement neutre. C’est vachement bien fait d’ailleurs, parce qu’on comprend très bien ce qui se passe, les enjeux des différentes parties, tout ça, tout ça. Et puis, le suspense est bien là, ainsi que l’action. Après, ça instaure aussi une distance avec le lecteur, mais ça ne nous a pas dérangé. Au fur-et-à-mesure, on se concentre plus sur un (voire des) personnage(s). L’ensemble est bien rythmée et il y a différentes parties qui permettent de mettre des repères dans les événements.

En tout cas, on est unanime sur cette lecture : c’est une chouette expérience qu’on vous conseille !

~ Kin & Kara

 

Publicités

24 réflexions sur “Chronique n°159 : Kereban

  1. La première de couverture est très belle et le concept assez original. Je vais me noter ce livre. Merci pour la découverte :) je pense d’ailleurs que c’est le genre d’ouvrage qui pourrait plaire à ma soeur!

  2. Très sympa de prendre pour thème principal la ville et non le héros ! Mais ça doit quand même faire bizarre nan? J’sais pas, ça titille ma curiosité aussi héhé.

    Hey, merci d’avoir précisé la situation car avec le « mutuellement offert », j’avais pas tout de suite saisi la subtilité :P
    Comment elles nous prennent pour des quiches, hallucinant. HAHAHA

  3. HAN CA A L’AIR TROP COOOOOOOOL ! (vous le sentez mon enthousiasme !)
    J’adore les livres qui ressemblent pas à des livres (mais si je sais très bien que vous voyez ce que je veux dire^^), d’ailleurs, le fait que je n’ai pas craqué pour Illuminae est un miracle (ou c’est juste que je suis pauvre, au choix) !
    Merci pour la découverte, je noote !

  4. Ce livre a vraiment l’air super sympa et la couverture et sublime. Je pense qu’il pourra me plaire, je n’ai pas encore eu l’occasion de lire de livres qui utilisent ce format, alors pourquoi pas!
    J’aime beaucoup la petite anecdote.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s