Chronique n°223 : Le Dieu Oiseau

Le Dieu Oiseau

Fantasy

Autrice : Aurélie Wellenstein
Date de parution : mars 2018
Maison d’édition : Scrineoéoéomatelot !

Quatrième de couverture : Une île. Dix clans. Tous les dix ans, une compétition détermine quel clan va dominer l’île pour la décennie à venir. Les perdants subiront la tradition du « banquet » : une journée d’orgie où les vainqueurs peuvent réduire en esclavage, tuer, violer, et même dévorer leurs adversaires. Il y a dix ans, Faolan, fils du chef de clan déchu, a assisté au massacre de sa famille. Sauvé par le fils du chef victorieux, Torok, il est depuis lors son esclave et doit subir ses fantaisies perverses. Sa seule perspective d’avenir est de participer à la compétition de « l’homme-oiseau », afin de renverser l’équilibre des pouvoirs en place et de se venger. Qui du maître ou de l’esclave va remporter la bataille ? Quel enjeu pour les habitants de l’île ? Quel est le prix à payer pour la victoire ?

Hey hey hey ! Me revoilà pour vous présenter le dernier finaliste du Plib2019  (prix des litté de l’imaginaire des blogueurs) ! Pour les petits curieux, les résultats sont le 12 octobre. On se rendra sur place pour la cérémonie avec le crew (❤️). Vous y serez aussi ? Dites-y nous qu’on se croise pour se faire des bisous (oh la on se calme).

Bref. C’est parti pour la chronique du Dieu oiseau !

En premier lieu, je dois préciser que le résumé ne me tentait pas trop. Ça semblait un peu violent pour moi. Résultat des courses : c’est hyper gore, mais j’ai quand même bien aimé.

Il n’y a plus de logique, Messieurs Dames

Bon j’avoue, j’ai un peu survolé les passages trop gores, parce que le sang partout c’est bien beau trente secondes, mais il y a un temps pour manger des cœurs et il y a un temps pour sortir d’une pyramide quoi.

Donc je disais, c’était sympa. Le récit est bien rythmé, je ne me suis pas ennuyée et je suis vite rentrée dans l’histoire.

Après, de prime abord je n’ai pas trouvé le pitch de base hyper original, mais la construction des personnages m’a vite fait oublié ces menus détails (on dit des détaux ?). D’ailleurs j’ai beaucoup aimé les nuances des personnages et la complexité du héros. C’est pas trop un héros conventionnel et c’est grave cool. Ça donne vachement de profondeur à l’histoire et du coup c’est d’autant plus crédible.

En bref, j’ai beaucoup aime la psychologie de ce roman, ça raconte une histoire, mais pas que. Je conseille !

Kara

(cette chronique est sponsorisée par La LigueDesChroniquesEncorePlusCourtes,BisousSalut)

Publicités

33 réflexions sur “Chronique n°223 : Le Dieu Oiseau

  1. Je ne sais pas pourquoi ce livre me tente au vu des avis, mais pareil le résumé ne me tente pas du tout à cause de tout le gore (il me fait aussi penser Au roi des fauves de la même autrice qui me tente mais que je ne lirais pas au vu du résumé qui là, pour le coup, est beaucoup trop torturé et violent pour mon p’tit coeur)

  2. Bonjour à la ligue des chronqiues encore plus courte. L’essentiel est dit cependant!
    Je suis surprise que tu aies aimé alors que je ne te voyais pas trop dans l’hyper gore! LOL
    C’est aussi bon de sortir de sa zone de confort parfois!

  3. Autant en règle général j’évite tout ce qui est gore à cause de mon petit estomac fragile, autant parfois j’ai besoin d’une petite dose de projection d’hémoglobine ahah Du coup, y a moyen que ce récit me rebute pas, si je le lis au bon moment… En plus, ce n’est pas le premier roman que j’ai envie de lire de cette autrice !

  4. Ahah, c’est certain que les romans d’Aurélie Wellenstein ne sont pas pleins de paillettes X)
    Si tu souhaites découvrir d’autres livres de l’auteure, je te conseille énormément le roi des fauves qui est juste incroyable ;)

  5. Super contente que, malgré le côté glauque et violent, vous ayez aimé !^^
    L’évolution des persos est effectivement super, notamment du côté du héros qui est peu conventionnel. C’est clair que ça change et que c’est cool ! Son tortionnaire m’a également bien plu (j’ai adoré le détester lol).
    Bref, bien que courte (mais efficace !!!), j’approuve ta critique ! :p

  6. Hiii trop cool que ça t’aie plu ! On est d’accord, le héros est carrément pas conventionnel ^^
    Maintenant je me demande pour qui vous allez vooteeeer ! Même si j’ai bien une idée ^^

  7. J’ai fort ri (c’est le détaux, je suis bon public).
    Cette scène en mode cannibalisme m’a traumatisée, c’est beurk beurk (j’ai aucun vocabulaire)
    Contente que tu aies aimé, que vous ayez bouclé la boucle (sauf Kin l’abandonneuse mais vous avez l’avantage du binôme), ET TROP HÂTE AU 12 même si j’ai pas bien saisi sous quel pont on allait dormir finalement

  8. Le gore dans les romans (ou dans les films d’ailleurs) ne me dérange pas, du moment que l’histoire tourne bien autour et que les personnages sont intéressants. Ça a l’air d’être le cas et c’est une autrice que j’aimerais lire, donc que du bon :)

  9. Suis-je la seule à avoir pouffé de rire devant le jeu de mot sur Scrinéo ? 😁

    En vrai…je n’ai lu q’un seul et unique (comme l’anneau) roman d’Aurélie Wellenstein et c’est le Cheval de Tchernobyl…du coup y a moins de boyaux partout…Mais j’ai plusieurs de ses romans dans ma PAL…faudrait que je me décide à les lire

  10. Salut, j’étais persuadé d’avoir commenté votre article et finalement je ne suis plus sur de rien. J’adore votre jeu de mot sur scrinéo. Votre article commencait bien même sur l’entrée. J’aime beaucoup Aurélie Wellenstein donc je finirais par lire ce roman également. Mais je crois qu’il me reste La mort aux temps avant. Bisous les filles.

  11. Du coup, celui-ci a été mon favori pour le PLIB. J’ai voté pour lui. Je ferai un petit bilan du PLIB sur mon blog. Malheureusement, je ne me rendrai pas à Paris pour la remise des prix. Vous ferez un petit article après?

  12. Non on ne dit pas des détaux ^^
    J’aime bien le jeu de mots avec Scrinéo ^^
    Court et concis c’est efficace et il y a l’essentiel pas besoin de s’appesantir pendant 100 ans
    Je ne serai pas à la remise de prix, je ne savais pas jusqu’à la dernière minute si je partirai ou pas pendant mes vacances et apparemment j’aurais pu y aller tant pis

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s