Chronique n°234 : Cogito

Cogito

SF, thriller, YA

Auteur : Victor Dixen
Date de parution :  2019
Maison d’édition : Collection R

Quatrième de couverture : Pour les vacances de printemps, Roxane s’envole pour les îles Fortunées, un archipel tropical futuriste entièrement dédié au cyber-bachotage. Mais cette méthode expérimentale qui utilise l’intelligence artificielle pour « améliorer » la substance même de l’esprit humain est-elle vraiment sûre ? En offrant son cerveau à la science, Roxane a-t-elle vendu son âme au diable ?

Pendant l’été j’ai participé à un concours de la collection R et devinez quoi, j’ai gagné Cogito (oui ça m’a étonnée aussi). Du coup, bin je l’ai reçu (ça m’a re étonnée) et il a donc fallu que je le lise (là non, pas de surprise). Mais entre temps, j’avais offert un exemplaire (pas le même roooh) à ma grande copine Jabber. Je lui ai alors proposé qu’on le lise ensemble et nous voici (enfin surtout moi) pour vous raconter tout ça (et peut être elle en temps voulu).

Après cette intro où on se perd bien trop dans les futilités, brisons le suspense, j’ai bien aimé cette lecture ! (avouez, vous êtes déçus, on sort pas la tronçonneuse aujourd’hui)

On suit une petite nana qui se prénomme Léonor, euh pardon, Roxane qui n’est pas rousse mais brune mais sinon c’est EXACTEMENT la même que l’héroïne de Phobos, donc ça va on est pas dépaysé. Elle évolue dans un monde où la robotisation est omniprésente et où les gens n’ont plus trop de travail, il y a plein d’inégalités sociales, tout ça tout ça. (Je suis très nulle en résumé).

Elle gagne un ticket pour un stage de programmation neuronale qui lui permettra de passer son Bac et peut être d’avoir un avenir. On suit ce qui se passe pendant ce stage qui se déroule sur un archipel superficiel en plein océan avec des robots partout et une intelligence artificielle prénommée OmnIA tout à fait sympathique. (Je suis toujours très nulle en résumé).

Ce qui est fort marrant et très chouette avec ce bouquin, c’est que c’est une ENORME dissert’ de philosophie déguisée de 500 pages, avec comme sujet : “les robots peuvent-ils penser ?”. Merci Victor. Il y a beaucoup de documentation et de réflexion autour de ce thème et de citations de philosophes/penseurs. Mais c’est très bien intégré dans l’histoire et le tout forme un ensemble hyper cohérent et très intéressant.

En vrai, la philo je la hais de toute mon âme, donc c’est assez paradoxal parce que là c’était grave cool. Résultat des courses : je vote pour qu’on mette ce bouquin au programme des cours de term. Ce serait quand même vachement plus sympa que le fameux Discours de la méthode. (mais je dis ça, je dis rien).

moi au mot « philo »

C’est très addictif, l’écriture de l’auteur est quand même vachement efficace, il y a pas à dire. Les personnages sont sympathiques et il se passe plein de trucs. J’ai particulièrement aimé l’univers mis en place et l’intrigue sur l’archipel.

Il y a quand même des choses qui m’ont un peu chagrinée. Tout d’abord, le fait que ça ressemble beaucoup à Phobos, autant pour l’héroïne que sur la façon de narrer les choses à toujours aller dans l’exagération et le sensationnalisme. Il y a plusieurs situations qui ne m’ont pas parue crédibles ou qui m’ont fait lever les yeux au ciel.

Autre chose : les stéréotypes. La plupart des personnages n’est réduit qu’à un seul trait de caractère et c’est très très très (très très) dommage. Cependant, j’ai beaucoup aimé Faune et Lorenzo !

Enfin, dernier point noir à mon horizon : la forme. Enfin dans un sens c’est bien, ça s’inspire beaucoup de la saga Illuminae (qui est fort cool). Il y a des pages avec des schémas et des dessins comme dans Illuminae. Mais après tout, why not, c’est sympa de varier les formes de narration et l’histoire s’y prête bien. PAR CONTRE LA FIN de Cogito. Nan mais wesh, si je prends en photo les pages des deux bouquins avec Illuminae, je peux quasiment les superposer tellement c’est les mêmes. Ça m’a mis sur le culcul quand je suis arrivée à ces dernières pages là, j’étais un peu outrée parce que j’avais l’impression de relire une certaine scène d’Illuminae.

Bref, j’ai été surprise parce que je pensais pas que j’allai autant aimer. Le sujet est très intéressant et hyper bien traité, c’est original et ça se lit super bien. Par contre, j’ai retrouvé les choses que je n’avais pas aimées dans Phobos donc c’est dommage pour moi. Mais c’est tout de même une lecture que je vous conseille !

Kin

#plib2020 #ISBN9782221241721

21 réflexions sur “Chronique n°234 : Cogito

  1. J’ai pour objectif de lire rapidement le tome 3 de Phobos pour ensuite me lancer dans Cogito et ton avis me donne très envie de découvrir ce livre. Ce côté philosophie cachée me plaît assez, la plupart de mes très bonnes lectures SF ont cet aspect en commun. Après j’aurais préféré que cette nouvelle héroïne soit différente de Léonor (trop de pathos tue le pathos au bout d’un moment), mais bon… tant pis !

    • C’est pas énormément caché non plus puisque ce sont de vraies citations distillées ici et là ^^ mais ça peut te plaire je pense ! ouais pour une héroïne différente par contre, on repassera…

  2. En vrai, j’ai pas pu lire Phobos parce que la plume de l’auteur m’a déplu. J’aimerais lire lui ou Extincta, par principe, pour essayer. Mais c’est toujours les mêmes schémas, les mêmes clichés et à la limite de la copie pour pas mal de choses, alors c’est vraiment pas dans mes priorités. C’est con, parce qu’à chaque fois, l’idée est excellente !

  3. Il est dans ma Pal depuis sa sortie mais je ne l’ai toujours pas lu ! Je n’ai pas du tout aimé Phobos (et c’est pas faute d’avoir essayé) mais j’avais bien aimé Animale du même auteur donc j’aimerais beaucoup savoir si ce nouveau livre arrivera à me convaincre 😁

  4. Mahahah cette mention de la philo et Alan Rickman en illu XD Tu m’as bien fait rire :p si tu savais à quel point je suis CONTENTE d’être en lycée pro et n’avoir même pas besoin de toucher de la philo avec une pique de 10m de long XD

    Et sinon j’ai toujours pas envie de lire du Dixen mais tes critiques m’éclatent toujours :D

  5. Tu vas dire que je me focalise sur les trucs moins cool, mais ça me refroidit totalement tous ces derniers points, c’est exactement le genre de trucs qui vont m’agacer (mais toi aussi en temps normal, je ne comprends pas, qu’est-ce que Victor t’a faiiiiit ?)
    Bon en tout cas c’est plutôt cool d’aimer des bouquins des fois aussi :D

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s